Bienvenue sur le RPG-Dragon Ball Z de référence ! Bonne ambiance et rpg palpitant garanti!
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le retour du monstre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dragon Malefique

avatar

Evan
Dragon Malefique

Nombre de messages : 2561

Age : 23

Localisation : Faut voir.

Date d'inscription : 30/11/2008


Fiche du guerrier
Renommée:
Zénies: 89350
Niveau: 86 (+5=91)



MessageSujet: Le retour du monstre   Ven 17 Fév - 0:31

Nom: /

Prénom: Evan

Surnom: /

Âge: 53 ans

Race: Dragon maléfique

Description Physique:

Cela fait désormais plusieurs années que je ne me suis pas regardé dans un véritable miroir. En enfer, le Styx ne me renvoyait le reflet que de mon âme, noire et éprise de folie. Mon apparence reflète cependant parfaitement ce que je suis réellement: un monstre, un démon à l'apparence sanguinaire. Mais aussi quelqu'un d'extrêmement charismatique.
Depuis mon deuxième décès, je n'ai plus jamais repris mon apparence normale: elle a comme disparu, emportant avec elle les cendres de ma raison. Tel que je suis, je n'ai aucune trace de quelconques vêtements sur moi. Deux magnifiques paires d'ailes sont accrochées à mon dos, des ailes de vautour drapées de plumes d'un noir étincelant. Des pieds à la tête, ma peau est recouverte d'une sorte de carapace, une protection efficace contre toute sorte d'attaque. Elle ne laisse apercevoir que mon torse, un torse entretenu et puissant. Au milieu, joyau pur, d'une valeur inestimable. Rond, l'objet luit d'une étrange noirceur.
Mon visage n'est plus non plus ce qu'il était: à bien l'observer, peut-être arriverait-on à me reconnaitre tel que je l'étais avant. Mais ce faciès n'a d'humain que la forme: mes dents sont aiguisées, mes yeux sont entièrement noirs. Deux cornes ont poussé sur ma tête, et je possède désormais une longue et grâcieuse chevelure blanche. Mon expression est constamment déchirée par la haine, par l'effroi et la folie.
Mon physique est idéal est adapté au combat, et je peux toiser n'importe qui du haut de mes deux mètres. Une longue queue, elle aussi recouverte de cette écaille a poussé sous mes ailes, se terminant par une lame aussi pénétrante que la meilleure des lances.
Enfin, mes mains comme mes pieds se terminent par des membres crochus, achevant de faire de mon corps une arme redoutable et implacable.

Description Mentale:

