Bienvenue sur le RPG-Dragon Ball Z de référence ! Bonne ambiance et rpg palpitant garanti!
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Quand le calme est là, il ne s'en va jamais. | Libre.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Terrien

avatar

Chichi
Terrien

Nombre de messages : 144

Age : 27

Date d'inscription : 28/10/2009


Fiche du guerrier
Renommée:
Zénies: 19.250
Niveau: Niveau 33



MessageSujet: Quand le calme est là, il ne s'en va jamais. | Libre.   Sam 31 Oct - 20:49



Durant la matinée, la jeune femme et jeune maman était partie en ville afin de faire les courses et de remplir énormément le réfrigérateur. Ces derniers temps, elle faisait de son mieux pour s'occuper d'elle, d'entretuer le temps mais il y a des moments où elle s'ennuyait amèrement. Pour cela, elle allait se promener ou allait faire les courses. C'est ce qu'elle fit en ce moment même. Elle avait passé toute sa matinée à faire les magasins. Elle aurait aimé être accompagné de son mari. En effet, Sangoku lui manquait atrocement. Elle ne passait une seule nuit sans penser à lui, à l'amour qu'elle lui portait et à sa grande faim qui avait contaminé leurs enfants.

Elle fut sortie du magasin avec des sacs dans les bras et dans les mains. Elle soupirait. Elle prit la direction pour retourner chez elle. Lorsqu'elle fut sur le chemin, elle prenait de temps en temps une petite pause. Il fallait une force herculéenne pour porter des tonnes de sacs. Quelques minutes plus tard, elle reprit le chemin. Elle vit au loin la petite maison sous un paysage paisible, sans cri, sans combat... On n'entendait que le bruit des oiseaux, leur chant, le chant des rivières... Elle eut un petit sourire puis poursuivit sa route.

Elle fut arrivée devant la porte. Elle déposa quelques sacs afin d'ouvrir la porte. Cela de fait, elle entra à l'intérieur puis elle fit entrer les sacs un par un. Les sacs à l'intérieur de la maison, elle ferma la porte à clé puis elle partit ranger les aliments au réfrigérateur ainsi que des nouveaux vêtements pour elle, pour son mari, pour ses enfants, qu'elle rangeait dans leurs armoires respectives.

Enfin terminé, elle s'installa sur une chaise du salon, soupirant à nouveau. Elle regardait autour d'elle. Trop de calme. Elle aimait avoir un peu de calme de temps en temps mais là, c'était insupportable et elle n'avait rien à faire pour tuer le temps. Elle aurait très bien pu casser des assiettes mais elle n'avait aucune envie d'en payer de nouvelles. Alors que son regard s'était arrêté sur l'armoire du salon, elle se leva et s'y dirigea.

S'installant au sol, elle l'ouvrit et sortit un carton. De ce carton, elle prit l'album photo de la famille. Dans les premières pages se trouvaient des photos d'elle petite accompagné de son père. Elle eut un petit sourire puis elle continuait de tourner les pages pour s'y arrêter sur la photo de son mariage avec Sangoku. De beaux souvenirs lui remontaient en mémoire ainsi que des larmes qui lui montèrent aux yeux. Quand il allait revenir, elle se promettait de lui faire part de ses sentiments.

Ne s'y attardant pas trop, elle continuait de regarder les photos concernant la naissance de Sangohan suivi de belles photos de famille. Tout cela s'en suivit de photos de leurs amis et de son petit dernier : Sangoten. Sentant ses larmes couler, elle les essuya d'un revers de la main. Elle se leva, prenant l'album photo avec elle. Elle le déposa sur la table puis elle partit dans sa chambre afin de prendre les dernières photos qu'elle avait prise de ses enfants et le nécessaire pour les accrocher à l'intérieur de l'album. Elle revint au salon, s'installant sur la chaise puis elle commença à coller les photos à la suite des autres. Ce fut un moyen comme un autre de s'occuper...




Dernière édition par Chichi le Dim 8 Nov - 17:54, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kaioken

avatar

Ryuuzaki
Kaioken

Nombre de messages : 88

Age : 22

Date d'inscription : 07/08/2009


Fiche du guerrier
Renommée:
Zénies: 30.400zénies
Niveau: 26



MessageSujet: Re: Quand le calme est là, il ne s'en va jamais. | Libre.   Sam 31 Oct - 21:24

Ryuuzaki prépara ses affaires, il voulait partir quelque jours de chez lui, loin de la ville. Il pris juste sa guitare, qu'il avait astiquer le jour d'avant. Il l'a rangea dans sa "mallette", la posa sur son lit et alla faire son sac, juste mettre de quoi se changer et de la nourriture et de l'eau..Il repris sa mallette et mit son petit sac sur son dos, et partit vers la forêt qui n'était pas très loin de chez lui, il referma la porte a clé bien sur et se mit a marcher. Il leva la tête, regarda le ciel et les oiseaux qui volaient, il mit une main dans ses cheveux avant de resserrer son bandeaux qu'il avait au dessus de son nez, puis se remit en marche, après peut être bien une demi heure de marche, il s'arrêta, regarda autour de lui et s'assit par terre, dos a un gros rocher, il sortit ca guitare et joua un morceau de rock qu'il venait de composé.. Il ne savais pas quoi faire, il était encore assez loin de son petit coin tranquille, au bord d'un lac. Il rangea sa guitare après avoir terminer son morceau et sortit un sandwich au jambon/beurre de son sac, il enleva l'emballage et le mit dans son sac, puis croqua le sandwich, puis quand il l'eut finit, il pris sa bouteille d'eau avec de la grenadine dedans, en bus une gorgée, et la remit a sa place au fond de son sac. Il sortit après un petit oreiller gonflable, qu'il avais trouver pas cher dans un magasin, il le mit sous sa tête. Ryuuzaki regardait le ciel, sifflote... Et finit peut a peu par s'endormire...

[ Désolé rp court T T ]
Revenir en haut Aller en bas
Terrien

avatar

Chichi
Terrien

Nombre de messages : 144

Age : 27

Date d'inscription : 28/10/2009


Fiche du guerrier
Renommée:
Zénies: 19.250
Niveau: Niveau 33



MessageSujet: Re: Quand le calme est là, il ne s'en va jamais. | Libre.   Sam 31 Oct - 21:45



Divers souvenirs remontaient en mémoire de la jeune femme. Elle aimerait tellement avoir une vie normale avec un mari non super héros. Elle le portait dans son coeur, elle espérait qu'il était bien où il était mais elle ne pouvait s'empêcher d'être malheureuse sans sa présence. Certes, il y avait ses deux enfants et également son petit fils mais cela ne comblait pas le manque d'un mari.

Passé une bonne dizaine de minutes à coller les diverses nouvelles photos dans l'album souvenir de la famille, elle le referma délicatement, soigneusement. Elle partit ranger son nécessaire puis elle prit son album photo qu'elle partit ranger à son endroit d'origine.

Se retrouvant à nouveau au milieu du salon, elle posa ses deux mains sur les hanches, soupirant une troisième fois. Elle s'ennuyait tellement et elle ne savait pas à qui elle pouvait parler. Avec un dinosaure ? Elle n'était pas comme son fils, Sangohan. Elle se mit devant le levier de la cuisine et se mit à laver les quelques verres qui restaient du petit déjeuner. Terminant de les laver, elle leva les yeux et apercevait, à travers la fenêtre de sa cuisine, une ombre derrière un gros rocher. Intriguée, elle ferma l'eau du robinet, se sécha les mains puis elle quitta la maison, prenant le soin de fermer la porte derrière elle.

