Bienvenue sur le RPG-Dragon Ball Z de référence ! Bonne ambiance et rpg palpitant garanti!
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Besoin de renfort [Rang V]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dieu

avatar

Skull
Dieu

Nombre de messages : 447

Age : 21

Date d'inscription : 23/12/2011


Fiche du guerrier
Renommée:
Zénies: 114.450
Niveau: Niveau 126 (120+1+5)



MessageSujet: Besoin de renfort [Rang V]   Lun 20 Fév - 18:38



    » Des bandits.. Esclaves ?! :.


    "Attendez, si je vous offre mes services, c'est bien pour toucher la récompense.. Mais, si la personne que vous m'avez dit n'est pas là, alors je peux toucher sa récompense aussi, n'est-ce pas ?"

    J'écarquillais mes pupilles violettes à la suite de ma proposition plus que convenable pour moi. Malgré le fait d'avoir rejoint le réseau DEEP et d'être à la recherche d'Ashigaru pour sauver le monde, comme tout être vivant, il me fallait bien un peu d'argent pour vivre et couvrir mes frais. J'avais envoyé aux quatre coins du monde les cinq soldats qui m'ont été confié à la recherche du Kataï, afin d'être seul, le temps d'empocher un peu d'argent.

    C'est à la vue de l'hésitation des personnes me faisant face que je su qu'il n'y avait aucun moyen de les persuader facilement et rapidement, le peu de sentinelles restantes vivaient déjà dans des abris miteux autour de la tour ravagée, ils n'avaient pas les moyens de doubler la prime au risque de voir l'autre qui me sert d'équipier débarquer et demander la récompense. C'était trop tard pour ça.. Il fallait passer par un autre moyen, plus vif, plus direct. Pas besoin de leur demander leur avis après tout, je tournai déjà les talons tout en sautant dans le vide du haut de la tour, me laissant flotter dans les airs au dernier moment, je gagnais en vitesse tout en m'éloignant de la tour.

    Ma mission ? Arrêter les agressions fréquentes d'un groupe de bandit sur les voyageurs empruntant l'une des routes terrestres principales menant au centre-ville, et bien sur, les sentinelles l'avaient perçus du haut de la grande tour et demandaient donc de l'aide pour les stopper. La planète Mizu no Yami était étrange, non seulement par le fait qu'elle est constituée pratiquement que d'eau, mais aussi par l'ambiance calme et malsaine qui y régnait depuis l'explosion de l’Éden. Durant mon vol, pas un seul bruit, juste celui des rafales de vent qui venaient me fouetter les os à cause de ma vitesse.

    Une vaste plaine, -la seule peut-être de la planète- largement visible depuis la tour où j'étais tout à l'heure, laissant une herbe verdoyante briller sous ce soleil radieux qu'offrait Mizu no Yami, un chemin fait principalement de petite pierre se laissait distinguer, guidant tout voyageur vers l'immense centre-ville réputé de la planète.

    Étrange, à peine avais-je atterrit que je remarquais le fait d'être seul, aucune présence aux alentours. Je tournai la tête à droite, à gauche, puis je me mis à suivre les pierres me menant au centre ville.

    "Intrus détectés : Ils sont une vingtaine autour de toi, aucune source de pouvoir."


    Le système DEEP que j'avais intégré moi même, voila qu'il m'était utile. Étant habitué à me retrouver dans des situations pas possible, je m'élevai petit à petit dans les airs, mimant de chercher toujours, j'avais deviné à l'instant qu'il s'agissait d'être ayant la capacité d'être invisible, pas mal comme capacité. Malheureusement pour eux, la nuit se mit à tomber d'un seul coup sur la planète, la plongeant dans l'obscurité totale, le ciel noir avait engloutit le soleil radieux de tout à l'heure.

    "Vos capacités, je les désactive."

    A l'instant où j'avais prononcé ces mots, vingt personnes apparurent autour de moi, brisant leur invisibilité, des hommes, des femmes, parfois même des enfants, tous de couleurs rouge, mais que diable allais-je combattre ? Sans me poser plus de question, je profitais de la discorde que j'avais semé dans leur rang pour me ruer vers le premier "bandit" devant moi, lui assénant un direct en pleine figure. Le bruit fatidique du métal de mon gant brisant la mâchoire de mon adversaire se fit entendre, le laissant s'écrouler au sol, il titubait sur le dos et crachait du sang, complétement sonné de mon poing. Plusieurs éclairs s'abattirent autour de moi, me protégeant de toutes attaques des bandits, elles en repoussèrent une bonne dizaine au sol.

