Bienvenue sur le RPG-Dragon Ball Z de référence ! Bonne ambiance et rpg palpitant garanti!
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [III] Butons du rebelle du vide

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sayans

avatar

Kuja
Sayans

Nombre de messages : 1207

Age : 21

Date d'inscription : 19/04/2010


Fiche du guerrier
Renommée:
Zénies: 80.580
Niveau: Niveau 258 (218 + E.A :10+ SOC : 5+ A.O : 25)



MessageSujet: [III] Butons du rebelle du vide   Mer 9 Mar - 17:18

Peuple du vide… Obligé d’accomplir des missions pour restaurer la situation sur Célestia. Il est vrai que de nombreux problèmes avaient démarré sur cette planète, il avait bien du mal à la faire se soumettre, plusieurs petites révoltes avaient éclaté sur la planète. Nombreux étaient ceux qui regrettaient l’ancien roi Kaio shin. Cependant Kuja était déterminé à la réduire en esclavage, même si il devrait éliminer tous les habitants de cette planète. Il avait composé une escouade d’élite de saiyen ainsi que de quelques démons loyalistes, prêt à tout pour empêcher le retour du bien sur leur planète profondément ancrée dans la volonté destructrice et maléfique des êtres qu’ils étaient. Même si leur nouveau roi restait éloigné de ces conflits manichéens, il acceptait les alliés peu importe leurs véritables motivations, tant qu’ils continuaient de le servir et de le considérer comme le dieu qu’il voulait devenir. Ces saiyens et démons portaient le nom de S.D « Section de Défense », ils étaient chargés de réprimer les tentatives de coups d’états et autres choses dont Kuja n’avait pas de temps à consacrer. Cependant, pour entretenir ces troupes, il fallait des fronts et c’était bien ce qui commençait à manquer cruellement sur Célestia. Obligé d’accomplir des missions. Même après avoir pensé et repensé la chose dans tous les sens, cela le dépassait. Comment pouvait-il faire ça lui, se rabaisser à servir un autre en échange de fonds. Il aurait pu tergiverser ainsi pendant des heures encore, si soudain la capsule ne venait pas d’heurter quelques chose de dur, très dur… L’abîmant terriblement. Il plaça ses pieds hors de la capsule, un peu sonné par ce choc. Il le fut encore plus lorsqu’il remarqua qu’il tenait dans le vide. Cette mystérieuse chose finit par finalement trouver une solution rapide. D’un tracé de lumière, tout apparu, ciel, sol… Mais bizarrement ce ne fut pas ce à quoi il s’attendait. Cela ressemblait plus à une base, qu’à une planète. C’était cela… Il se trouvait dans une base. Un homme apparu soudain en face de lui. Un divin… Comme on en trouvait sur Célestia avant que Kuja les fassent éliminer pour haute trahison. Que pouvait-il bien faire là… Il était apparemment seul, alors qu’il s’apprêtait à appeler ce qui devait être la garde. Le saiyen l’intercepta et d’un coup de genou lui coupa le souffle. Il l’attrapa par le coup, lui serrant assez fort pour l’empêcher d’hurler, le divin pouvait tout juste parler.

« -Divin… Je croyais les avoirs tous éliminés… Exception ? Hein… Je corrigerais ça. Avant dit moi juste ce que tu fais ici et quel est cet endroit, à moins que tu ne voulusses une mort longue, douloureuse et horriblement violente. J’ai déjà fait ça tu sais… »

