Bienvenue sur le RPG-Dragon Ball Z de référence ! Bonne ambiance et rpg palpitant garanti!
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une rivalité millénaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Extraterrestre

avatar

Ashigaru
Extraterrestre

Nombre de messages : 305

Age : 22

Date d'inscription : 15/01/2012


Fiche du guerrier
Renommée:
Zénies: 154300
Niveau: Niveau 124



MessageSujet: Une rivalité millénaire   Sam 21 Jan - 0:45



    » Les bandits de l'Est :.


    La nuit était passé si vite sur le campement des survivants, peut-être était-ce par le fait que Indigo m'a réveillé tôt dans la matinée. Le soleil passait à peine sur la planète givré, le ciel dégagé nous offrait une couleur rose/violette, la froideur du matin parvenait à me garder éveillé les premières heures. De petits morceaux de neiges s'écroulèrent sur mon épaule, mon souffle seul suffisait à balayer cet entassement de neige pour le disperser dans les aires, me laissant alors contempler les plaines enneigées près du village. Malgré que je ne me rappelais plus de grand chose, ça me procurait toujours une sensation étrange de voir toute cette herbe, verte flamboyante si je me fis à mes fragments qui représentaient mes souvenirs, coloré d'un blanc pur, similaire à la blancheur de la neige.

    En compagnie de Indigo, nous avons parcourus le village pour mettre la main sur des affiches qui se distribuaient de partout, c'était donc sur ça que le gouvernement donnait ses missions ? une mission particulière attirait le regard de mon compagnon, il avait arraché la fiche d'un air enthousiaste, souriant comme un enfant.

    "On prend celle là, regarde de toi même, ça devrait te plaire."


    Me tendant la fiche d'un geste brusque, la mission qu'il avait choisit consistait à déloger une bande de bandits s'étant installé près de la tour mystérieuse, pourquoi mystérieuse ? Je ne le sais pas, mais je ne tarderai pas à le découvrir.

    "Va pour cette mission, j'espère que tu sais te défendre."



    Nous nous élevons alors dans les airs, gagnant en altitude, c'était la première fois.. Depuis ma perte de mémoire que je m'élevai si haut et si vite, peut-être était-ce le fait d'être en compagnie d'Indigo que je ne voulais pas montrer quelconque faiblesse. Puis, mon allié passait devant en accélérant, me montrant le chemin pour accéder à la grande tour.

    Si être au sol de la planète Nagéis pouvait être un supplice au niveau de la température plus que basse, ce n'était rien comparé aux cieux qui présentaient une froideur qui pouvait nous geler sur place. Heureusement pour nous, nous dévalons les lieux à une bonne vitesse, ce qui nous réchauffait quelque part, malgré les brises de vents qui nous décoiffaient.

    D'un seul coup, Indigo s'arrêtait subitement, me faisant à mon tour me stopper brusquement, un individu se tenait droit devant nous, bras croisé. Au bout du premier coup d’œil, il s'agissait d'une femme, peu robuste, qui nous faisait face. Ses grands yeux bleu allaient parfaitement avec sa tunique de même couleur, elle avait le teint blanc, presque aussi pâle que la neige. Elle nous regardait d'un regard sévère.

    "C'est vous les mercenaires du gouvernement ?"


    Au fur et à mesure que la femme parlait, je découvrais en elle des traits plutôt réguler et un corps bien bâti. Mais il y avait une chose en moi.. Que je ne pourrais définir. Comme une envie de lever l'épée sur elle, la trancher de tout ses membres et de lui faire des choses horribles, j'avais comme un instinct cannibale en moi, comme une envie de tuer, tout dévaster autour de moi. Mon bras gauche me piquait légèrement.

    "Pousse toi de notre chemin, nous n'en avons que faire de tes paroles."


    Indigo s'était montré aussi froid et sévère que son interlocutrice, de la rage dans son regard, il ne désirait plus qu'une chose, passer. Quand à moi, mon bras me démangeait de plus en plus, je ne savais pas ce qu'il m'arrivait, mais plus j'observais cette inconnue, plus j'avais envie de la déchiqueter, à dent nue, puis lui ronger ses membres un par un, laissant les os retomber sur la glace, maintenant que nous étions stables, le froid nous glaçait le sang.

    "Je suis ici pour vous. N'y allez pas. La chef du camp des bandits s'appelle Katana, elle est ma sœur. Si jamais vous y allez, elle vous tuera comme elle a déjà tué des dizaines avant vous."