Mon crâne est rempli. Déchiré par des tourments infatiguables, emplis de souvenirs douloureux, de regrets, de nostalgie. En chemin, et sous cette coquille monstrueuse, Evan, celui que j'étais avant, celui que j'étais alors que je n'avais pas encore gouté au délicieux nectar qu'est le pouvoir est définitivement mort. Je me souviens de moi, à 20 ans, voulant découvrir tout ce que le monde pouvait m'offrir. Je me souviens de moi, à 30 ans, voulant arracher au monde tout ce qu'il possédait.
Aujourd'hui, je sais. Je me souviens, je réfléchis, je pense, j'agis. Je suis d'une intelligence implacable. D'une vivacité d'esprit impressionnante. J'ai du vécu, aussi. Je sais comment les gens sont. Je sais ce qu'il faut leur faire pour les détruire. Je suis conscient du monde qui m'entoure, et je suis conscient des conéquences de mes actes, ce qui n'a pas toujours été le cas. J'ai su faire le point sur celui que j'ai été. Mais aujourd'hui, j'ai changé. Je ne suis plus le même.
Ai-je pour autant recouvré ma raison? Non, bien sur que non! Je ne suis plus celui qui tuait sans réfléchir. D'une bête agissant par l'instinct, je suis devenu un tueur prenant la précaution de réfléchir avant d'agir. Cela me rend-il plus ou moins dangereux? Je laisserais les autres appliquer ce jugement.
J'ai toutefois une bonne nouvelle pour les curieux: Satan a définitivement quitté mon esprit. Il est finalement parti lorsque pour la deuxième fois, Emma m'a montré le chemin vers les enfers. Je crois qu'il est simplement devenu blasé de moi et de toutes mes conneries. Il m'a quitté sans le moindre au revoir. Il est arrivé au début de ma deuxième vie, et il est mort à la fin de celle-ci. Quoi de plus logique, après tout? Il avait cependant laissé de lourdes séquelles à mon esprit, me laissant toujours aussi tourmenté et paranoïaque.
Mais mon séjour en enfer m'a permis de prendre du recul, désormais. Maintenant que je suis de retour dans le monde des vivants, si j'ai conservé mon caractère d'avant, je ne suis pas autant dominé par la violence.
Mon caractère, parlons-en! Je suis toujours aussi spontané: de nature très égocentrique et associable, je ne suis pas du genre à taper la discut' pendant des heures sur des sujets aussi inutiles que gavants. J'ai toujours ces accès de colère, bien que je les maitrise plus qu'avant. S'il arrive que la violence s'empare encore de moi, j'arrive toujours à rester conscient et à la maitriser du mieux que je peux.
Ce qui se terre au plus profond de moi est si noir que je ne le montre jamais. Je ne peux que l'enfouir sous des couches de hargne. Cela est simple pour moi, puisque mon charisme va de pair avec mes talents d'orateur. Je sais user du cynisme, je sais intimider, je sais parler. Exprimer ma croyance profonde en la mysanthropie est pour moi quelque chose d'extrêmement simple mais aussi de très jouissif.
Mais que me reste-t-il? A 53 ans, j'en suis toujours à me poser les mêmes questions existentielles: que vais-je faire de cette troisième vie à laquelle j'ai finie par accéder? Après réflexion, cela me parait extrêmement simple: je veux briller. Que mon aura enveloppe l'univers, et le recouvre d'une ombre. Je suis là, et je veux le montrer. J'existe, bordel! Y'a-t-il un autre moyen que le pouvoir pour le prouver?

Histoire:

Je ne sais pas s'il est utile que je raconte mon enfance: elle a en effet tout ce qu'il y a de plus banal pour n'importe quel psychopathe se respectant. J'étais un sayen, envoyé sur une autre planète alors que j'apprenais à peine à marcher sur mes deux pattes. Puis le temps à passé, la planète Vegeta s'est faite détruire par le fameux Freezer, et j'étais là, un des derniers survivants de ma race dans une planète ou personne ne me ressemblait.

D'un classicisme, je vous dis! Mais on ne renie pas son passé: et puis, ce qui s'est déroulé sur la dite-planète révélait déjà plus ou moins mon déséquilibre mental puisque, lorsque mon oncle, lui aussi survivant, a débarqué sur cette planète pour me faire un topo sur mes origines, ni une, ni deux, j'ai exterminé ceux qui m'avaient accueilli! Que voulez-vous, le monde est ainsi fait. L'oncle en question n'y aura d'ailleurs pas échappé. Je me suis ensuite échappé de la planète alors que je fêtais à peine mes dix-huit ans, prêt à bouffer le monde dans tous les sens du terme.

Ce n'est pas encore le passage le plus intéressant: à cette époque-là, je suis devenu comme la petite centaine de sayen dans mon cas qui avaient réchappé à la mort, un solitaire errant de planète en planète, espérant trouver ma place. Faute de repère, je ne restais jamais longtemps au même endroit. Mais je m'étais fait à cette vie: tel le sayen que j'étais, je cherchais à devenir toujours plus fort. J'écumais les sept mers, je voyageais de planète en planète! Je n'étais pas le type le plus sympa de l'univers, mais je n'étais pas encore le dictateur paranoïaque des planètes Sayen et Vegeta. Et puis, à force de trop vouloir faire le malin, je suis tombé sur plus fort que moi et ait fini par être tué au combat. J'avais à peine 30 ans. Ca, c'était ma première vie. Je crois que je regrette ces années ou je n'étais qu'un "sayen lambda". Cependant, malgré cette mort, je n'étais pas à la fin de mon périple. Loin de là. Car ce n'est qu'ensuite que ça va devenir vraiment intéressant...