Il se mit à ricaner devant le pauvre humanoïde, celui-ci sembla s’apprêter à répondre, mais soudainement, le divin, puisa ses forces et lança un rayon à l’autre bout de la pièce atteignant un bouton… Une alarme. Celle ci se mit à retentir à travers le bâtiment, et en quelque instant seulement, une quarantaine d’hommes encerclèrent le saiyen, leurs forces n’étaient pas négligeables, mais pas non plus de taille à résister à Kuja. Qui émit un sourire à l’arrivée de tous ces hommes. Il resserra la gorge du divin, l’éliminant définitivement. Alors que Kuja s’apprêta à les éliminer rapidement les uns après les autres, un grand rire éclata de derrière les soldats. Un rire de femme. Elle écarta certains des divins, pour se faire une place, c’était une femme puissante, habillée en guerrière de Kaio, un casque intégral lui masquant le visage. Une vaste cape, et une armure complète faites dans la même matière élastique que l’armure saiyenne. À ses côtés apparurent 4 hommes, légèrement moins puissant moins puissant qu’elle mais toujours à un niveau très élevé. Ils étaient vêtus de la même tenue que la femme. Malgré cela, on remarquait tout de même qui des 5 dirigeait. Elle s’arrêta de rire puis commença à parler, le ton hilare :

« -Incroyable ! On s’apprêtait à lancer l’attaque sur ton château et c’est toi qui vient nous chercher. Tes S.D n’auraient pas fait un pli face à nous »

Kuja ne parut pas décontenancé devant toutes ces puissances incroyables qui lui faisait face, fidèle à lui même il était confiant. Alors qu’il s’apprêta à parler, elle lui tourna et lança en levant la main :

« -Éliminez le. »

Le saiyen la contempla, puis lança sur un ton reposé :

« -Sache qu’on ne me tourne pas le dos femme… On se reverra, et je serais la dernière chose que tu verras. »

Elle disparue avec la phrase du saiyen en tête, peut-être ne l’avait elle pas pris au sérieux, quoi qu’il en soit elle le regretterait. Kuja tenais toujours ses promesses. Les 50 soldats se jetèrent sur lui, il se transforma, en sa forme finale, une aura argentée l’entoura, elle repoussa tous ses opposants. Il en élimina un d’un Kuro, puis enchaîna les autres à une vitesse extraordinaire, il tint ainsi une trentaine de minutes, toujours plus rapide, et les coups toujours plus fulgurants, 25 hommes tombèrent sous ses coups tandis que les autres se battaient toujours avec autant d’ardeur, on pouvait entendre les quatre soldats à l’arrière crier des ordres, ils étaient dépassés par ce qui était en train de se produire, le tyran était en position de supériorité sur ces pauvres hommes qui hurlaient de douleur. À mesure que le temps passait, le rire de Kuja s’amplifiait et ce fut quand il atteint son apogée que tout était terminé. Il était là, goguenard devant la mine défaite des quatre hommes devant l’horrible spectacle du carnage que venait de perpétuer le saiyen. Rapidement, la mine horrifiée qu’ils avaient se transforma en une expression confiante, ils étaient heureux. Enfin on leur opposait une quelconque résistance. L’un d’eux s’avança et retira son casque devant le saiyen. Il sourit et le déposa au sol puis pointa du doigt le meurtrier :

« -Tu as tué ma famille… Mais je dois admettre qu’en tant que souverain, ta puissance est tout sauf négligeable, j’admet aussi que tu as un certain charisme… Mais une ordure comme toi mérite aussi tout sauf de gouverner un monde ! Je jure sur mon honneur que ce sera tué ou être tué ! »


Le garde qui venait de parler avec tant de haine dans la gorge était un homme d’une carrure importante, coiffure militaire, visage bourru, marqué par les batailles. Il était clair qu’il avait vu le monde. L’homme était déterminé, il s’apprêtait à attaquer Kuja, qui , lui restait décontracté, intéressé par cet honneur, il l’observait une main devant la bouche, un sourire en coin. Alors que l’homme allait se propulser, une main l’intercepta, un homme de musculature moyenne, même casqué il était extrêmement charismatique, il lui lança sur un ton cassant et froid :

« -Tu veux mourir… Tu as bien vu ce que cet homme à fait aux soldats recrutés parmis les citoyens, il les as battus en une heure à peine, des gens qui font la moitié de notre puissance, tu n’as aucune chance, ne fait pas l’idiot, elle compte sur nous. »

Un autre bondit à l’avant, celui ci était plus petit, plus fin que les autres et à travers sa visière on semblait distinguer le visage d’un jeune homme, à peine sorti de l’adolescence.