    Katana.. Rien que le fait d'entendre ce nom, mes spasmes s'arrêtèrent subitement et je repris petit à petit le contrôle de moi même, passant devant Indigo. Je fixais alors la sœur de cette Katana, la provoquant du regard.

    "Nous n'en avons que faire de tes paroles, femme ! La tête de Katana roulera dans la neige aussitôt qu'elle aura croisé le fer avec Ashigaru Kataï ! Viens Indigo."


    Chargeant ma puissance pour voler de nouveau, Indigo suivait mon action et repassait devant, prenant de la distance sur moi. La femme aux yeux bleu elle, qui était resté immobile n'en croyait pas ses yeux, ébahit.

    "Kataï.. Ne me dites pas que.."




    Quelques heures suffirent pour défiler à travers la planète et arriver dans les environs. L'immense tour était maintenant visible malgré notre hauteur. Autour d'elle, elle était entouré de pas mal de tente et de campement temporaire, bien en dessous de nous, c'était le signe propre des bandits, peu ordonné et très limité en terme d'équipement, mais c'était pas si mal que ça au vue des ruines qui nous servait de maison. Tout en bas, à côté de leurs tentes et autres aménagements, quelques bandits nous avaient repéré, et commençaient à donner l'alerte que des intrus s'étaient introduits en se levant de leurs occupations pour nous fixer.

    "Vous.. Descendez sinon on vous élimine !"


    "Chargeons."



    Profitant de l'effet surprise que nous avons crée dans leurs rangs, nous nous élançons des cieux en plein les bandits, ils devaient être une vingtaine, pas plus, certains étaient mutants au vue de leurs couleurs, d'autres des purs habitants d'ici au vue de leur teint pâles, certains savaient manipuler le kihoha au vue de leurs mains qui brillaient par le rassemblement de flux d'énergie, le combat ne serait pas si facile que ça finalement, serions-nous à la hauteur ?

    Une fois arrivé à quelques mètres du sol, je dégainai ma lame de son fourreau de ma main droite, puis, d'une spirale sur moi même habile, j'assénai le premier coup latéral sur un malheureux sur mon chemin, lui tranchant le torse, il s'écroulait au sol sur un bruit lourd, mon coup n'était pas mortel, mais il ne risquera pas de nous causer du tort, dans son état. Indigo atterrit violemment sur un adversaire, l'enfonçant sur le sol, il se plaça à mes côtés d'une pirouette. Les autres bandits crièrent pour ordonner le combat contre nous, une bonne trentaine sortaient alors de partout, des tentes, des alentours et même de la tour pour nous encercler, clairement en infériorité numérique, on avait pour seul avantage la puissance.

    Dos à dos, Indigo tirait carrément de ses paumes de l'énergie kihoha sur nos adversaires, créant un large filet de fumée, il s'en servait pour aveugler ses nombreux adversaires et les attaquer par surprise. Katana à la main, j'esquivais plusieurs coups avant de trancher plusieurs imprudents, la plupart s'écroulèrent en un coup seulement, ma maîtrise des armes tranchantes faisait la différence. Voyant dans les airs plusieurs bandits projetant des tirs de kihohas groupé, je les esquivai un à un en courant devant moi, puis d'un seul bond, je sautais par dessus un de leur qui s'était mit sur mon chemin pour lui trancher le buste, le laissant s'écrouler sur la glace dans une flaque de sang, je tendis ma main gauche vers ceux qui me bombardait, et dans une vitesse folle, je lâchai plusieurs lames de kihohas qui transpercèrent en plein fouet mes bourreaux, les éliminant instantanément. De son côté, Indigo avait enveloppé ses poings de kihoha pour décupler sa puissance de frappe, d'un coup de poing seulement, il se débarrassait de ses adversaires. Prenant exemple sur lui, je m'élançai sur une de mes cibles pour le projeter au sol d'un coup de pied, plusieurs de ses collèges me frappèrent en plein dans le dos, me projetant sur la glace à mon tour, en avant. Je me retournai sur le dos rapidement, levant ma main droite, mon épée vient aussitôt dedans puis, profitant de la surprise à nouveau, j'en parvenais à en découdre avec mon régisseur en lui tranchant la gorge, le laissant tomber sur moi, je m'élevai dans les airs, plusieurs bandits chargèrent sur moi, ils étaient trop nombreux pour être tous contré.. Mais, sortit de nulle part, Indigo me débarrassait de mes adversaires en les virant au sol à l'aide de son kiaï.