Elle se dirigea vers le gros rocher et elle apercevait un jeune homme porté par les bras de Morphée. Elle se demandait bien pourquoi il dormait là...
    « Excusez moi mais vous allez bien ? » demandait elle en le secouant légèrement pour ne pas le réveiller brusquement mais en douceur..




Dernière édition par Chichi le Dim 8 Nov - 17:55, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kaioken

avatar

Ryuuzaki
Kaioken

Nombre de messages : 88

Age : 22

Date d'inscription : 07/08/2009


Fiche du guerrier
Renommée:
Zénies: 30.400zénies
Niveau: 26



MessageSujet: Re: Quand le calme est là, il ne s'en va jamais. | Libre.   Sam 31 Oct - 22:22

Ryuuzaki santé le soleil tapée sur son visage, il ne dormez pas vraiment, il avait juste fermer les yeux pour se reposer rien de plus. Il entendit un bruit assez proche de lui mais ne bougea pas, c'était peut être un lièvre qui passait par la? Quelque seconde plus tard, il entendit une voix féminine

Excusez moi mais vous allez bien ?

Il ouvra les yeux, une femme, en tenue assez modeste, coiffé d'un chignon le secouer calmement, Ryuuzaki s'assit et la regarda, il ferma les yeux quelque instant et les rouvrit pour enfin dire

Euh oui je vais bien...Mais laisser moi d'abord me présenté..Je me nomme Ryuuzaki et vous Mademoiselle?

Il regarda autour de lui et vit une maison derrière le rocher, il ne l'avais pas vue, il ne savais même pas que cette endroit était habitée...Il se leva et essuya ses vêtement qui était assez sale a cause du long chemin qu'avais fait Ryuuzaki et de sa "sieste". Il remit son oreiller dans son sac et regardé maintenant la jeune femme, elle le trouver peut être bizarre? De toute façon Ryuuzaki avait l'habitude, avec son bandeau autour du nez et ses cinq percing a l'oreille gauche il se faisait souvent dévisageait.... Il resserra encore une fois son bandeau blanc et soupira, puis tendis sa main a la jeune femme en espérant que celle-çi la serre au lieu de s'enfuir..
Revenir en haut Aller en bas
Terrien

avatar

Chichi
Terrien

Nombre de messages : 144

Age : 27

Date d'inscription : 28/10/2009


Fiche du guerrier
Renommée:
Zénies: 19.250
Niveau: Niveau 33



MessageSujet: Re: Quand le calme est là, il ne s'en va jamais. | Libre.   Dim 1 Nov - 9:38



Chichi le regardait. Elle le regardait de chaque angle. Son bandeau autour du nez l'intriguait et ses cinq piercings lui fila la chair de poule cependant, elle n'allait pas le laisser dehors. En y pensant, elle allait faire en sorte que ses fils ne mettent pas des piercings sinon la Chichi colérique serait d'attaque.

Le jeune homme s'appelait Ryuuzaki. Elle se demandait pourquoi il était là avec des vêtements sales... Elle n'allait pas le laisser là mais avant cela...
    « Je m'appelle Chichi. Enchanté de vous connaître. » répondit-elle en lui faisant un petit sourire.
Le jeune homme tendit sa main vers la jeune femme. Cette dernière la serra par simple politesse. Retirant sa main, elle regardait sa petite maison et le jeune homme.
    « Je vous invite à la maison. Vous aurez l'occasion de vous débarbouiller et je pourrais laver vos vêtements, si cela ne vous dérange pas, bien entendu. »
Au moins, elle n'allait pas s'ennuyer. Elle était généreuse, sympathique, serviable même si par moment elle se montrait d'un caractère colérique et se montrait insupportable...



Dernière édition par Chichi le Dim 8 Nov - 17:55, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kaioken

avatar

Ryuuzaki
Kaioken

Nombre de messages : 88

Age : 22

Date d'inscription : 07/08/2009


Fiche du guerrier
Renommée:
Zénies: 30.400zénies
Niveau: 26



MessageSujet: Re: Quand le calme est là, il ne s'en va jamais. | Libre.   Dim 1 Nov - 15:31

Ryuuzaki qui ne bougeait pas, attendait toujours en tendant la main vers la jeune femme, celle-çi la serra en souriant, cela le rassura, il souriat a son tour, la jeune femme s'apellait Chichi un nom peux commun, Ryuuzaki ne l'avais jamais entendu, il avait un peu honte de se montrer comme ca devant une femme, mais il n'avais pas de quoi ce changer... Chichi l'invita a rentrer chez elle, pour se laver et laver ses vêtement, il garda son sourire puis dit

J'accepterais avec plaisir mais vous êtes sur que sa ne vous dérange pas?

Ryuuzaki ne s'attendait pas du tout a ça d'habitude les gens le rejette, il n'y que sa famille pour le soutenir et encore...
Revenir en haut Aller en bas
Terrien

avatar

Chichi
Terrien

Nombre de messages : 144

Age : 27

Date d'inscription : 28/10/2009


Fiche du guerrier
Renommée:
Zénies: 19.250
Niveau: Niveau 33



MessageSujet: Re: Quand le calme est là, il ne s'en va jamais. | Libre.   Dim 1 Nov - 15:41



    « A dire vrai, je vis avec mes enfants mais ils ne sont pas là donc, cela ne me dérange pas du tout. Ne vous en faites pas. » répondit-elle en lui souriant
Chichi ne commençait pas à juger des personnes via leurs apparences mais elle les jugeait beaucoup plus d'après leur personnalité. Le physique ne peut presque rien dire de la personne tandis que le morale, énormément. Elle attendit qu'il se met debout pour se diriger, à nouveau vers sa maison.

Sur le chemin...
    « Comment cela se fait il que vous soyez dehors mais la chose que je ne comprends pas... Pourquoi vos vêtements sont aussi sales ? Ça fait plusieurs jours que vous dormez dehors ? » questionnait-elle
Elle ignorait donc elle posait des questions, rien de bien plus logique.

Arrivés devant la maison, elle lui montra rapidement où il pourrait se laver et être tout propre. Puis, elle se dirigea vers la porte, l'ouvrant et entra à l'intérieur faisant signe au jeune homme d'entrer.




Dernière édition par Chichi le Dim 8 Nov - 17:55, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Super Sayen

avatar

Pan
Super Sayen

Nombre de messages : 107

Age : 16

Localisation : Nulle part et partout..

Date d'inscription : 01/11/2009


Fiche du guerrier
Renommée:
Zénies: 1600
Niveau: 0



MessageSujet: Re: Quand le calme est là, il ne s'en va jamais. | Libre.   Dim 1 Nov - 16:56

Pan était rentrer de son voyage a la recherche des boules de cristal depuis plus de deux semaine et 3 jour.Alors qu'après avoir quitter la salle d'entrainement d'Hercule pour s'entrainer elle acheta une glace a la fraise deux boules.*On me prend un peu moins pour un bébé,c'est déjà sa* pensa t-elle.Soudain elle en entendit des petits pas de robot,elle se retourna et vue le petit robot blanc trouver pendant le voyage,Guigui qui sauta dans les bras de Pan.Pan après avoir dit bonjour a Guigui et tout le blabla recommença a réfléchir en train de manger sa glace a la fraise,deux boules.Elle finis sa glace calmement et eu une idée,brusquement elle se leva et fit tomber Guigui sur le trottoir,bien sur Pan commença a crier sur le pauvre Guigui innocent sur le sol..

Lève toi Guigui ! Tu va tes salir,et compte pas sur moi pour te réparer si t'a un truc casser ! Tu avait qu'a pas tomber ! D'ailleurs j'ai eu une idée et tu va m'accompagner !