Emma ne s'était pas fait d'illusions: en enfer, hop! Il avait de toute façon bien raison. C'est à partir de là que tout changea. En mal. Cela avait pourtant commencé comme sur terre: j'avais cherché un adversaire puissant. Je l'avais trouvé, je l'avais vaincu, je lui avais pris son arme. Puis Kenihichiro et Piccolo me sont tombé dessus. Les deux larrons ne cherchaient ni plus ni moins qu'à se débarrasser de Satan, le maitre des enfers. En tout bon sayen en quête de puissance que j'étais, c'était tout naturellement que je m'étais joint à leur cause. Puis l'affrontement eu lieu. Et ce fut à partir de ce moment-là que je devins un monstre. Enfin, je crois. Le roi des enfers était forts, mais à trois nous finîmes par le tuer. Je crois que c'est lorsque je me tenais devant sa carcasse et que je regardais mon adversaire agonisant avec dédain qu'il me maudit. Rien que ça. Puis ce fut la liberté. Le pouvoir du démon me permit de ressusciter. De rejoindre à nouveau le monde des vivants. Je pensai alors que j'allais retrouver ma vie d'avant: que j'allais à nouveau partir en quête de puissance, que j'affronterais les plus forts. Et que je deviendrais le plus fort. Et pour ça, que me fallait-il? La réponse est évidente: le pouvoir, bien sur! Si je me forgeai une réputation universelle, tout les combattants de l'univers entier viendraient me défier, et je m'empresserais de tout les envoyer en enfer! Tel était le chemin que je comptais suivre. Pour cela, je m'emparai de Kanasa. C'est lors de cette conquête que ma raison défaillit.

Vous voulez devenir fou en plusieurs étapes? Vous n'avez qu'à suivre mon chemin: pourquoi ne pas traverser les enfers et aller conquérir une planète à peine revenu à la vie? Et en chemin, n'oubliez pas la schizophrénie! Moi, mon double, il est arrivé alors que je m'étais fait démonter par un des hommes du roi de Kanasa: je le connaissais. Son nom, c'était Satan. Oui oui, Satan, le même mec que j'avais buté lorsque j'étais mort. Il est arrivé, l'air de rien, et s'est littéralement incrusté dans mon crâne. Pourtant, je me l'étais juste imaginé. Et il n'était jamais vraiment là. Ce n'était qu'une voix. Une voix qui me conférait un immense pouvoir.

Prochaine étape? La conquête de Kanasa. J'avais finie par l'avoir, cette foutue planète! Elle était à moi, rien qu'à moi. Le pouvoir, c'est fou ce que ça monte à la tête de quelqu'un. Une planète à moi seul était tout sauf raisonnable et bon pour moi (et pour les autres!) et je crois qu'au fond de moi, je le savais. Mais j'en voulais plus. Toujours plus. Il me fallait l'univers entier dans le creux de ma main. Ma prochaine cible fut donc ma planète d'origine, Vegeta. A nouveau, ce fut une réussite. En quelques jours à peine, la planète était à moi. mais en plus de cela, j'avais recruté un bras droit, celui qui fut pendant un temps mon plus fidèle garde du corps, mais aussi celui qui fut à l'origine de ma chute: Miku. C'était un puissant combattant avec une musculature imposante, toujours vêtu d'une lourde armure et d'une masse qui broyait tout sur son passage. Il avait un certain âge, mais il était extrêmement bien conservé. C'était un guerrier redoutable. Et puis le temps passa encore. Mon peuple s'appauvrissait. Ma raison se dégradait. Satan était toujours là, dans ma tête. Tous les jours, on me faisait de longs discours sur les nombreux problèmes de mes planètes. On se cassait la gueule. L'économie en chute libre. Le peuple qui ne mangeait pas à sa faim. Les reconstructions qui devaient se faire.