    Ça faisait plusieurs minutes que nous combattons, et nos adversaires avaient réduit leurs effectifs de moitié, nous les massacrons littéralement, d'un coup de lame, j'en empalais un dessus, le projetant au sol d'un coup de pied rapide, il détalait sur toute la glace, au pied des bandits restants.

    "Re.. REPLIONS NOUS DANS LA TOUR !"


    "Katana vous massacrera bande de vaurien !"


    Voyant les bandits battre en retraite, j'échangeai un bref regard avec Indigo, le bougre ne se débrouillait pas trop mal, il m'avait tiré d'un mauvais pas. On pouvait se les faire à deux, cette Katana aussi, aussi puissante soit-elle.

    "On va se la faire, cette Katana !"


    Suite à mes paroles, nous nous précipitons dans la tour à notre tour, nous préparant à combattre.

    Située dans l'immense tour, la présumé chef des bandits regardait d'un œil sévère ses hommes battre en retraite, à ses côtés, deux de ses sbires s'y tenaient, l'un se démarquait par l'éclat flamboyant de ses cheveux rouges, mélangé à de grands yeux bleu perçant, il s’appuyait sur l'épaule de son supérieur, souriant sadiquement.

    "Katana, laisse les moi, ça doit être des mercenaires.. Ils vont savoir pourquoi on m'appelle.. Le feu ardent des Hubukis !"



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Extraterrestre

avatar

Ashigaru
Extraterrestre

Nombre de messages : 305

Age : 22

Date d'inscription : 15/01/2012


Fiche du guerrier
Renommée:
Zénies: 154300
Niveau: Niveau 124



MessageSujet: Re: Une rivalité millénaire   Dim 29 Jan - 16:53



    » Entre combat et complot :.


    D'une pression explosive, ce qui servait de porte à l'immense tour fut en morceau. M'élançant dedans au courant, j'étais suivis de très prêt par Indigo, couvrant mes arrières à chaque instant. Dans les immenses escaliers gelé qu'offrait cette tour, plusieurs brigands, ceux qui avaient survécu à notre premier assaut se dressaient contre nous, certains sortaient même des murs pour nous surprendre, mais pas un seul n'arrivait à nous atteindre, ils étaient bien trop lents et trop faibles.

    Quelques minutes seulement nous suffisait pour nous débarrasser des sous-fifres de la tour, cependant, une voix pleine de confiance m'interpellait parmi les échos que la tour glacé nous offrait.

    "Bravo Kataï.. T'es le roi de la castagne à ce que je vois. Et si tu me montrais tes petits tours au katana de plus près ?"


    Je redressais la tête entre deux souffles, un homme, perché sur une marche en hauteur nous regardait de haut, sa chevelure rousse redressé en piques attirait mon regard, ses yeux bleu me disaient quelque chose..

    Je n'eus le temps d'analyser l'homme arrogant qu'il se ruait sur nous sans attendre de réponses, sans doute pour avoir l'effet de la surprise. Ce dernier m'assénait un coup de pied qui me fit traverser un mur de la tour, mon dos me brulait par le choc, c'est vrai que les murs de la tour était plutôt épais et semblait bien solide, il a du me rentrer dedans à une grande vitesse, l'enfoiré.


    Dans la tour, Indigo avait profité du laps de temps qu'offrait le roux après son attaque sur moi pour s'en prendre à lui, il se servait des murs pour rebondir dans tous les sens et lui porter de multiples coups à des endroits précis, laissant le roux s'écraser sur les marches, les brisant à son impact.

    "Monte tout en haut de la tour, et fais toi ceux qui restent, je m'occupe de lui."


    Hochant de la tête, je survolais ce qui me restait à gravir de la tour avant d'arriver jusqu'à son sommet, je sentais cependant une présence, un autre combattant dans les aires, était-ce cette Katana ?

    "Tes yeux.. C'est donc toi le dernier Kataï."


    Sciant les aires en deux de sa rapidité, l'inconnu qui s'était adressé à moi même me percuta en plein fouet, me plaquant en plein sur la neige, ma respiration s'était coupée sur le coup, mon dos me faisait encore plus souffrir, mais malgré la douleur, je parvenais à me redresser, des plumes étaient apparut à mes pieds, étrange.. Je me demande bien ce qu'ils ont tous avec mes yeux, et le lien qu'ils ont avec mon nom. Vraiment.. Suis-je issu d'une famille si connue que ça ? Si indésirable ? Au vue de la réaction de mes opposants en me reconnaissant.

    "Tokkan."