    "Asagiri !"

    Un bruit de soulèvement et puis, plus rien, à part un énorme tas de poussière recouvrant une dizaine de bandit. Je profitai de l'étonnement de mes adversaires pour me ruer rapidement vers un nouveau bandit, lui assénant un direct du droit, je lui empoignai la gorge avec mes deux mains avant de l'éclater au sol avec violence.

    Un bruit de sifflement, j'étais au sol, un coup de pied dans le dos. Voyant alors des bandits ressemblants à des villageois me passer à tabac, la pluie de coups que je recevais était si forte que je sentais mes os se désarticuler, la rage montait en moi, l'adrénaline, la puissance, l'appel au chaos le plus total, tout ceci montait si bien que j'en perdis la raison. Mes yeux violets ne firent qu'un tour sur eux même avant que mes assaillants tombèrent tous à genou, me redressant sur mes deux jambes, j'appris alors un tas d'information, la mission n'était pas fini, ils avaient un chef, ils n'étaient qu'une bande d'esclaves servant une sorte de dieu, encore une secte. Je suis le mieux placé pour savoir qu'il n'y avait ni dieu, ni démon en ces lieux. Achevant le restant des bandits un à un dans un élan colérique, je réfléchissais. D'un côté, il fallait mettre fin à ce chef, sinon il recommencerait à manipuler les gens et monter des gens avec lui, mais d'un côté, j'avais mieux à faire que de m'occuper de ces histoires, il fallait ma prime, mon argent, et retrouver Ashigaru pour mettre un terme à toutes ces folies de la Nokatis.

    Tournant le dos aux victimes que je laissais derrière moi, je commençais à quitter les lieux en entamant une longue marche solitaire, est-ce que vouloir stopper l'arme la plus destructrice de tous les temps m'autorisait à ne pas répondre à mon devoir divin ? A massacrer pour de l'argent.. Depuis quand ?! Laissant la foudre s'abattre sur le sol sous la colère, j'observais mes gants métalliques souillé à cause du sang. Et ce pouvoir que je venais d'acquérir, pourquoi lui avais-je pris ? Par survie, certes mais j'avais cette sensation désagréable de ne plus me maîtriser, d'avoir fait le mal. Revenant petit à petit sur mes pas, j'hésitai réellement à continuer la mission ou abandonner, me tournant vers les victimes que j'avais laissé planté au beau milieu de la plaine, j'avançais doucement vers eux, non. Je fis un petit pas en arrière, la boule au ventre, puis un deuxième, avant de me tourner et de courir, le plus vite possible vers l'immense tour. Je voulais mettre fin à tout ceci, je voulais mettre fin à ce contrat misérable de gens misérable demandant d'imposer la sécurité par le sang, les commanditaires étaient des cons, ne méritant pas que je fasse quoi que ce soit pour eux.

    "Arrête toi !"

    Je fus stoppé dans mon élan, qu'était-ce ? Me retournant pour découvrir mon locuteur, je fus violemment projeté en avant, me déboussolant, le pied devant moi pour reprendre l'équilibre, je n'eus le temps de me tourner qu'un second coup me fit plier mon dos en deux, me projetant au sol.

    Mon masque de fer fut alors plongé dans l'herbe, une main robuste me soulevait sans difficulté par la nuque, me balançant au sol toujours en avant. Je me redressais sur un genou, une main sur mon torse, je soufflais à cause de la fragilité de mon corps. L'homme qui me faisait face était rouge aussi, vêtu d'une toge de combat, mais ce qui le différenciait de plus que les autres, c'était sa taille géante associée à sa musculature digne d'un colosse.

    "Tu as tué mes serviteurs.. Et tu es un putain de squelette ! Je vais te démolir et t'amener à mon maître, tu dois être un démon, comme lui."

    Un démon ?! Voyant que mon adversaire se ruait vers moi, j'esquivai son assaut au dernier moment en sautant dans les airs, laissant son poing s'écraser contre le sol, sa puissance était si forte qu'il créa un énorme impact sur le sol, envoyant de l'eau jusqu'à moi, ainsi la plaine n'est pas naturelle et a donc été construite sur de l'eau ?! Comment cela s'est-il produit..