Elle attrapa le petit bras de Guigui et s'envola en direction de la maison de Goku,son grand-père et Chichi,sa grand-mère.Après avoir aperçue la maison de Goku et Chichi elle se posa sur du gazon près de la maison.Hors au lieu de voir Chichi seul sans ces deux fils et la vue avec un homme étrange avec un bandeau blanc.Elle aller l'attaquer par surprise mais Chichi avait l'air de l'apprécier alors elle se calma et lui dit,toujours avec le bras de Guigui dans les mains de Pan.

Euuh..Bonjour? ^^"
Revenir en haut Aller en bas
Extraterrestre

avatar

Ginyu
Extraterrestre

Nombre de messages : 3341

Age : 21

Localisation : Espace

Date d'inscription : 01/11/2008


Fiche du guerrier
Renommée:
Zénies: 128326
Niveau: Niveau 256 + 50 = 306



MessageSujet: Re: Quand le calme est là, il ne s'en va jamais. | Libre.   Dim 1 Nov - 17:12

Ginyu dans le corps de Van vola haut dans le ciel accompagné d'un rayon de soleil en direction de la maison si bien indiqué ,est-ce le domicile de Van ? Ginyu ne sentait même pas les forces tellements qu'elles étaient faibles ,drole de planéte . En tout cas au bout d'une heure de vol ,il était arrivé devant la maison ;

"Keuf ,me voila arrivé ,il me reste plus qu'a passer à l'action !"

En effet ,il avait qu'un objectif ,détruire tout ce qu'avait Van de chére ,soit il lançait un obus directement dans la maison ,soit il entrait pour voir la tête des gens que Van fréquentait et les descendait un à un par la suite ,quel plan parfait avait eu Ginyu ,il avait le corps le plus fort du monde en sa possesion ,Ginyu avança vers une grande porte marron de la maison ,son plan choisit était le numéro deux ,d'observer les gens et voir ce qu'il pourrait faire pour faire souffrir Van ,Ginyu dans le corps de Van ouvra le plus silencieusement et discrétement possible la poignet de porte ,il entra tel un ninja ,lorsqu'il entendit du monde ,il colla sa tête contre le murs et les regarda avec une tête déterminé ,jusqu'a ce qu'il se fesa prendre quand toute la foule l'observa avec amusement .....

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Terrien

avatar

Chichi
Terrien

Nombre de messages : 144

Age : 27

Date d'inscription : 28/10/2009


Fiche du guerrier
Renommée:
Zénies: 19.250
Niveau: Niveau 33



MessageSujet: Re: Quand le calme est là, il ne s'en va jamais. | Libre.   Dim 1 Nov - 20:53



Chichi aurait donné n'importe quoi pour être, à l'heure actuelle, avec ses enfants, mais ils étaient grands maintenant. Ils n'allaient pas rester 24h/24 avec elle même si ils restaient pendant de longues heures avec la jeune femme pour s'occuper d'elle. Cela dit, elle était entrée à l'intérieur de la maison après avoir montré à Ryuuzaki l'endroit où il pourrait se laver.

Elle partit ensuite dans sa chambre qu'elle partageait avec Sangoku. Elle ouvrit son placard et en sortit des vêtements propres. Il pouvait bien porter quelque chose en attendant que ses vêtements actuels soient lavés.. Elle revint vers lui.
    « Voilà des vêtements propres. Vous avez le temps de bien vous laver. Ensuite, je vous préparerai un petit diner. » ajoutait-elle calmement, lui souriant.
Puis, elle sortit dehors pour pouvoir prendre les vêtements qu'elle avait mit à sécher en dehors et elle vit arrivée sa petite fille, Pan avec son petit robot. Elle était heureuse de voir son visage d'ange. Apparemment, elle avait vu Ryuunzaki entrer et elle avait fait une drôle de la tête.
    « Je lui rends simplement service. Comment vas tu ma chérie ? » disait elle en la prenant directement dans ses bras.
Oubliant de prendre ses vêtements, elle entra à l'intérieur de la maison, sa petite fille à coté d'elle, après l'avoir déposé. Elle ferma la porte derrière eux.

Elle était tellement ravie de la voir, enfin un visage familier, qu'elle aimait tant. Après tout c'est la fille de son fils, Sangohan et de Videl. Les visages familiers n'allaient pas terminés. Effectivement, elle eut presque un sursaut en découvrant Van, son autre petit fils. Elle posa sa main sur le coeur.
    « Tu n'as pas honte d'infliger une telle peur à ta grand mère ? » disait elle en souriant





Dernière édition par Chichi le Dim 8 Nov - 17:55, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Super Sayen

avatar

Pan
Super Sayen

Nombre de messages : 107

Age : 16

Localisation : Nulle part et partout..

Date d'inscription : 01/11/2009


Fiche du guerrier
Renommée:
Zénies: 1600
Niveau: 0



MessageSujet: Re: Quand le calme est là, il ne s'en va jamais. | Libre.   Dim 1 Nov - 22:10

Quand elle entra dans la maison,elle regarder l'inconnu avec Chichi bizarrement.Cette dernière le vue tout de suite et continuer de sourire.

« Je lui rends simplement service. Comment vas tu ma chérie ? » disait elle en la prenant directement dans ses bras.

Elle souris a sa grand-mère qui elle aussi souriait.Elle regarder dans ces bras la maison vide.*Elle est seul?Il n'y a pas papa ou Goten?Ou encore grand-père?*Elle oublie alors vite l'inconnu.Pan entendis des pas et là elle vue un jeune homme qui ressembler qui lui ressembler.Il était arriver comme un voleur et Pan le regarda,bizarrement.Encore dans les bras de Chichi,elle regarda cette dernière qui dit au jeune homme inconnu.

« Tu n'as pas honte d'infliger une telle peur à ta grand mère ? » disait elle en souriant

Pan était étonner.Elle regarda le jeune homme inconnu qui lui ressembler et Chichi.Elle se retourna vers le garçon et dit :

"Grand-mère? ><"

*C'est surement le fils de Goten..Mais non,sa m'étonnerais qu'il est eu des enfants celui là..Alors?*

Guigui dégringola de la main de Pan pour atterrir juste devant ce dernier qui les regarder.
Revenir en haut Aller en bas
Kaioken

avatar

Ryuuzaki
Kaioken

Nombre de messages : 88

Age : 22

Date d'inscription : 07/08/2009


Fiche du guerrier
Renommée:
Zénies: 30.400zénies
Niveau: 26



MessageSujet: Re: Quand le calme est là, il ne s'en va jamais. | Libre.   Lun 2 Nov - 12:03

Ryuuzaki rester planter la a ne pas vraiment comprendre ce qui se passer, une petite fille était arriver, elle avais un comportement bizarre, elle voulais attaquer Ryuuzaki pourquoi? Ryuuzaki n'en savait rien. Chichi lui montra un coin pour sa laver, ce n'était pas a l'intérieur de la maison? Tant pis, il fera avec, il ne faut pas critiquer. Il souria et la remercia encore une fois, puis se dirigea vers ce coin en question, quand il sentit une l'aura d'une puissance phénoménal, il se retourna et vit un jeune homme qui ressemblait étrangement a la petite fille qui était dans les bras de sa grand mère. Il le salua en se baissant légèrement puis se retourna pour se laver, dix minutes plus tard, il ressortit de la "baignoire" puis s'habit et retourna près de Chichi et sa famille avec ce qu'il avais compris... Il avais toujours son sourire au coin de lèvres, il dit en regardant Chichi

Je vous remercie, c'est très aimable a vous.