    Entendant le bruit fatidique d'une personne gravissant l'altitude extrêmement vite, j'esquivai la charge de mon adversaire en bondissant en arrière par pur instinct, le laissant s'écraser en plein sur le sol, je tendis ma main droite pour lâcher sur le sol une puissante décharge d'énergie, si forte qu'elle m'éblouissait la vue de ma position.

    L'explosion avait ravagée le sol, ne laissant plus qu'un énorme cratère derrière elle. Ayant retrouvé la vue, je constatai avec effroi qu'il n'y avait plus rien d'autres que ce cratère, pas de corps, ni de membres, seulement quelques plumes.. Une voix, venant clairement de derrière moi résonnait de nouveau dans ma tête.

    "Tokkan."




    Toujours dans la tour, les fondations commencèrent à s’effondrer petit à petit au fil de l'affrontement qui se déroulait dans le bâtiment, les deux individus allaient à une vitesse si grande qu'ils n'étaient visibles que lorsque leurs poings se croisèrent.

    Après une énième confrontation, les deux combattants regagnèrent leurs positions initiale, essoufflé tous les deux de leurs efforts respectifs.

    "Hé hé.. Pas mal pour ton âge."


    "Les apparences sont trompeuses."


    La dernière phrase de Indigo provoqua un rire chez son adversaire, ce dernier montrait ses mains à son jeune adversaire, celles ci s’empreignaient d'une aura rouge progressivement, la tour tremblait, quelques pierres éclatèrent au sol.

    "Taku Mouretsu !"


    Une sensation de chaleur envahit étrangement Indigo d'un seul coup, il remarquait d'immenses flammes jaillir des murs de tous les côtés, laissant fondre la glace.. La tour prenait feu ! Alors que le jeune Indigo s'occupait d'éteindre les flammes sur ses vêtements, son adversaire se ruait dessus, une esquive de dernière minute le sauvait d'un plaquage imminent contre le mur de braise, Indigo n'avait le temps de chercher des yeux son adversaire que des lames de feu sortirent de la tour pour s'abattre sur le combattant au centre par milliers. Il bondit de marche en marche pour esquiver les premiers assauts, puis, voyant que les lames étaient cents fois trop pour lui laisser l'espace d'esquiver, Indigo dévala les escaliers dans le sens inverse pour fuir simplement l'attaque trop dangereuse de l'Hubuki.

    "Où comptes-tu aller comme ça ?!"


    Sortant du mur de feu, le rouquin n'en avait pas fini avec son adversaire, s'emparant d'une lame enflammé, il tentait plusieurs coups sur son adversaire, le repoussant tout en bas de la tour, il n'avait plus aucun lieu pour se réfugier, la tour brûlait complétement, la sortie était bloquée, et son adversaire s'emparait d'une nouvelle lame pour ne pas arranger les choses. Les deux katanas à la main, l'Hubuki s'avançait le sourire aux lèvres, victorieux de son combat, il se servait de son pied pour balayer son adversaire au sol, tendant sa lame sous sa gorge, la peau d'Indigo fut brulée par autant de flammes concentrées, cependant, les deux lames tombèrent au sol, puis dans un élan destructeur, la nuque du rouquin s'écrasait au sol à son tour, dans un élan trop violent peut-être.

    A peine remis de ses émotions, Indigo se redressait petit à petit, son pied gauche lui faisait atrocement mal, son souffle s'était accéléré comme jamais, jamais il n'avait rencontré de tels adversaires maniant le feu, et pourtant, il l'avait vaincu. Dés le début du combat, le jeune combattant avait touché les points vitaux de son adversaire, ne lui laissant que quelques minutes avant de prendre effet, il était peut-être redoutable, mais son imprudence a eut raison de lui. L'homme aux cheveux violets montait alors les escaliers tout en soufflant, de là haut, il pourra prendre la brèche qui s'était crée à cause de son allié et pourra lui porter secours.



    Des plumes, il y en avait partout maintenant au sol, ma tête me faisait horriblement mal. J'étais comme sortit d'un immense sommeil, mon pouls était accéléré, mes yeux semblèrent agrandis, d'horribles veines sortirent de mon front, du sang coulait sur tout mon visage, mon bras gauche soulevait la dépouille de mon adversaire avant de le lancer sur le sol. Le cadavre glissait sur la glace, je pus remarquer alors que mon adversaire était une femme, et qu'elle avait été déchiqueté de toutes parts. Je m'inclinai face à la femme violette qui me faisait face, elle souriait machiavéliquement tout en pointant ses yeux rouges dans les miens, elle possédait d'horribles cornes noires le long des jambes, quant à ses bras, ils tenaient un immense sceptre qui rien qu'à la vue, inspirait le pouvoir et la puissance.