    "Gen'Kyojin ! (Poing Géant)"

    Merde, mon adversaire ! Je n'eus le temps de réagir qu'un poing géant, -comme il l'avait annoncé- m'atterrit en plein fouet, m'envoyant m'écraser dix mètres plus loin, j'eus du mal à me redresser, les os complétement désarticulés, j'étais comme rouillé, mon corps me répondait difficilement, je ressentais la douleur. Levant la tête lentement, j'aperçus autour de moi les bandits que j'avais tué précédemment.. Mon adversaire atterrit non loin de moi au sol.

    "Hahaha.. Tu mords la poussière face à moi."

    "La poussière tu dis.. Kotei !"

    Son regard avait capté le mien, utilisant l'énergie qui me restait, j'immobilisais le colosse rouge pour me remettre sur mes pieds, enragé. Je chargeai alors le plus rapidement possible sur mon adversaire, lui assénant plusieurs coups au visage, je tournai sur moi même pour lui asséner un coup de pied rotatif le fracassant au sol, me laissant souffler, la fatigue.. L'effort physique me coutait cher, trop cher pour continuer.. Alors que j'entendis mon adversaire se relever, je sentis les forces de mon corps me quitter.. Peut-être parce que j'étais à présent en milles morceaux, il m'avait éclaté d'un seul coup de pied.

    Il faisait toujours noir sur la planète, et dans cette plaine ensanglanté qui avait été témoin de massacres et de combat, sous le ciel obscur n'offrant plus aucune luminosité, une seule chose brillait à présent parmi les os et les cadavres.. Mes yeux violets.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Sayans

avatar

Veguito
Sayans

Nombre de messages : 853

Age : 22

Localisation : Albi

Date d'inscription : 08/08/2010


Fiche du guerrier
Renommée:
Zénies: 104 450
Niveau: 89



MessageSujet: Re: Besoin de renfort [Rang V]   Lun 20 Fév - 23:37

Toujours rien. Pourquoi n'y avait-il aucune trace de ce Ikuse ? D'ailleurs, même de Nameks. Ce qu'on appelait autrefois le paradis vert n'était plus qu'un champ de ruines. Cela ne devait pas être difficile de repérer quelqu'un en particulier. Il lui fallait la tête de ce Ikuse. Veguito finissait toujours les missions qu'on lui confiait. Après deux sombres années, il n'allait clairement pas commencer maintenant. Le jeune Saïyan sortit un petit appareil de sa poche, qui possédait un écran et quelques boutons. Après avoir enchaîné une combinaison de bouton, l'image d'un homme s'affichait à l'écran. Il s'agissait du gérant de la cave de Dark, là où se trouvaient les avis de mission. Ses cheveux étaient bleus et formés de quelques piques. Il ressemblait à un humain, bien qu'il l'ait toujours nié.

« Ikuse serait sur Namek, hein ? Tu ne te foutrais pas de moi par hasard ? »

« Oh, c'est mal me connaître, mon cher. Je t'ai envoyé un message durant ton sommeil lors du voyage, tu ne l'as pas regardé ? Ikuse a quitté la planète depuis bien longtemps, le temps que tu arrives. »

Et il osait dire ça avec le sourire. Ça l'amusait que Veguito ait voyagé des semaines durant pour savoir qu'il n'était venu pour rien ? Le Saïyan au manteau noir se retenait de briser l'appareil. Il souffla quelques instants pour se calmer.

« Bon... Tu as une idée d'où il pourrait être désormais ? »

« Non, je n'ai reçu aucune information là dessus, depuis son départ. Je pense que tu devrais abandonner cette mission. »

« Je n'abandonne jamais une mission. »

« Certes, alors laisse la au moins de côté pour l'instant, j'ai quelque chose qui devrait t'intéresser. »

L'image du gérant laissa place à un avis de mission. Stopper un groupe de brigands. Quoi de plus simple ? De plus la récompense était alléchante. Mais il s'agissait d'une mission... en duo ?

« Tu sais que je préfère de loin travailler en solo, pas vrai ? »

« Bien sûr, mais c'est tout ce qu'on a. Tu comptes faire quoi ? Rester à te morfondre dans ton coin en attendant que Ikuse donne des signes de vie ? Je pense que ça ne te fera pas de mal pour une fois. »

Après tout, il avait raison. Veguito soupira, puis admit que pour une fois il pouvait faire équipe avec quelqu'un d'autre. Ce n'était pas comme s'il ne l'avait jamais fait, mais cela datait de son ancienne vie. Il dit au gérant de communiquer aux commanditaires qu'il la prenait. Le nom de la planète et ses coordonnées s'affichèrent sur son appareil de communication. Après être retourné dans sa capsule, il rentra toutes ces données, et plongea dans un sommeil profond. Mizu no Yami, ce nom lui semblait familier. Pourtant, il n'était jamais allé là-bas, alors quelle était la raison de sa connaissance de ce nom ?