Assez! J'en avais assez! Mais je ne voulais pas pour autant lâcher mes planètes. Elles étaient à moi, rien qu'à moi! La folie me gangrénait, au fur et à mesure. je n'étais pas apte à avoir autant de pouvoir. J'étais néfaste. je m'enfermais chaque jour un peu plus dans la déraison, poussé par Satan. ma haine grandissait. J'étais de plus en plus violent. J'étais Evan, le plus grand dictateur que l'univers ait connu! J'étais craint de tous, j'étais au sommet de mon pouvoir! Pourtant, intérieurement, j'avais touché le fond. Et puis il y eut cette révolution. Ca devait arriver. C'était ça, ou ma folie finirait par me pousser à faire exploser mes deux planètes. Alors que j'étais définitivement un danger pour l'univers, Miku lui-même se dressa contre moi. et ce fut la fin. La fin de mon règne. La fin d'Evan le terrible, d'Evan le conquérant, le fou, le guerrier sanguinaire, celui réputé invincible et que rien ne pouvait arrêter. Celui à la volonté inébranlable, celui au charisme fou, celui que ne renonçait jamais, même devant l'impossible! Tout cela, tout ce que j'avais construit, ou plutôt détruit, parut soudainement insignifiant. Miku me tua. Je tombai en pleine ville, ou le peuple, épuisé par mon autorité me déchiquetait. Littéralement.

Je crus que c'était la fin de l'histoire! Après ça, qui aurait voulu de moi? J'étais devenu la personne la plus terrifiante de l'univers, un danger pour tous ceux qui m'approchaient ne serait-ce qu'à un kilomètre! J'étais mort, mais je ne décidai finalement pas à m'avouer vaincu! Lorsqu'Emma me vit, il m'envoya en enfer. Mais pas n'importe ou en enfer: dans une cellule indestructible, ou je pourrirais pour l'éternité.

La bonne blague! Moi, enfermé pour l'éternité? Dans une petite cage de deux mètre carré? Au bout d'une heure dans cette foutue prison, j'avais déjà perdu patience! Cela dit, il fallait reconnaitre qu'Emma n'avait pas fait les choses qu'à moitié, le salaud: la boite dans laquelle il m'avait enfermé était quand même sacrément bien foutue, et il me faudra du temps avant de réussir enfin à me libérer. Il me faudra plusieurs années mêmes. Et si, durant tout ce temps, physiquement je ne pouvais plus rien faire, je passai mon temps à des choses nettement plus constructives: la télépathie. Rien que ça! Cela fut possible alors que je laissai mon énergie vagabonder au gré des enfers, en pleine méditation, mon corps pourrissant dans une petite cage, je trouvai une faille vers le monde des vivants. Une faille que seul moi pouvait accéder. Je laissai mon énergie y pénétrer, et quelle ne fut pas ma surprise lorsque je découvris par quel miracle cette faille était possible! Elle me donnait l'accès ni plus ni moins qu'à l'esprit de ma nièce, dont je découvris l'existence par ce biais.

C'était un exercice très dur que de s'introduire dans son esprit, mais chaque jour, je progressais encore un peu plus. Je sentais qu'elle allait être la clé de ma future libération. Elle s'appelait Hyaku. La pauvre petite était cependant perturbée, et ma présence ne faisait que l'affaiblir: mais elle était forte. Elle tenait de moi. De jour en jour, de semaines en semaines, de mois en mois je pénétrais son esprit, apprenant à chaque fois plus de choses sur elle. Un univers nous séparait, la mort nous séparait, mais je faisais sa connaissance. Elle me permettait de m'échapper de cette sinistre cage. Et son humanité me permis surtout de prendre du recul sur moi-même. C'est grâce à elle que pour la première fois, je reconnus enfin quelque chose quant à mon état mental: je suis fou, définitivement!

Toutefois, je savais que ce petit jeu ne durerait pas éternellement, et si me réincarner dans le corps de ma nièce était un possibilité que j'envisageais de plus en plus, je cherchais, parallèlement, un autre moyen de m'échapper. Je comptais me résigner à prendre possession totalement de ma nièce lorsque qu'un miracle se fit.

Alors oui, miracle, tout est relatif! Cela aura été une damnation pour bon nombre de personnes, mais à mes yeux, c'était le plus pur et le meilleur des miracles: des hordes de personnes, des millions, voire des milliards de nouveaux morts entrèrent en enfer. Il s'était passé je ne sais quoi dans l'univers, peut-être avait-il implosé, je ne sais pas. Peu m'importait de toute façon: le fait était qu'avec autant de morts arrivant en même temps, ce fut le véritable chaos pour les troupes d'Emma. Elles ne savaient plus que faire, comment elles pourraient organiser tout ça. L'occasion pour moi de finalement sortir de ma cage.