Il se mit a coté de Chichi et regarda tour a tour la petite fille et le jeune homme qui avais vraiment une grande puissance, Ryuuzaki devais rester sur ses gardes, il ne le connait pas et même si cette homme est avec ca famille, il ne voudrait peut être pas de Ryuuzaki? Il soupira et se dit qu'il ne fallais pas penser a ca...
Revenir en haut Aller en bas
Extraterrestre

avatar

Ginyu
Extraterrestre

Nombre de messages : 3341

Age : 21

Localisation : Espace

Date d'inscription : 01/11/2008


Fiche du guerrier
Renommée:
Zénies: 128326
Niveau: Niveau 256 + 50 = 306



MessageSujet: Re: Quand le calme est là, il ne s'en va jamais. | Libre.   Lun 2 Nov - 18:47

*Ils n'ont pas l'air d'avoir peur ,tant mieux je vais pourvoir leur mettre une raclée !*

Ginyu dans le corps de Van abaissa ses main au niveau de sa taille ,il serra les poings et poussa un petit bruit ,sa puissance était tellement grande que la piéce eut une sorte de gravité renforcée ,tout le monde fut plus ou moins choqués ,l'expréssion du visage de Van était trés ténébreuse ,Ginyu était déterminé à faire son but ,quand il vit sa premiére cible ,c'était un homme avec un bandage qui marchait tranquilement ,au courant de rien ,

"Toi ...."

Ginyu chargea sur l'homme ,puis il passa dérriére lui dans son mouvement et apparaissa au yeux de tous dérriére Ryuuzaki ,Ginyu souleva Ryuuzaki par sa nuque et la pressa de toute ses forces ,il ne les controllait pas ,par un geste nerveux Ginyu balança Ryuuzaki droit devant lui ,ce dernier brisa le carreau de la fenêtre et attérissa dehors ,essayant de voir ce qui lui arrivait ,ce dernier se releva quand même ,ce n'était pas un terrien comme les autres il possédait une plus grande puissance ,Ginyu dans le corps de Van sorta dehors par a porte tranquilement ,il voyait Ryuuzaki qui était en garde ,

Gaaaaaaah !

*Quel puissance ,je vais le rétamer !*

Ginyu chargea directement sur son adversaire de face ,il asséna un joli coup de coude qui projecta Ryuuzaki à terre ,Ginyu donna alors un grand coup de pied dans le dos à Ryuuzaki qui hurla de douleur ,Ginyu se baissa et donna une série de coup de poing sur son adversaire ,puis enfin ,l'estimant fini il se releva ,en regardant ses futurs victimes choqués . Ginyu fesa à peine un pas vers eux qu'il avait reçu une boule de kihoha dans le dos ,ça l'avait chatouillé ,avec le corps vif de Van ,Ginyu se retourna à une vitesse ou il tourna le pied en même temps et asséna un coup de pied dans la tête de Ryuuzaki qui s'était relever ,ce dernier s'éclata au sol en sang ,Ginyu se metta en garde prêt à en finir .....

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Terrien

avatar

Chichi
Terrien

Nombre de messages : 144

Age : 27

Date d'inscription : 28/10/2009


Fiche du guerrier
Renommée:
Zénies: 19.250
Niveau: Niveau 33



MessageSujet: Re: Quand le calme est là, il ne s'en va jamais. | Libre.   Lun 2 Nov - 19:05



Pan n'était pas au courant que Sangoku n'était plus là. Elle ne voulait pas le lui dire pour lui faire encore plus de peine, elle s'en voudrait toute sa vie. Elle savait que Sangoku comptait énormément aux yeux de sa petite fille. Si son mari venait à revenir, elle l'étriperait c'est certain, encore faut il qu'elle le fasse.

Gardant sa petite fille dans ses bras, le jeune homme qui était près de la porte, fut son petit fils, Van. Chichi l'avait vu tout petit et elle le reconnaîtrait directement. Il avait toujours ce petit visage d'ange sauf que là, il n'avait pas l'air dans son état normale... Pan s'interrogeait face à ce que venait de dire sa grand-mère. Elle tourna son regard vers sa petite fille...
    « Tu sauras très vite qui il est ma chérie. »
Elle considérait que ce n'était pas à elle de lui dire. Ce serait pas très honnête.
Ryuuzaki revint avec les vêtements de son mari, propre. Elle adressa un sourire à ce dernier.
    « C'est normal d'aider son prochain. »
Soudain, Van se mit à attaquer Ryuuzaki. Chichi comprenait, à présent, qu'il n'était pas son petit fils mais une tout autre personne. Il détruisait sa petite maison, il attaquait une personne sans défense. Elle était outrée et en colère. Elle déposa sa petite fille à terre.
    « Mets toi à l'abri, Pan. Je ne veux pas qu'il t'arrive quelque chose. »
C'est dans ses moments là, qu'elle aimerait que ses fils soient là ou son mari. S'apprêtant à tirer les oreilles à cette personne, ayant prit le corps de son petit fils, ce dernier avait fait un pas vers elle et Pan mais il reçut une attaque derrière lui. Quelques temps après, il s'apprêtait à en finir avec la vie de Ryuuzaki. Elle se mit directement en face de Van, qui n'était pas lui.
    « J'ignore qui tu es mais tu n'es pas mon petit fils. Tu viens chez moi, tu saccages ma maison et en plus de ça tu oses faire du mal à mon invité devant ma petite fille qui ne doit pas voir ça ? Essaye un peu de te mesurer à moi... » disait elle peu sûre d'elle.
Elle allait peut être mettre sa vie en danger mais en aucun cas elle accepterait qu'on fasse du mal à sa famille et à une personne qui n'avait rien fait... Pour être en colère, elle l'était...




Dernière édition par Chichi le Dim 8 Nov - 17:56, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Super Sayen

avatar

Pan
Super Sayen

Nombre de messages : 107

Age : 16

Localisation : Nulle part et partout..

Date d'inscription : 01/11/2009


Fiche du guerrier
Renommée:
Zénies: 1600
Niveau: 0



MessageSujet: Re: Quand le calme est là, il ne s'en va jamais. | Libre.   Lun 2 Nov - 19:23

Pour le moment tout était calme comme avant.Pan était dans les bras de sa gentille grand-mère Chichi quand le jeune homme inconnu qui était le "petit fil" de la grand-mère de Pan attaquer l'autre inconnu qui était avec Chichi depuis le début.Après un combat "simple" l'autre inconnu tomba par la fenêtre et le jeune homme fière de lui avança vers elles.Il se pris une boule de feu dans le dos,sa ne lui faisait pas plus chaud que froid et il se retourna.Le jeune homme frappa encore une fois l'inconnu qui sembler être "achever".Chichi dis a Pan :

« Mets toi à l'abri, Pan. Je ne veux pas qu'il t'arrive quelque chose. »
Puis elle ajouta en s'avança vers le jeune homme en lui disant :
« J'ignore qui tu es mais tu n'es pas mon petit fils. Tu viens chez moi, tu saccages ma maison et en plus de ça tu oses faire du mal à mon invité devant ma petite fille qui ne doit pas voir ça ? Essaye un peu de te mesurer à moi... » disait elle peu sûre d'elle.

Bien sur Pan n'allait pas partir comme sa,elle était bien trop têtue et fière d'elle.Alors en écrabouillant Guigui sous ces pied elle attaqua le jeune homme sans même réfléchir : "Non mais puis quoi encore?!J'vai pas te laisser toute seule grand-mère ! ><" Et elle lança un kamehameha vers le dos du jeune homme inconnu.
Revenir en haut Aller en bas
Fusion

avatar

Van
Fusion

Nombre de messages : 1265

Age : 23

Localisation : Behind you ! Believe it !