    "C'est bien. Tu as enfin révélé ta vraie nature. Prends donc de mon pouvoir."




    Mes yeux s'ouvrirent de nouveau, mon corps brûlait, je bouillonnai de rage intérieurement sans en savoir la raison, peut-être parce que je m'étais fait battre par cet espèce d'homme-oiseau. Mes membres tout entier tremblèrent dans la neige, mes habits étaient déchirés à cause de l'attaque dévastatrice qui m'a mit à terre, d'horribles idées me venaient en tête, tuer, dévorer, calciner..

    "Impressionnant, tu as résisté à ma technique des airs, Kataï."


    Cette voix, c'était bien une femme qui me parlait. Malgré le fait que je ne pouvais plus bouger la tête, à l'aide du son, je pouvais savoir qu'elle se trouvait juste au dessus de moi, parfait..

    "Tuer.. Dévorer.."


    Mon bras gauche déchira dans son mouvement ce qui restait de ma veste et, plaquant ma main sur le sol, je laissais toute mon énergie passer dans mon bras, ma main virait lentement à la couleur noire, une énorme sphère de kihoha bleu se créait dedans, aspirant la neige pour gagner en ampleur, ce formidable flux d'énergie fit trembler la planète rien qu'en s'assemblant. Je sentais mon adversaire s'éloigner, elle gagnait en altitude, peu importe, je ne pouvais plus reculer, tant pis si toute mon énergie n'y était pas !

    "Sekishu Bachi' !"


    Une nouvelle illumination venait nous plonger dans l'aveuglement le plus total, je tirai alors un immense flux d'énergie destructrice sur le sol, me projetant dans les airs par l'impact. A toute vitesse, je fonçais en plein sur mon adversaire, j'allais la percuter tel un météore.

    "Kousoku !"


    Se projetant habilement sur le flanc droit, la femme oiseau parvenait à esquiver mon attaque ultime d'un mouvement sur le côté, me laissant passer en pleine vitesse au dessus d'elle, j'aurai pu la tuer dans cet élan.. Alors qu'un sourire se lisait sur son visage, son expression passait vite de la joie à la tristesse.

    Dans ma course folle où je ne maîtrisais même plus ma direction de vol, je tirai de mes deux mains un immense choc de Kïai pour me projeter de nouveau en la direction de mon adversaire et, saisissant mon katana à deux mains, je lui tranchai le buste dans un mouvement latéral avant de chuter en direction du sol.

    Après l'impact de ma lame sur sa chair, nos deux corps chutèrent sur la neige violemment en même temps que le sang, mon attaque lui aura été fatale. Je parvenais dans un effort difficile à me tourner sur le dos, laissant la neige me geler vivant. Grâce à ma vue excellente, je voyais en haut de la brèche Indigo, me fixant, immobile. Son œil gauche était transpercé d'une dague, et, son buste était entaillé par une énorme blessure. Malgré les blessures, le jeune homme tendit ses mains droites devant lui, concentrant un flux d'énergie énorme, il me ciblait en collant ses mains en ma direction et, étant sous l'étonnement le plus total et complétement hors combat, je ne pus que subir l'immense attaque qui me projeta dans les cieux..





    "Je vois, tu as tiré sur le Kataï pour empêcher que je l'achève.. Cependant, tu vas y passer, toi."


    Levant son énorme arme au dessus de sa tête, la chef encapuchonné l'abattit dans un élan meurtrier sur le crâne de sa victime. Cependant, la lame géante passait à travers le corps, le laissant s'évaporer dans une brume blanche, Katana ouvrit grand ses pupilles bleues.

    "N'oublie pas Katana.. Le Kataï est mien."


    Suite à sa phrase, la brume blanche s'évaporait dans le ciel de Nagéis accompagnée d'un rire, maléfique.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Sayans

avatar

Veguito
Sayans

Nombre de messages : 853

Age : 22

Localisation : Albi

Date d'inscription : 08/08/2010


Fiche du guerrier
Renommée:
Zénies: 104 450
Niveau: 89



MessageSujet: Re: Une rivalité millénaire   Dim 29 Jan - 17:31

220 lignes Arrow 22 000 XP Arrow 11 000 zénies.
Revenir en haut Aller en bas
http://veguito.wifeo.com/


Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Une rivalité millénaire   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une rivalité millénaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG-Dragon Ball Z :: RPG :: Nagéis :: Tour mystérieuse-