Il arriva sur la planète en moins de trois jours. Pour que ça aille aussi vite, elle devait sûrement se trouver dans la même Galaxie, ou une voisine. Tant mieux, pas trop de temps perdu. La planète Mizu no Yami était essentiellement recouvert d'océans, plus encore que la Terre, qui était pourtant surnommée la planète bleue. Eh bien celle-la l'était d'autant plus. Il avait chargé les données de la position des commanditaires dans son engin de communication. Veguito s'envola donc en direction de la position donnée. Il s'agissait d'une grande tour de pierres, perchée sur une île. Elle donnait l'impression qu'elle allait s'effondrer à tout moment. De loin, Veguito put voir une ombre tomber du haut du bâtiment pour ensuite prendre son envol. Un énorme oiseau ? Un autre truc volant ? Peu importe.

Le Saïyan ressentit quelques faibles énergies en haut de la tour, il monta donc vers les cieux pour se poser sur ce qu'on pouvait appeler peut-être un toit, dur à définir. Il y avait trois personnes, sans doute eux les sentinelles qui devaient donner la mission. Ils semblaient être dans tous leurs états. Que pouvait-il avoir eu lieu avant son arrivée ? Encore une fois, ce n'était pas important. Veguito prit la parole.


« Allons vite. Je suis l'envoyé de Kageto. Dois-je attendre mon partenaire ou puis-je partir directement ? »

« En... en fait, il vient de partir. »

Ah c'était donc lui l'ombre qu'il avait aperçu juste avant. Sans demander son reste, Veguito partit directement. Il n'était pas là pour bavarder, après tout, il connaissait déjà tout ce qu'il fallait savoir : le but de la mission, ainsi que le montant de la récompense. Il prit son envol, tout en prenant son temps. Pas la peine de se presser après tout. Il volait au dessus de la mer, et ne s'arrêta que lorsqu'il vit de la terre ferme. Une large étendue d'herbe verte s'offrait à ses yeux. Il semblerait que cette planète n'ait pas trop souffert de la Grande Explosion. Ou alors, leur vaste ressource d'eau leur avait permis de se remettre rapidement. En tout cas, pour l'environnement. Ça ne ressemblait pas aux nombreux royaumes de désolation que Veguito avait vu jusque là.

Soudainement, il fit noir. Eh bien, la nuit tombait drôlement vite sur cette planète. A croire que le Soleil s'était échappé en quelques secondes seulement. Le Saïyan continua un long moment à avancer, dans la nuit noire, jusqu'à ce que son nez réagisse. Il y avait une sacrée odeur de sang. Il se posa sur le sol et put apercevoir de nombreux cadavres traînant sur le sol. Il fallait croire que son partenaire était vite allé en besogne. Il ne lui en avait pas laissé un. Où était il à présent ? Veguito regarda autour de lui, à la recherche d'un indice, et fut attiré par une étrange lumière.

Deux billes violettes trônaient au dessus d'un tas d'os. Quelle belle couleur. Veguito était subjugué. Il ressentait l'étrange envie de les prendre dans ses mains. C'était magnifique. Mais une aura particulière émanait de ces petites sphères. Il choisit donc de ne pas les toucher, qui sait quels maléfices pouvaient être enfermés dans ces bijoux. Ces globes de couleur lavande lui donnaient une terrible impression de déjà vue.

Tout d'un coup, un mal de crâne inouï frappa Veguito. Il avait l'impression qu'on lui donnait des coups de marteau sur la tête. Il se tenait le crâne avec les mains en hurlant. Qu'est-ce qui lui prenait ? Sa vision commençait à se troubler. Des flashs blancs apparurent à son esprit. Ses yeux devinrent entièrement bleus, et par flash d'un centième de seconde lui apparaissait une silhouette féminine, entièrement bleue. Il entendait des murmures disant « Ve... gui... to... ». Puis au bout de quelques secondes, ses yeux redevinrent normaux, et son maux de tête disparut. Qu'avait bien-t-il pu se passer ? Il transpirait de partout, et se tenait au sol avec ses deux mains, à genou. Il haletait. Cette sensation avait été terrible.