Date d'inscription : 08/07/2009


Fiche du guerrier
Renommée:
Zénies: 56.760
Niveau: Niveau 272 (+30)



MessageSujet: Re: Quand le calme est là, il ne s'en va jamais. | Libre.   Mar 3 Nov - 0:11

Van/Ginyu attérit sur Terre et tourna la tête dans toutes les directions d'un air affolé. Il ressentait parfaitement sa propre puissance a plusieurs kilomètres d'ici Il se cabra sur lui même et décola entouré de son Ki violet. La puissance de van se rapprochait a mesure qu'ila valait les kilomètres puis soudain un endroit tout particulier se trouva devant lui. Le mont Paozu. Une immense cascade s'écoulait lentement dans un ruisseau alors que de nombreux sapins border un sentier ou se promenait gaiement des lapins ou des cerfs. D'un coup des oiseaux s'envolèrent des arbres au loin et une explosion retentit. Van/Ginyu se dirigea avec précipitation vers le lieu et apercut la maison de son grand père Sangoku Au loin Van apercut ryuuzaki qui venait de lancer une attaque énergétique contre Van ce dernier se retourna et décocha un coup de pied retourné vers le visage du terrien qui s'écroula au sol, en sang. Van/ginyu se mit a accélerer et se rapprocha de la maison ou il entndit chichi parler a haute voix alors que sa puissance s'élever légérement.

"Mets toi à l'abri, Pan. Je ne veux pas qu'il t'arrive quelque chose. J'ignore qui tu es mais tu n'es pas mon petit fils. Tu viens chez moi, tu saccages ma maison et en plus de ça tu oses faire du mal à mon invité devant ma petite fille qui ne doit pas voir ça ? Essaye un peu de te mesurer à moi... "

Au moin Chichi n'avait pas perdu les pédales et avait tout de suite deviné que Van n'aurait jamais fait une chose pareille. Une petite voix se fit entendre aprés celle de Chichi.

" Non mais puis quoi encore?!J'vai pas te laisser toute seule grand-mère ! ><"

Qui pouvait bien etre aussi déterminé a protéger Chichi ? De plus la puissance que cette jeune personne émanait semblait familière a Van/Ginyu mais était trop faible pour être celle de gohan ou de Goku ou même de Bardack, de plus la voix était féminine. La puissance de cette dernière augmentea et un rayon bleuté jaillit de la maison. Une puissance bien trop faible pour blesser le corps de Van. Van/ginyu obseva la scène et une fois que le rayon bleu disparut van réaparu intact avec un sourire diabolique sur le visage. Van/Ginyu sauta devant les deux jeunes femmes et écarta les bras devant lui d'un geste protecteur. Chichi eut un sursaut et son regard croisa celui du mutant violet. Elle fut surpris qu'un alien se placa devant elle pour les protéger mais commencait a comprendre. la petite fille a ses côtés ressemblait a goku mais bizarrement van lui trouva quelques chose de beaucoup plus commun avec lui, du moin pas avec cette apparence.

" Alors ginyu ! Je vois que tu t'amuses bien avec mon corps, t'en prendre a deux jeunes femmes innofensives. Tu ne changera donc jamais tu as beau drie que tu veux m'enlever tout ce qui m'est cher tu n'est pas capable de défendre te propres convictions. Le vortex Makai s'est refermé ! Désormais tu ne pourras plus franchir le seuil avec ces démons. Tu as échoué Ginyu ! "

Van/Ginyu augmentea sa puissance a son maximum Il possédait toujours ses technique de combat meme si elles seraient moin performante mais il décida de laisser place a la parole.

" Rends moi mon corps ! Il ne t'appartient pas et il pourrait t'apporter bien des ennuis... Sinon... "

Van/Ginyu s'empara d'un couteau de cuisine affilée comme une lame de rasoir et se la placa en dessous de la gorge. Van ne savait pas trop quoi faire pour reprendre son corps mais il devait a tout prix empécher que Chichi la jeune fille et l'inconnu soit blesser outre mesure. Il laissa la lame toucher sa gorge alors que Ginyu dans son corps le regardait d'un air étrange.
Revenir en haut Aller en bas
http://lerpg-dbz.forums-actifs.com/forum.htm
Kaioken

avatar

Ryuuzaki
Kaioken

Nombre de messages : 88

Age : 22

Date d'inscription : 07/08/2009


Fiche du guerrier
Renommée:
Zénies: 30.400zénies
Niveau: 26



MessageSujet: Re: Quand le calme est là, il ne s'en va jamais. | Libre.   Mar 3 Nov - 11:21

Ryuuzaki rester la devant la porte a regarder l'homme qui lui semblait bizarre... Celui-ci le fixe et en disant juste un " Toi " il fonça sur Ryuuzaki, il apparu derrière Ryuu, et le pris par la nuque, Ryuuzaki essaya de se débattre mais sa puissance qui était vraiment faible face a lui.Puis il le jeta en dehors de la maison, Ryuuzaki passa par la fenêtre et atterri par terre, il se releva avec un peu de mal, l'homme fonça une nouvelle fois sur Ryuuzaki, il lui mit un coup de coude qui fit tomber Ryuuzaki a terre, il continua et lui donna un coup de pied dans le dos, Ryuuzaki hurla de douleur, l'homme se baissa et mit une dizaine de coups de poings a Ryuuzaki. Ryuuzaki se releva se qui étonna le jeune homme. Ryuuzaki lui balança une boule de kihoha dans le dos. L'homme se retourna, il n'avais rien sentit...Pour finir il donna un coup de pied dans la tête a Ryuuzaki qui s'écrasa au sol, le sang coulé.. C'est quand l'homme allait en finir, Chichi se mit devant lui et dit d'un ton comme si elle n'était pas très sur d'elle ...

J'ignore qui tu es mais tu n'es pas mon petit fils. Tu viens chez moi, tu saccages ma maison et en plus de ça tu oses faire du mal à mon invité devant ma petite fille qui ne doit pas voir ça ? Essaye un peu de te mesurer à moi...

Ryuuzaki l'entendit alors dire c'est mots, elle n'était pas assez puissante c'était de la folie, elle allait se faire tuer... Ryuuzaki essaya alors encore de se relever, il fallait protéger ces jeune femmes, il se mit debout, les jambes flécher et les bras pendens, il cracha du sang mais il tenait quand même debout.. Ma petite fille se mit alors a dire qu'elle ne pouvait pas laisser sa grand-mère se faire attaquer, elle balança un kamehameha sur le dos de l'homme, celui-ci comme le penser Ryuuzaki ne reçu rien... Mais Ryuuzaki tourna la tête d'un cou il sentait une autre force, presque égale a celle de l'homme, c'était peut être un ami a l'homme.. Il le vit même pas arriver, il était très rapide, l'homme en violet qui ressemblé a un mutant venu dont ne s'est où. Il fixa le petit fils de Chichi et lui dit

" Alors ginyu ! Je vois que tu t'amuses bien avec mon corps, t'en prendre a deux jeunes femmes innofensives. Tu ne changera donc jamais tu as beau drie que tu veux m'enlever tout ce qui m'est cher tu n'est pas capable de défendre te propres convictions. Le vortex Makai s'est refermé ! Désormais tu ne pourras plus franchir le seuil avec ces démons. Tu as échoué Ginyu ! "