« -Pourquoi tu l’empêches de faire ça ? Laisse le ! Ce monstre a fait exécuté toute sa famille ! Laisse le faire ce qu’il veut ! »

Le troisième et dernier resté immobile, lança sur un ton énervé :

« -Je suis avec toi mon ami... Nous le tuerons ! Elle ne pourra peut-être pas effectuer la réunification mais plus rien n'importe !»

L’homme le plus sérieux revint à la parole :

« - Je n’ai rien à faire de sa réunification, si Tross reste ici pour affronter le tyran. Je reste. Quitte à mourir, nous avons commencé ensemble, nous finirons ensemble. »

Il retira son casque à son tour dévoilant un visage jeune et sérieux, des yeux noirs, d’une profonde mélancolie. Le plus frêle retira à son tour son casque affichant, un tout jeune homme au visage juvénile, des cheveux roux ardents, une mine énergique. Il parla avec fougue :

« -Je n’abandonnerais pas celui qui m’a accompagné ! Je reste avec Xion et Tross.»

Le dernier, petit mais trapu retira son casque, un visage carré, autoritaire mais attirant aussi une certaine sympathie, il parla enfin à son tour :

« -Tross. Battons nous, ensemble, une dernière fois, Kuja a détruit nos vies, détruisons la sienne… »

Les quatre hommes se mirent en garde, une larme brillait dans l’œil du grand gaillard. Un sourire venait lui éclairer le visage. Il savait que c’était son dernier combat, il se précipita le premier vers l’assassin, suivi de prêt par les trois autres. S’il ne pouvait pas le détruire, il essayerait de lui faire aussi mal qu’il a pu avoir mal. Le membre de TM éclata d’un rire effrayant devant les quatre braves hommes affrontant leur dernier ennemi, ensemble. Tout cela ne l’avait guère ému, mais plus rebuté.

« -Vous ne méritez plus de vivre… JE SUIS KUJA LE DIEU L’UNIVERS, ET VOUS MOURREZ TOUS ! »

Il lança sa dernière transformation « pride », pour encaisser le choc, il envoya un Kaimetsu sur le plus jeune, puis enchaîna avec quelques kikohas sur Xion. Tandis qu’ils étaient occupés à bloquer les attaques. Kuja envoya un direct du droit dans l’estomac de Tross, l’arrêtant dans sa vitesse puis il termina d’un uppercut dans la mâchoire du trapu. Soudainement les deux moins vieux revinrent à l’assaut après avoir réussi à se défaire des boules d’énergies. Il les expulsa à la manière de Raditz, un pied dans l’estomac de chacun, si bien qu’ils vinrent s’enfoncer dans la coque de la base. Les deux hommes d’âge mûrs tentèrent de l’avoir en sandwich, c’était le sous estimé il vola rapidement au dessus d’eux et envoya des coups de pieds directement dans leur visages déjà abîmés par la guerre qu’ils avaient menés contre Majin Végéta, celui qui avait eu l’excellente idée de se soumettre à lui. Après plusieurs heures de combat acharnés. Seul deux hommes étaient encore debout. Kuja, encore frais et Tross, haletant et au bord de la fatigue, parcouru de bleus et de plaies. Des larmes coulaient de ses yeux fatigués, « Il est imbattable », c’était ce qu’il pensait, découragé, épuisé, il était brisé moralement et physiquement.