Liberté. Liberté, bordel! Enfin libre, enfin je pouvais me mouvoir à ma guise! Devant moi, l'enfer s'offrait à moi, l'enfer et ses tortures, ses tourments, ses peines! Je me laissai gagner par l'euphorie, en transe devant tant de chaos! Tout ces âmes qui se mêlaient et s'entre-mêlaient, je sentais, je ressentais leurs regrets et leur douleur! La folie qui gagnait ces lieux m'enivraient comme rarement je l'avais été, mais je ne me mêlais point à ce chaos: allais-je me rabaisser à cela? Non, évidemment, non! Je méritais mieux que ça, j'étais, et dorénavant, je suis Evan! Celui dont la seule évocation faisait trembler une population entière! Toutes ces âmes perdues et déchirées par la haine, je n'allais pas m'y intégrer: j'allais faire comme je l'ai toujours fait. J'allais les écraser!

Ce n'était cependant pas encore gagné pour moi: il me fallait encore rejoindre le monde des vivants. Et les troupes d'Emma ne tardèrent pas à s'apercevoir de ma fuite, et déjà elles me coursaient. J'étais officiellement le type le plus recherché des enfers. Je devais vite trouver un moyen de retrouver la vie: cette possibilité ne fut pas si difficile que ça à atteindre. En effet, la rumeur circulait que des dragons maléfiques avaient été emporté dans l'explosion qui avait ravagé l'univers entier. Les gens disaient que leur pouvoir était si grand que l'on pouvait s'échapper des enfers par ce biais! Je ne mis pas longtemps à mettre la main sur l'un d'entre eux. Et en effet, si l'aptitude de combat du dragon sur lequel j'étais tombé était largement inférieure à la mienne, le pouvoir que dégageait la boule de cristal qu'il renfermait était immensément puissante. Ni une, ni deux: alors qu'il me suppliait de le laisser partir, je plongeai ma main dans son corps et en extirpait la boule de cristal. Le dragon se liquéfia alors devant moi dans un ultime râle, tandis que ladite boule de cristal semblait vouloir s'intégrer en moi. Je tentai d'abord de résister: j'avais déjà eu la sale compagnie d'un démon dans mon crâne pendant plusieurs années, alors si maintenant je devais supporter celle d'un minable dragon! La puissance de cette boule était cependant beaucoup plus forte que moi, je me devais de l'admettre, et pénétrer mon corps ne lui prit que quelques minutes. Elle réapparut alors, m'offrant un gain de puissance considérable, au milieu de mon torse. Mais elle avait changé de couleur: elle avait abandonné sa pureté et était devenu d'un noir étincelant.

On disait que ces objets étaient la pureté même car ils avaient été créé par des dieux. Mais moi, Evan, avait réussi à en faire un objet démoniaque. Fort de cette nouvelle victoire, je me décidai à trouver un moyen de regagner le monde des vivants. J'en avais la force, désormais.

Ce fus lors d'une ultime bataille des troupes d'Emma pour rétablir l'ordre en enfer que je trouvai un moyen de m'enfuir: alors que des millions de soldats du paradis gagnait les enfers pour mater les résistants, je trouvai un moyen de me faufiler par la porte des enfers. Personne n'eut le temps de me voir. De toute façon, personne n'aurait eu la force de m'arrêter. Et je la vis. Cette lumière. Celle de la vie. J'allais la gagner. J'en étais proche. Plus que quelques centimètres avant de l'atteindre, plus que quelques secondes avant d'y parvenir!...

Et je la franchis. Et la vie gagna mon corps. Je me réveillai sur une planète qui m'était inconnue, en ruines. Je regardai autour de moi: d'autres personnes avaient suivi le même chemin que moi et s'en étaient retrouvé ressuscitées. Vivant. J'étais vivant, bordel! Combien d'années à pourrir dans cette cage? A maudire l'univers entier? A espérer pouvoir un jour retrouver ma liberté? J'y étais enfin, j'y étais enfin parvenu! Le périple d'Evan allait enfin pouvoir reprendre. Enfin, je pourrais à nouveau faire parler de moi! C'était le commencement d'une nouvelle ère! Le monde allait de nouveau savoir que j'existe!