Alors ils ont échangé leurs corps? Ryuuzaki venait de tout comprendre, cela expliqué beaucoup de chose. L'homme en violet pris un couteau et se le mit en dessous de la gorge. Cela ne servait a rien, si Ginyu aimer le corps de l'homme il n'allait pas l'échanger...
Revenir en haut Aller en bas
Extraterrestre

avatar

Ginyu
Extraterrestre

Nombre de messages : 3341

Age : 21

Localisation : Espace

Date d'inscription : 01/11/2008


Fiche du guerrier
Renommée:
Zénies: 128326
Niveau: Niveau 256 + 50 = 306



MessageSujet: Re: Quand le calme est là, il ne s'en va jamais. | Libre.   Mar 3 Nov - 13:19

"Mets toi à l'abri, Pan. Je ne veux pas qu'il t'arrive quelque chose. J'ignore qui tu es mais tu n'es pas mon petit fils. Tu viens chez moi, tu saccages ma maison et en plus de ça tu oses faire du mal à mon invité devant ma petite fille qui ne doit pas voir ça ? Essaye un peu de te mesurer à moi... "

A la seconde aprés ses paroles ,Ginyu reçu encore un rayon de moustique dans le dos ,celui ci ne représentait rien pour Ginyu ,qui se retourna et regarda la petite fille qui voulait lui bondir dessus ,

"Veux-tu déja mourrir petite ?!"

Mais l'action fut trés vite interrompu par .....

" Alors Ginyu ! Je vois que tu t'amuses bien avec mon corps, t'en prendre a deux jeunes femmes innofensives. Tu ne changera donc jamais tu as beau drie que tu veux m'enlever tout ce qui m'est cher tu n'est pas capable de défendre te propres convictions. Le vortex Makai s'est refermé ! Désormais tu ne pourras plus franchir le seuil avec ces démons. Tu as échoué Ginyu ! "

"Hein ? Qu'est que tu me dis là ? Je n'en ai rien à faire de tes Ma...chose moi !"

Voyant son propre corps essayé de gagner de la puissance ,cela instaura un sourrire aux lévres de Ginyu ,puis voyant Van prendre un couteau et de se le mettre sous la gorge représentait une menace pour Ginyu ,celui ci laissa son vil agir qui trouva une solution tout seul ,il se baissa et saissisa le corps de Ryuuzaki gisant au sol ,il le souleva d'une main et le tenda au ciel ,

"Fait moi une seule blessure et ....."

A peine la phrase habituelle que tous s'attendait du bandit ,que Ginyu avait déja charger les mains de Van de kihoha féroce ,il jeta le corps de Ryuuzaki au sol et fesa semblant de vouloir s'en prendre à ce pauvre terrien pour s'auto-mutiller en s'enfonçant ses mains dans son ventre ,elles étaient tellement puissante qu'il se transperça le ventre ,pour ne pas finir ,Ginyu tira un kaméhaméha de toute ses forces dans le ventre de Van ,le corps de Van n'était pas trés résistant ,ce dernier était déja au sol pendant que tout le monde commençait seulement à comprendre le plan de Ginyu ,

"Keuf ... Je perds connaissance ... Echange de Corps !"

Le rayon s'empara de Van et aprés un flash blanc comme au ruine ,Ginyu avait retrouvé son corps ,et Van aussi ,ce dernier était au sol entrain de perdre connaissance ,pendant que Ginyu lacha le couteau et le posa proprement au sol ,

"Van ,tu as de la chance d'être tombé sur quelqu'un d'aussi gentil que moi ..... Regarde ! Je vais te laisser et ne pas toucher à ta famille ..... Hoho je me flatte moi même ! Et j'espére que tu me retrouvera le moment venu !"

Ginyu prena ses deux potalas ,ils les avaient toujours ,il accrocha ses derniéres à ses oreilles et parta vers la rencontre d'une grande puissance ......

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Fusion

avatar

Van
Fusion

Nombre de messages : 1265

Age : 23

Localisation : Behind you ! Believe it !

Date d'inscription : 08/07/2009


Fiche du guerrier
Renommée:
Zénies: 56.760
Niveau: Niveau 272 (+30)



MessageSujet: Re: Quand le calme est là, il ne s'en va jamais. | Libre.   Mar 3 Nov - 18:30

Hein ? Qu'est que tu me dis là ? Je n'en ai rien à faire de tes Ma...chose moi ! Fait moi une seule blessure et... "

Ginyu n'avait pas besoin d'en dire plus, car Van savait déja de quoi il était capable si il n'agissait pas, Brusquement le mutant dans le corps de Van attrapa Ryuzaki et le souleva au dessus de sa tête. Il éclaira ses mains d'une énorme puissance et fit mine de frapper le jeune homme a terre mais il s'enfonca les mains dans le ventre, créant une large brêche sur sa peau. Pusi il placa ses mains vers lui et créa un Kamehameha qu'il s'envoya sur lui même. La douleur fut intense et le mutant dans le corps du demi sayen était au bord de l'évanouissement.

"Keuf ... Je perds connaissance ... Echange de Corps !"

Le même rayon blanc percuta le jeune homme et le mutant et Van put enfin retrouver son corps bien que meurtri. Il posa son regard sur le mutant et tenta de se relever, Sa blessure au ventre cracha une gerbe de sang et lui arracha un cri qui se repercuta dans la forêt. Ginyu, posa le couteau au sol et s'avanca vers Van au sol.

" Van ,tu as de la chance d'être tombé sur quelqu'un d'aussi gentil que moi ..... Regarde ! Je vais te laisser et ne pas toucher à ta famille ..... Hoho je me flatte moi même ! Et j'espére que tu me retrouvera le moment venu !"

Van vit le mutant accrocher ses deux potalas sur ses oreilles et cela lui remémora ce qu'il avait subi pour ses deux objets qui n'était plus en sa possesion. Il voulut lui cracher sur les pieds mais il ne trouva même plus la force de remonter sa salive dans sa bouche. Van sentit une puissance assez élevée au loin, Ginyu tourna la tête dans sa direction et s'envola dans sa direction. Van cligna des yeux et posa sa tête sur le sol dans la direction de sa grand mère.

" Chichi... *keuf keuf keuf* Aide moi je t'en prie... "

Van ferma les yeux et sombra dans une torpeur avec pour dernier regard la petite fille aux côtés de Chichi, il faudrait qu'il parle d'elle aprés qu'il soit rétabli... S'il se rétablissait.
Revenir en haut Aller en bas
http://lerpg-dbz.forums-actifs.com/forum.htm
Terrien

avatar

Chichi
Terrien

Nombre de messages : 144

Age : 27

Date d'inscription : 28/10/2009


Fiche du guerrier
Renommée:
Zénies: 19.250
Niveau: Niveau 33



MessageSujet: Re: Quand le calme est là, il ne s'en va jamais. | Libre.   Mar 3 Nov - 19:01



Il était certain que Chichi n'était pas une femme forte possédant des pouvoirs surnaturels. Elle pratiquait seulement les bases des Arts Martiaux et cela s'arrêtait là. La situation qui se montrait à elle, lui montrait que, avoir des pouvoirs pourraient être utiles pour défendre sa famille, des inconnues, des personnes innocentes... Elle s'était postée devant la personne qui avait prit l'apparence de son petit fils. Elle savait pertinemment qu'elle n'avait aucune force pour tenter de le stopper. Ryuuzaki avait, déjà, assez subit de dégâts comme ça alors qu'il n'était qu'un simple invité de Chichi, il ne méritait pas tout cela.

Ayant ordonné à sa petite fille de se mettre à l'abri, Chichi aurait du se douter qu'elle ne l'écouterait pas : têtue comme une mule, en voici la preuve. Elle avait lancé un Kamehameha en direction du corps de son petit fils, cela ne lui avait strictement rien fait. La grand-mère espérait intérieurement qu'il ne fasse rien à sa petite fille...

