Bienvenue sur le RPG-Dragon Ball Z de référence ! Bonne ambiance et rpg palpitant garanti!
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La vie ennuyeuse d'un soldat.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Demon

avatar

Dabra
Demon

Nombre de messages : 58

Age : 22

Date d'inscription : 14/08/2010


Fiche du guerrier
Renommée:
Zénies: 31 600
Niveau: Niveau 34



MessageSujet: La vie ennuyeuse d'un soldat.   Dim 20 Mar - 0:07

Je revenais de Celestia, après avoir vu le chef Ginyu nous montrer la démonstration de sa force. Il semblait s'être fait un nouvel allié. Kuja, un Saïyan je crois. Il ne leur ressemblais pas du tout pourtant. Il avait des cheveux fins et soyeux, ainsi qu'un bleu d'une teinte grise. Sans doute n'était-il pas un Saïyan de pure race..

Passons. J'étais revenu sur la planète The Mercenary, dont le nom était inspiré du clan des mercenaires que Ginyu avait crée. J'avais récemment acquis le grade spécial d'homme de main. Pour quelle raison ? Je ne pensais pas avoir accompli quelque chose pour ce clan depuis mon entrée. Mais Ginyu avait sûrement remarqué ma puissance et mon incroyable talent n'est-ce pas ? Après tout, j'étais le grand Dabra, Roi des Démons, maître des enfers. J'étais une recrue de premier choix.

Par contre, je ne supportais pas le fait qu'il existait des gens plus forts que moi. Majin Buu, Ginyu, et tous ceux de Namek. Je ne pouvais en battre aucun tout seul. J'étais vraiment dégoûté. Et ce Ginyu... Je le détestais. Il se permettait de me donner des ordres ! A moi ! Dabra ! Le plus puissant de tous les démons de l'univers ! Un jour... Il verrait ! Je le surpasserais ! Et je lui montrerais qui est le chef ! Mais ! Malheureusement, ce jour était encore loin. Mais il arriverait ! J'en étais persuadé ! Pour le moment, je devais rester dans l'ombre de Ginyu, afin de gagner en puissance à ses côtés. Et quand l'occasion se présentera... L'ère de Dabra commencera !!


«Bwahahahahahahaha !!!!»

Tout le monde me regarda. Personne n'avait compris pourquoi je m'étais soudainement à rire comme ça, et ils me prirent pour un fou. Qu'ils pensent donc ! Un jour ils seront tous à mes ordres ! En effet, je n'étais pas seul en ce lieu. Je me trouvais dans le quartier des mercenaires, et beaucoup de soldats passaient leur chemin en croisant le mien. J'avais faim, j'allai donc au réfectoire de l'armée. La bouffe y était dégueulasse, mais c'est tout ce qu'on pouvait manger. Les plus hauts gradés, tel que le chef violet, avaient le droit à de la nourriture de qualité. Ainsi va le monde.

Le réfectoire était sombre. Les soldats ressemblaient à des accros du bistrot, avec chacun une choppe de bière dans la main, ils buvaient comme des trous. Quelle bande d'abruti. Ce réfectoire ressemblait plus à un bar où tous les pochtrons de l'armée venait boire en racontant leurs histoires et aventures, très souvent inventées. Certains jouaient aux fléchettes sur une cible sur laquelle était accrochée la photo de Ginyu. Apparemment, je n'étais pas le seul à le trouver insupportable. Après mon rire, l'un des soldats saoul se mit à gueuler.


«Eh ! Regardez qui voilà ! C'est le nouveau chouchou du boss ! Alors Dabra, t'es venu faire une inspection pour Ginyu ?»

«Tais-toi abruti ! Tu veux te faire tuer ?!»

Le... chouchou ? C'était comme ça qu'on me voyait ?! Le chouchou de Ginyu ?!! Je ne pouvais pas supporter ça. Je m'avançai rapidement vers cet abruti qui avait osé m'appeler ainsi, et je lui attrapai la gorge, en le soulevant d'une main.

«Que ce soit bien clair. Je ne suis et ne serai JAMAIS fidèle à cet enfoiré de violet !!»

Il suffoquait. Si je lui agrippais ainsi la gorge encore quelques secondes, il mourrait. Mais ça ne me servirait à rien. Si Ginyu apprenait que je tuais ses soldats pour une raison qui ne lui serait pas suffisante, c'était moi qui verrait la mort. Je jetai alors cet imbécile de l'autre côté de la pièce, il se prit plusieurs tables et chaises au passage. Je me tournai alors vers ceux qui étaient debout ou assis, ils suaient tous, ils me craignaient. Voilà le respect que je méritais : la crainte !

«Alors ? Quelqu'un d'autre veut se frotter à Dabra-sama ? Le plus puissant de tous les démons ?»

«Ouaip ! J'ai bien envie de me défouler !»