Je ne pus cependant pas directement jouir de cette nouvelle liberté, car déjà, des troupes d'Emma, qu'il avait surement envoyé ici au cas ou, se dressait devant moi et devant les autres fuyards. Avec eux, des mercenaires qu'ils avaient du engager.

La bataille dura longtemps: je n'étais pas encore habitué à la vie à force de pourrir trop longtemps en enfer et j'eus du mal à me débarrasser des troupes divines et de tous les mercenaires. Toutefois, pour la toute première fois depuis des années, je me lâchai: je m'oubliai totalement dans une boucherie sanglante, de ces boucheries qui ne m'avaient que trop manquées. Mon corps était une arme et je m'en servais avec grâce. Avec technique. Avec talent. Avec force. Et je me souviens encore, alors que j'étais en pleine euphorie, tranchant mes ennemis par dizaines, de cette jeune femme blonde. Elle était jeune, équipée d'un pistolet et de quelques poignards. Lorsque je la reconnus, il était trop tard pour que j'arrête mon coup. Elle, cependant, ne m'avait pas reconnu. Ma nièce. C'était Hyaku, ma nièce.

Je l'avais mortellement blessée. Elle s'écroula au sol en crachant du sang. Je me souviens que je m'étais ensuite précipitée sur elle, et je me souviens encore de son dernier souffle. La chair du ventre en lambeaux, elle m'avait regardé. Puis elle avait essayé de dire quelque chose. Mais elle n'en fut pas capable. Elle s'éteignit, ses yeux se fermirent lentement et sa tête tomba doucement vers l'arrière. M'avait-elle reconnu? Encore aujourd'hui, c'est le genre de questions qui me hante. Je me disais qu'avec cette gueule monstrueuse, ces cornes et ses ailes, ellle ne m'avait surement pas reconnu. Mais le regard qu'elle m'avait fait... Je ne savais pas. Je ne savais pas et je ne voulais pas y penser. Et pour ne plus y penser, je me relançai dans la bataille. Et tuai, tuai, tuai pour oublier.

Au final, je fus le seul survivant de cette sanglante bataille. J'en ressortis seul, ruisselant de sang, mais vivant. Vivant, putain. J'avais traversé par deux fois les enfers. je m'étais emparé de deux planètes par ma seule force. Et maintenant, voilà que je venais de tuer ma propre nièce. Je n'étais pas sentimental; je ne l'ai jamais été, et probablement ne le serais-je jamais. Mais maintenant, d'être sur que je n'avais plus aucune famille, plus aucune connaissance: la solitude s'abattait sur moi, m'emprisonnant dans un carcan. Soit. Je l'acceptai ce carcan. Et je vivrai avec tant qu'il ne gênera pas mon ultime ascension. Cette deuxième mort n'était qu'une parenthèse sur le macabre chemin que j'avais choisi d'emprunter. Il était temps de reprendre la route. De ne pas regarder derrière. J'étais de retour. Enfin.




Techniques:

    -Basiques: (10x/RP)

  • Bouclier protecteur: Je crée autour de moi une bulle pouvant me protéger d'une attaque basique un tour durant.

  • Onde de choc: L'épée que je peux faire apparaitre à ma guise, je peux lui conférer certains pouvoirs: comme, par exemple, lancer de grandes ondes de chocs avec...

  • Poing destructeur: Je peux insuffler assez de ki dans mon poing pour porter à mon adversaire un coup d'une rare puissance!

    -Puissantes: (3X/RP)

  • Dragon ball: La boule de cristal que j'ai ingéré dans mon corps, et qui est maintenant sur mon torse peut cracher un énorme laser énergétique ravageant tout sur son passage.

  • Décuplement: Je peux faire tripler mon épée de taille, et elle devient si énorme qu'en un coup je peux balayer la vie jusqu'à plusieurs centaines de mètres à la ronde.