A l'instant d'après, une autre personne vint les rejoindre et Chichi failli s'évanouir en découvrant le corps de cette personne ou plutôt de ce monstre, car oui, il en était un... Elle se demandait pourquoi il s'était interposé ainsi devant elle et Pan. Un monstre n'aide pas les êtres humains en général...
    VAN : « Alors Ginyu ! Je vois que tu t'amuses bien avec mon corps, t'en prendre à deux jeunes femmes inoffensives. Tu ne changera donc jamais. Tu as beau dire que tu veux m'enlever tout ce qui m'est cher, tu n'es pas capable de défendre tes propres convictions. Le vortex Makai s'est refermé ! Désormais tu ne pourras plus franchir le seuil avec ces démons. Tu as échoué Ginyu ! »

Ses paroles... Elle regardait tour à tour le corps de son petit fils et de ce monstre et elle compris alors que le monstre était son petit fils... Et que celui qui avait prit le corps du fils de son Sangohan s'appelait Ginyu... Directement, Van prit un couteau qu'il plaça sous sa gorge, Chichi eut un haut le cœur. Sa peur s'intensifiait largement. Puis, diverses événements intervenaient. Elle ne savait plus où donner de la tête... La chose qu'elle avait compris : Van avait récupéré son corps... Son corps mutilé, vraiment mal en point. Ginyu avait récupéré son corps et s'était en aller.

Reprenant ses esprits, elle avait demandé à sa petite fille de ramener le nécessaire pour faire les premiers soins à Ryuuzaki et à Van. Elle devait tout faire pour qu'ils aillent mieux... Chichi couru vers son petit fils, s'effondrant presque à ses cotés, les larmes aux yeux, peur de le perdre... Gohan n'était pas là... S'il savait ce qui s'était passé... Elle prit son petit fils dans ses bras.
    CHICHI : « Tu seras vite rétabli mon chéri, je t'en fais la promesse... »

Soudainement, elle se rappelait des haricots que conservaient son mari en cas de besoin... Elle n'avait jamais réalisé l'importance de ses haricots... Peut être qu'elle le réaliserait aujourd'hui. Elle déposa délicatement son petit fils à terre pour s'en aller rapidement chercher ses haricots étranges. Elle n'en avait prit que deux... Elle en donna une à sa petite fille pour Ryuuzaki ensuite elle accouru vers son petit fils.. Prenant doucement la tête du jeune garçon...
    CHICHI : « Cet haricot appartient à ton grand-père. Je ne sais pas ce qu'il donne comme pouvoir mais essaye de le prendre et de l'avaler... Fourni que ce petit effort là, Van... que celui là.. » ajoutait-elle tandis que de petites larmes coulaient le long de ses joues... Elle n'avait rien pu faire pour épargner tout ceci, surtout devant sa petite Pan chérie...



Revenir en haut Aller en bas
Super Sayen

avatar

Pan
Super Sayen

Nombre de messages : 107

Age : 16

Localisation : Nulle part et partout..

Date d'inscription : 01/11/2009


Fiche du guerrier
Renommée:
Zénies: 1600
Niveau: 0



MessageSujet: Re: Quand le calme est là, il ne s'en va jamais. | Libre.   Mar 3 Nov - 19:23

Pan envoya le kamehameha vers le jeune homme qui se retourna sans aucune égratignure,le jeune homme dit a la petite fille en ricanant : "Veux-tu déjà mourir petite ?!"
Alors Pan s'arrêta comme une statue sur le champ,personne ne lui avait parler sur ce ton là,et,alors qu'elle allait sauter de rage sur le jeune homme sans aucun scrupule.Un monstre violet se mis devant Chichi et Pan.Pan ne compris pas la phrase du monstre :

" Alors Ginyu ! Je vois que tu t'amuses bien avec mon corps, t'en prendre a deux jeunes femmes innofensives. Tu ne changera donc jamais tu as beau drie que tu veux m'enlever tout ce qui m'est cher tu n'est pas capable de défendre te propres convictions. Le vortex Makai s'est refermé ! Désormais tu ne pourras plus franchir le seuil avec ces démons. Tu as échoué Ginyu ! "


Pan ne bouger plus,elle ne savait pas trop quoi faire.Le monstre pris n couteau et le mis sous sa gorge,elle, regarder sa grand-mère qui sembler comprend elle la phrase du monstre.Le jeune homme dit "Échange de corps" il se transforma en monstre violet et le monstre violet se transforma en jeune homme.*C'est a ne plus rien comprendre..*Le monstre violet partit en volant.Mais le jeune homme tomba au sol devant les pied de Chichi et lui dit :

" Chichi... *keuf keuf keuf* Aide moi je t'en prie... "

Chichi donna un haricot magique au jeune homme qui était au sol.Pan ne comprenait plus du tout la situation,le jeune homme et gentil ou pas,était-ce le contraire?Pan regarder Chichi donner le haricot au jeune homme et ne l'empêcha pas.Elle lui dit gentiment :

"Grand-mère,qui sait?"
Revenir en haut Aller en bas
Fusion

avatar

Van
Fusion

Nombre de messages : 1265

Age : 23

Localisation : Behind you ! Believe it !

Date d'inscription : 08/07/2009


Fiche du guerrier
Renommée:
Zénies: 56.760
Niveau: Niveau 272 (+30)



MessageSujet: Re: Quand le calme est là, il ne s'en va jamais. | Libre.   Mar 3 Nov - 22:06

Van avait la vue trouble et n'entendait pratiquement plus rien. Sa blessure était sérieuse et il aurait bien besoin d'un médecin ou d'un remède rapide et de toute urgence. Alors que se spaupière se fermaient il apercut une ombre au dessus de lui. Etait ce un ange ? Apparement c'était Chichi car il reconnu sa voix malgré son mal de crane affreux.

" Tu seras vite rétabli mon chéri, je t'en fais la promesse... Cet haricot appartient à ton grand-père. Je ne sais pas ce qu'il donne comme pouvoir mais essaye de le prendre et de l'avaler... Fourni que ce petit effort là, Van... que celui là "

Van forca ses muscles a lui obéir. Il posa sa main sur son ventre bléssé et ouvrit lentement la bouche alors qu'un petit grain sec se logeait sur ses papilles gustatives. Il ouvrit lentement la machoire et croqua difficilement dans le haricot magique qui s'avérait être un senzu. Sa blessure se cicatisa dés qu'il ingurgita le morceau de légume et il reprit des couleurs. Il s'appuya sur son coude et vit Chichi qui pleurait a chaudes larmes a côté de lui. il se contentea de sourire tendrement et lui passa ses bras autour du cou. Il l'enserra pendant une demie-minute Puis se releva en pleine forme. Goku lui en voudrait surement d'avoir utiliser ses senzus mais s'il avait été la Van pensa qu'il aurait fait la même chose. Une petite voix retentit a sa droite et Van tourna la tête vers une jeune fille qui lui ressemblait étrangement.

"Grand-mère,qui sait?"