Je me retournai vers le lieu d'où venait la voix qui m'avait interpellée. Un type était assis, en train de boire une bière par le goulot de la bouteille. Quel porc. Il était grand, faisant bien trois mètres, je me sentais alors petit malgré mes deux mètres dix. Très costaud, ses muscles étaient tout à fait apparents en se moulant sur son armure, qui est pourtant assez flexible pour cacher ses pectoraux en temps normal, mais ce n'était pas le cas. Totalement chauve, de couleur jaunâtre. Il était bourré comme pas deux, il semblait être un habitué des lieux. Un vrai trou. Il se leva, et vînt en face de moi, me regardant de haut. Moi qui pourtant inspirait le respect à tous. C'était moi qui devait regarder tout le monde de haut. Il allait payer son insolence. Ses petits yeux verts étaient menaçants. Je ne me défilai pas, il ne m'arrivait sans aucun doute à la cheville.

«Oooh... Tu penses vraiment avoir une quelconque chance face au Démon suprême ?»

«Viens dehors, je ne veux pas abîmer cet endroit que j'aime beaucoup. Bat-toi, Chouchou !»

Chou... chou ?! Il avait osé m'appeler chouchou ?! Il allait PAYER !! Je devenais rouge, encore plus que je ne l'étais déjà. Il ricana. Il OSA ricaner en me regardant ! Il se retourna vers la porte de sortie. Il me tournais le dos. Ah il ne voulait pas abîmer cet endroit !! J'en ai strictement rien à foutre ! Je fis apparaître discrètement mon épée des Ténèbres, et la lui planta dans son dos. Il voulait un combat loyal ? Il demandait ça au plus démoniaque être existant sur l'univers ?! Ma lame transperça son dos, je sentis un endroit dur au passage, sans doute je lui entaillai la colonne vertébrale. La lame ressortie verte par le sang de couleur étrange de ma victime. Il respirait lentement, et se retourna vers moi de nouveau. Sa voix n'était plus audible, mais je crois qu'il murmurait quelque chose comme «ordure». Ce ne serait pas impossible. C'était une insulte que j'entendais souvent. La première fois que je l'avais entendu, c'était mon père qui l'avait prononcé à mon égard.

Deux mille ans auparavant, la dimension des démons était sous le joug de mon père. Il avait plusieurs nom. Roi des démons, Akuma, Diable, Satan, Lucifer... C'était le plus célèbre des démons. Même les êtres vivants ne sachant pas que les démons existent le connaissait comme l'ennemi juré des dieux. C'était vrai. Les démons et les dieux étaient ennemis. Mon père était le tout premier d'entre nous. Je me rappelle de ce qu'il me disait souvent.

«Dans ce monde, il ne faut faire confiance à personne. Pour grimper dans les rangs, tu dois assassiner celui qui est devant toi.»

J'étais destiné à devenir le roi des Démons à mon tour un jour. Seulement, un démon ne vieillit pas. Et mon père avait le contrôle du royaume depuis des millénaires. Il fallait que cela cesse. Moi aussi je voulais le pouvoir. Et pour cela, il fallait que je suive son conseil. Pour grimper dans les rangs, assassiner celui qui est devant soi. Pour devenir roi, tuer le roi. Je lui planta alors par surprise un poignard sorti du monde des abysses. Son corps devenait de la fumée.

«Tu n'es qu'une... ordure ! … Je... suis si... fier de toi mon fils...»

Je regardai mon père s'évanouir dans les ténèbres infinies, celles dont on ne revenait jamais. Une lueur de fierté brillait dans son regard. Je m'assis sur son trône. Enfin j'avais le pouvoir.
Mais alors que je faisais une sortie dans le monde Matériel, je tombai sur l'ignoble Babidi, qui me mit à son service grâce à un pouvoir étrange faisant de moi son esclave. J'affrontai Majin Buu, créature du père de Babidi, Bibidi et je mourut. En revenant du royaume des morts grâce au portail des dimensions que je pouvait activer, je tombai alors sur la version originelle de Majin Buu, me faisant massacrer, mais restant en vie. Et je le rencontrai quelques jours plus tard une troisième fois. Et ce coup-ci, je réussit à le vaincre. En lui crachant dessus.

Mais ce n'était pour moi qu'une fausse victoire. Mon unique but dans la vie était de le vaincre dans un vrai combat. Et je savais que cela finirait par arriver. Car un monstre rose en gomme à mâcher ne pouvait être indéfiniment supérieur au plus puissant de tous les Démons.
Revenir en haut Aller en bas
Sayans

avatar

Kuja
Sayans

Nombre de messages : 1207

Age : 20

Date d'inscription : 19/04/2010


Fiche du guerrier
Renommée:
Zénies: 80.580
Niveau: Niveau 258 (218 + E.A :10+ SOC : 5+ A.O : 25)



MessageSujet: Re: La vie ennuyeuse d'un soldat.   Mer 30 Mar - 20:02

Avaleur de poutres : 94 lignes =9.400 XP et 4.700 zénies
Revenir en haut Aller en bas
 

La vie ennuyeuse d'un soldat.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG-Dragon Ball Z :: RPG :: The Mercenary :: Quartiers ravagés-