Il ne comprenait pas ce qui avait bien pu lui arriver. Est-ce que cela avait un quelconque rapport avec les sphères pourpre ? Il s'essuya le visage avec sa manche, puis se releva. Après tout, il n'était pas ici pour se poser des questions. Son partenaire avait trop d'avance sur lui, il fallait le rattraper. Il sentit les traces d'une aura qui allait en direction de l'ouest. Depuis qu'il était devenu chasseur de primes, il avait développé une faculté à ressentir les traces d'énergie que laissaient les gens. Il suivait donc ce chemin laissé par son partenaire... Ou par quelqu'un d'autre, allez savoir. Si cela se trouvait, l'un des nombreux cadavres présents était celui de son équipier.

En volant, il rattrapa vite l'homme à l'énergie détectée. C'était un grand colosse rouge. Il ressemblait beaucoup aux nombreux macchabée qu'il avait vu juste avant. S'il s'agissait bien des brigands, alors il devait en faire parti. Mais sait-on jamais, s'il s'agissait d'une race de cette planète, rien n'empêchait son équipier d'en faire parti lui aussi. Ne jamais se précipiter, telle était sa devise. Veguito se posa devant lui, et le colosse fut surpris.


« Tiens, un autre moucheron qui veut s'attaquer à mon groupe. Je suis désolé de te dire ça, mais il ne reste plus que moi. Mais ce sera amplement suffisant pour me débarrasser de toi, gringalet. »

En effet, à côté, Veguito semblait être un nain. Bon, au moins ça répondait à sa question. Son partenaire avait sans doute réussi à éliminer toute la bande, sauf celui là, qui aurait profité de la fatigue de l'autre pour l'achever. Il semblerait que la mission était pour Veguito seul désormais. Mais l'autre avait fait la plus grosse partie du travail. Le Saïyan ne pensait pas qu'il aurait pu se débarrasser à lui tout seul de toute la bande qu'il avait vu là-bas.

Bon, alors il fallait désormais vaincre le gros. Il était seul, cela ne devrait pas être trop compliqué. Il chargea vers lui tel un rhinocéros, et Veguito esquiva de justesse. Il ne s'était pas préparé. Faute d'inattention. C'était une erreur qu'il ne fallait pas répéter. En tout cas, il semblait un peu fatigué. S'il avait bien combattu son équipier, il avait du s'épuiser quelque peu. Tant mieux, cela rendait la tâche de Veguito plus facile. Le Saïyan enleva son long manteau noir afin de gagner une plus grande liberté de mouvement. Il laissait ainsi apparaître son t-shirt bleu marine à manches longues.

Veguito courut vers son adversaire, puis il sauta jambe en avant pour enfoncer son pied gauche dans son ventre. Le colosse cracha de la salive, et avait le souffle coupé. Le Saïyan en profita donc pour le jeter en arrière en lui assénant un direct du droit en pleine mâchoire. Une fois les pieds sur le sol, il essuya la poussière de ses manches. Le rouge se releva, furieux.


« Encore un silencieux hein... Comme ce squelette... Si je ne m'étais pas fatiguer contre lui juste avant, tu n'aurais aucune chance. Je ne pense pas que tu sois aussi fragile que l'autre, je pourrais t'amener au maître, vous avez le même regard. »

Ah la la. Ils avaient toujours des excuses. Qu'est-ce que ça pouvait bien faire à Veguito qu'en temps normal il se ferait battre ? Le fait était que dans le cas présent, il avait l'avantage. L'extra-terrestre rouge plaça son poing en arrière, en le chargeant d'énergie. Il lança ensuite son poing vers l'avant, et un poing identique mais en version géante formé d'aura se propulsa vers Veguito.

« Gen'Kyojin ! »

Le Saïyan prévit l'attaque et utilisa Tate, un bouclier formé d'aura qui baissait la puissance de ce qui le traversait en absorbant une partie. Mais même diminuée, la puissance du poing d'énergie était assez forte pour blesser Veguito, le faisant tomber, et lui laissant une belle marque sur son torse, derrière son t-shirt. Le Saïyan se releva avec difficulté. La force brute de ce type était vraiment grande. Très bien, dans ce cas-là, il fallait pallier le manque de force par la vitesse. Ça tombait bien, c'était sa spécialité. Il pratiqua son enchaînement préféré, le Rôga Fû Fû Ken, une combinaison de coups de pieds, de plants de doigts, de coup de boule, puis d'une propulsion en arrière. Un loup formé d'aura bleue apparaissait, et des trous se formèrent dans le corps du colosse. Ainsi, il était recouvert de tâches d'un rouge encore plus foncé que la teinte de sa peau. Mais il n'avait pas dit son dernier mot. Cette fois il plaça les deux poings en arrière.