  • Instinct animal: Mon corps n'a quasiment plus rien d'humain; tous mes membres sont faits pour le combat, et tous sont soit crochus, affutés et terriblement dangereux. Je peux mettre mes genoux, mes coudes, mon crâne et ma queue pointés vers l'avant et donner un seul et unique coup à mon adversaire, le frappant de mes parties les plus puissantes.

    -Ultime: (1X/RP)

  • Genkidama inversé: Tout ce qui est malsain dans la nature, tout ce qui la corromp: je peux attirer cette énergie à moi, je peux attirer tout ce qui est mauvais sur une planète entière et la concentrer dans une seule et ultime boule d'énergie, atteignant parfois plusieurs dizaines de mètres de diamètre. Inutile de dire qu'elle peut terrasser n'importe quel adversaire. Cette technique se nomme le genkidama inversé.

    -Techniques de coopération
    -Syn:
    Basiques:
  • Extraction venimeuse: Evan peut faire apparaitre Syn à partir de son épée, le propulsant alors, celui-ci toute griffes dehors pour porter un puissant coup à l'adversaire. Suite à cela Syn est libre de ses mouvements.
  • Ravageur toxique: Syn se transforme en scolopendre géant hérissé de pointes venimeuses et s'enroule autour de la lame d'Evan, transformant son arme en une lame dangereusement toxique et se terminant par un fouet de plus de trois mètres de long.


Transformations:
- Aura maléfique
- Aura maléfique lvl 2

Objets: Une énorme épée, que je peux faire apparaitre et disparaitre à ma guise.

Argent: 1.000 Zenis


Dernière édition par Evan le Lun 20 Fév - 18:04, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Majin

avatar

Panzu
Majin

Nombre de messages : 128

Age : 23

Date d'inscription : 05/09/2011


Fiche du guerrier
Renommée:
Zénies: 39550
Niveau: Niveau 59 (54 + 5)



MessageSujet: Re: Le retour du monstre   Ven 17 Fév - 19:53

Rien à redire je pense. Histoire particulièrement complète, intéressante, et bien intégrée dans le contexte actuel. Techniques pas abusivement puissantes. Validée -inutile de compter les lignes, à ce stade- avec un bonus de 5000 xp.

Bon retour parmi les vivants, Dragon Maléfique.
Revenir en haut Aller en bas
Dragon Malefique

avatar

Evan
Dragon Malefique

Nombre de messages : 2561

Age : 23

Localisation : Faut voir.

Date d'inscription : 30/11/2008


Fiche du guerrier
Renommée:
Zénies: 89350
Niveau: 86 (+5=91)



MessageSujet: Re: Le retour du monstre   Dim 19 Fév - 22:27

MAJ Deux techniques de coopération ajoutées, à valider è_é
Revenir en haut Aller en bas
Extraterrestre

avatar

Ashigaru
Extraterrestre

Nombre de messages : 305

Age : 22

Date d'inscription : 15/01/2012


Fiche du guerrier
Renommée:
Zénies: 154300
Niveau: Niveau 124



MessageSujet: Re: Le retour du monstre   Lun 20 Fév - 15:55

Vous êtes lvl.. Validés Mr Green

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Dieu

avatar

Skull
Dieu

Nombre de messages : 447

Age : 22

Date d'inscription : 23/12/2011


Fiche du guerrier
Renommée:
Zénies: 114.450
Niveau: Niveau 126 (120+1+5)



MessageSujet: Re: Le retour du monstre   Lun 20 Fév - 17:51

Ah, ton bouclier protecteur est trop puissant, ça te protège d'une basique, pas puissante.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Dragon Malefique

avatar

Evan
Dragon Malefique

Nombre de messages : 2561

Age : 23

Localisation : Faut voir.

Date d'inscription : 30/11/2008


Fiche du guerrier
Renommée:
Zénies: 89350
Niveau: 86 (+5=91)



MessageSujet: Re: Le retour du monstre   Lun 20 Fév - 18:05

Modifié è_é
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Le retour du monstre   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le retour du monstre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG-Dragon Ball Z :: Personnages :: Fiche de personnages :: Fiches acceptées-