" Laisse moi me présenter moi même jeune fille. Je m'appelle Van. Si tu as appeler Chichi, grand mère c'est que tu dois surement être la fille de Sangoten. Je n'aurai jamais cru que ce rigolo la aurai une petite fille. A moins que... Non c'est impossible ?! Je suis le fils de SanGohan et Videl... "

Le regard de la jeune fille passa de supsect a incrédule. Etait ce vraiment ca ? Cette jeune fille était vraiment sa soeur ? Van se tourna vers Chichi qui s'était relevé et les regardait d'un petit air malicieux malgré ses yeux brillants d'émotions. Van s'assit sur une chaise et se frotta les cheveux d'un air naif. il commencait a se rendre compte combien de temps il devrait ratraper avec elle et aussi avec chichi son absence avait été longue. Il s'empara d'un morceau de pain qui trainait sur le plan de travail et mordit dedans avec avidité. Réfléchir, ca lui creusait l'estomac. il laissa tomber le pain et regarda la nouvelle personne qui entrait dans sa vie. Sa petite soeur.
Revenir en haut Aller en bas
http://lerpg-dbz.forums-actifs.com/forum.htm
Kaioken

avatar

Ryuuzaki
Kaioken

Nombre de messages : 88

Age : 22

Date d'inscription : 07/08/2009


Fiche du guerrier
Renommée:
Zénies: 30.400zénies
Niveau: 26



MessageSujet: Re: Quand le calme est là, il ne s'en va jamais. | Libre.   Mer 4 Nov - 13:06

Ryuuzaki était la, par terre, il ne bouger plus, il avais juste la force de soulevé sa tête pour regarder ce qui se passer. Ses yeux était a peine ouvert, il vit que Ginyu en faite n'avait pas trop aimer que l'homme en violet mette un couteau en dessous de son propre cou, Ginyu jeta le corp de Ryuuzaki un peu plus loin et se mit lui même des coups dans le ventre, ce qu'il le transperça puis pour finir il se balança un kaméhaméha, il tomba a terre puis dit une phrase assez étrange "Échange de corps". Après ça, Ryuuzaki ne vit plus rien, a ce moment il y avais trop de lumière.. Quand Ryuuzaki rouvrit les yeux, l'homme en violet n'était plus la, Ryuuzaki fixait Chichi quecequ'elle allait faire? Elle se mit a coté du corps du jeune homme et pleura, Ryuuzaki comprit tout de suite que Ginyu n'était plus dans se corps mais dans l'autre, il remit sa tête par terre, il avait mal partout, il entendait juste les voix de Chichi, Pan et Van, puisqu'il venait t'entendre ce nom....
Revenir en haut Aller en bas
Terrien

avatar

Chichi
Terrien

Nombre de messages : 144

Age : 27

Date d'inscription : 28/10/2009


Fiche du guerrier
Renommée:
Zénies: 19.250
Niveau: Niveau 33



MessageSujet: Re: Quand le calme est là, il ne s'en va jamais. | Libre.   Mer 4 Nov - 14:05



Van commençait à ingurgiter l'haricot magique. Au fond de son cœur, elle espérait sincèrement qu'il soit rapidement rétabli, que cet haricot est vraiment magique. Alors qu'il l'avalait, la jeune femme versait des larmes. Elle ignorait que cela allait fonctionner et perdre son petit fils, elle n'allait pas se le pardonner. La tête dans ses mains, elle sentit le bras d'une personne autour de son cou avant de la serrer dans ses bras. Elle comprit alors que Van s'était entièrement rétabli et était en pleine forme. Les larmes d'inquiétude, de peine, laissaient place à des larmes de joie, de bonheur. Son petit fils était en pleine forme comme si rien ne s'était passé. Elle était ravie.

Pan demandait à sa grand-mère qui était le jeune garçon. Chichi avait séché ses larmes et avait laissé Van s'expliquer lui même... Ce dernier pensait que Pan était la fille de Sangoten alors que ce n'est pas le cas. Lui aussi ignorait que Pan était sa petite sœur ? Un petit regard malicieux était présent dans son regard illuminé par les émotions. Elle restait debout, son regard s'alternant vers les deux enfants.
    CHICHI : « Les enfants... Vous avez le droit de savoir.. Van, je pensais que tu le savais mais... Pan est également la fille de Sangohan et de Videl... Par la logique des choses, tu es son grand frère... » avouait-elle en adressant un regard rassurant à sa petite fille.

Elle supposait que, pour Pan, ce serait peut être une nouvelle un peu difficile mais important de le savoir. Bien entendu, elle aurait aimé que ce soit son propre fils qui apporte cette nouvelle... Elle embrassa sa petite fille sur le front avant de serrer son petit fils dans ses bras.
    CHICHI : « Je suis heureuse de te voir sain et sauve. »

Ensuite, elle se déserra de ce dernier : elle ne voulait pas l'étouffer. Pan avait donné l'haricot magique à Ryuuzaki. Elle allait se placer à coté de ce dernier pour voir comment il se portait et ensuite elle préparait un grand plat pour les ventres affamés.
    CHICHI : « Vous allez mieux Ryuuzaki ? »


Revenir en haut Aller en bas
Fusion

avatar

Van
Fusion

Nombre de messages : 1265

Age : 23

Localisation : Behind you ! Believe it !

Date d'inscription : 08/07/2009


Fiche du guerrier
Renommée:
Zénies: 56.760
Niveau: Niveau 272 (+30)



MessageSujet: Re: Quand le calme est là, il ne s'en va jamais. | Libre.   Mer 4 Nov - 16:34

" Les enfants... Vous avez le droit de savoir.. Van, je pensais que tu le savais mais... Pan est également la fille de Sangohan et de Videl... Par la logique des choses, tu es son grand frère... "

Van souria a la petite fille qui était sa soeur, elle lui rendit son sourire en se forcant un peu et Van comprit que c'était une forte tête avec un coeur d'or. Il lui ébourrifa les cheveux gentiment et se tourna vers Chichi. Cette dernière serra Van dans ses bras et lui prouva combien il lui avait manquer. Van prolongea cette touchante preuve d'affection mais soudain il releva la tête. Tout dabord plusieurs auras maléfiques s'était réunies sur Terre assez loin d'ici. Van sentait quelques auras s'estomper comme s'il partait vers un autre lieu... un autre monde... Que se passait-il sur la planête bleue ? Van tourna la tête dans l'autre direction et ressentit parfaitement l'aura de Kaio Shin de Kibito et de Sangoku. ils étaient encore sur Namone et devaient surement faire face a des marrées de démons... Van fixa Chichi dans les yeux, il avait bien grandi et faisait maintenant 5 centimètres de plus qu'elle. Il lui carresa la joue les yeux pleins de larmes puis il se tourna vers sa soeur.

" Ecoute... Pan... Je vais devoir partir pour quelques temps... Je reviendrai et cette fois je te promet de rattraper le temps que j'ai perdu avec toi... Je dois aller aider ton grand père et mes amis sinon je criant qu'il ne leur arrive quelques chose de grave... Je t'aime petite soeur... "

Van se dévoiler et ouvrait son coeur a une jeune fille qu'il comptait bien revoir Il l'embrassa sur le front et se mordit les lèvres, plein de remords... Il fixa Chichi qu'il serra contre lui une dernière fois et lui dit tout bas a l'oreille.

" Fait attention a toi et a ma petite soeur. je vais faire mon possible pour que ton mari et mon grand père revienne te voir sain et sauf... je t'en fait la promesse..."

Van fixa alors ryuuzaki et lui souria, Chichi avait encore aider quelqu'un. L'homme le regarda étrangement puis le salua. Van se retourna en passant la porte et laissa und ernier regard sur les trois personnes présentes. Puis il décolla dans le ciel bleu alors que des larmes lui couler le long des joues.

[j'ai terminer ici et désolé a Pan de t'avoir piquer ta place]
Revenir en haut Aller en bas
http://lerpg-dbz.forums-actifs.com/forum.htm


Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Quand le calme est là, il ne s'en va jamais. | Libre.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Quand le calme est là, il ne s'en va jamais. | Libre.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG-Dragon Ball Z :: RPG :: Terre :: Ruines de maison-