« - Nous voilà arrivé au moment tant attendu, celui où je choisi si je vais te tuer ou pas. Il faut dire que tu m’as opposé une certaine résistance, plus que tes amis, alors je te laisse une dernière chance. À genoux… »


Le colosse fit une moue méprisante, cracha du sang, s’essuya le bord de la bouche tachée par le liquide rouge. Puis s’approcha comme pour s’incliner, il commença à baisser les genoux. Kuja affichait un sourire satisfait. Mais c’est alors que l’homme utilisa sa position pour se propulser le poing en avant en direction du visage du demi-saiyen. Son poing vint percuter sa mâchoire le guerrier, surpris, tomba à la renverse à une dizaine de mètres plus loin. Il se releva penaud. L’homme était maintenant à terre, épuisé par tout ce combat. L’homme aux cheveux d’argents sentit un liquide couler dans sur son menton, il toucha… Du sang, ses yeux s’en injectèrent. Blessé ! Il avait été blessé par cet insecte ! Il le souleva, il respirait encore, Kuja le roua de coups tandis qu’il était au sol, l’homme était à l’agonie, plus mort que vivant, mais pourtant encore là. Et il ne s’arrêtait pas, jusqu’au dernier instant… Ou il lâcha son dernier souffle. Un souffle de guerrier. Ils étaient tous morts, mais tous réunis. Jeunes, Tross et son ami étaient des guerriers de talents, rivaux éternels, ils s’étaient battus ensemble à de nombreuses reprises, quand la planète n’était pas encore contrôlée par les divins. Ces deux démons virent l’arrivée de Kaio, comme un miracle, un maître bon et généreux, c’est à ce moment-là qu’ils rencontrèrent, les deux enfants, deux frères, tout jeunes encore. Leurs parents avaient été éliminés lors d’une guerre sur Végéta, déclenchée par un certain Kuja, tyran d’une autre planète. Les deux garçons furent recueillis par les deux hommes qui agirent en tant que tuteurs, ils leur apprirent l’art du combat, et rejoinrent l’armée divine à leur tour. Devenant de brillants officiers aux côtés de leur maîtres. Mais un jour tout changea… Kaio n’était plus là depuis un moment, ses gouverneurs tentaient de gérer la planète comme ils le pouvaient, mais toujours moins bien que le véritable chef. C’est alors qu’une guerre se déclencha avec un certain saiyen il retenait toutes les armées seules, évidemment, ils furent mobilisés mais n’eurent pas le temps de se battre qu’un nouveau souverain était proclamé. Kuja, membre émérite de The Mercenary, les maîtres de la galaxie. Et tout devint noir, la police politique fit taire les gêneurs, il supprima la famille de Tross, pour diffamation. Plutôt parce qu’il essayait de faire supprimer les officiers importants qui pourraient le gêner dans son contrôle de la planète. Mais il n’en eu aucun des quatre. Voyant tout cela, ils rejoinrent la cause rebelle la plus importante celle de cette femme. Ils s’étaient retrouvés là, ainsi ils avaient pu se battre face à lui. Au prix de leur vies, mais ils l’avaient fait. Et ils étaient morts. Ensemble. Kuja termina rapidement cette histoire. La chef fut tuée, sans ménagement et la base anéantie. Les rebelles ne causeraient plus aucun dégâts, avec l’argent qu’il avait récolté, la situation sur Célestia pourrait être restaurée. Tout était rétabli, au prix de la mort de défenseurs de la liberté… Mais qui le saura… ?

Revenir en haut Aller en bas
Sayans

avatar

Veguito
Sayans

Nombre de messages : 853

Age : 22

Localisation : Albi

Date d'inscription : 08/08/2010


Fiche du guerrier
Renommée:
Zénies: 104 450
Niveau: 89



MessageSujet: Re: [III] Butons du rebelle du vide   Mer 9 Mar - 23:25

152 lignes Arrow 15 200 XP Arrow 7 600 zénies

Mission validée
Revenir en haut Aller en bas
http://veguito.wifeo.com/
 

[III] Butons du rebelle du vide

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG-Dragon Ball Z :: RPG :: Espace :: Vide spatial-