« Double Gen'Kyojin !!! »

Cette fois ce fut deux poings d'énergie qui se formèrent, puis qui fusionnèrent en un seul pour en former un gigantesque. Cette fois-ci, le Tate n'aurait aucune utilité. Veguito choisit de tenter le tout pour le tout. Dans chacune de ses mains, il fit apparaître une lame d'énergie, les Aura Swords, et il tenta de trancher le poing énergétique. Cela marcha, mais derrière, le colosse s'y attendait et vint lui foutre son poing en plein visage, et Veguito fut expulsé en arrière, le nez cassé, dont beaucoup de sang se mit à couler.

Il fallait en finir. Veguito balança rapidement un Masenko peu puissant, mais qui eut pour utilité de créer un nuage de poussière autour du colosse. Pendant qu'il était aveuglé, le Saïyan prépara sa technique en plaçant deux doigts à son front, et en y chargent son énergie. Quand le géant rouge réapparut, Veguito était prêt.


« Makankosappo !!! »

Le fin rayon d'énergie jaune entouré par une spirale violette fonça à toute allure vers le géant, et le traversa, perçant complètement son torse au passage. Il tomba sur le ventre, par terre. Veguito s'assit, et respira un grand coup. Ça n'avait pas été de la tarte. En tout cas, il y avait quelqu'un au dessus de lui, son maître. Que voulait-il dire par même regard ? Le Saïyan se releva, et remit son manteau qui traînait à quelques mètres. Il s'essuya le nez et tous les autres endroits salis par son sang. Il devait à présent trouver ce mettre. Il marcha jusqu'au colosse rouge, qui respirait encore. Une chance. Veguito souleva son crâne pour qu'il lui parle.

« Ton maître. Qui et où ? »

Il respirait difficilement, après tout il avait un gros trou au milieu de son ventre. Il arriva pourtant à dire quelques mots.

« A la ca... caverne... le dé... le démo... le Drow... »

Sa voix s'éteint, il était mort. Veguito quant à lui, avait un air terrifié qui lui déformait le visage. Un démon Drow ! Un elfe noir ! Ces mêmes démons qui étaient à l'origine de la naissance des Redeyes !
Revenir en haut Aller en bas
http://veguito.wifeo.com/
Dieu

avatar

Skull
Dieu

Nombre de messages : 447

Age : 21

Date d'inscription : 23/12/2011


Fiche du guerrier
Renommée:
Zénies: 114.450
Niveau: Niveau 126 (120+1+5)



MessageSujet: Re: Besoin de renfort [Rang V]   Mar 21 Fév - 21:28



    » Duel à mort :.


    Ce regard.. Ça faisait maintenant une bonne quinzaine de minutes que l'enfant Redeyes était partit, il m'avait tenu dans ses mains comme ci que j'étais un artefact. J'avais pu voir en lui.. Une grande source de pouvoir, équivalente à celui qui m'avait vaincu. Je n'avais malheureusement plus assez d'énergies pour accéder à quoi que ce soit sur lui, mais ce visage ne m'était pas inconnu, peut-être l'avais-je déjà rencontré lorsque j'avais accès à tous mes pouvoirs.


    Malgré ma douleur, malgré ma lenteur à me ré-articuler mes membres un par un, le sentiment de honte que j'éprouvais suite à ma défaite m'encourageait à poursuivre davantage mes efforts, il ne fallait pas quitter la mission comme ça maintenant, il fallait que j'aille prendre ma revanche et vaincre ce pseudo chef de secte, pour en finir une bonne fois pour toute.

    Les bras, les jambes, les poignets, mes gants de fer, il ne me restait plus qu'à recouvrir mon corps squelettique sous mon immense cape noire et m'encapuchonner pour partir sur les traces du colosse et de mon allié, profitant de l'obscurité, je resterai furtif jusqu'à ce que la situation tournera à mon avantage.

    Me fiant à ma capacité à détecter les puissances aux alentours, je n'eus aucun mal à détecter les forces aux alentours, il y en avait deux assez proches, et une dernière, largement plus grande que les deux autres, et sans doute plus grande que la mienne. Je n'avais plus le choix maintenant, je me devais d'aller vérifier si il y avait bel et bien un démon derrière cette affaire, en tant que dieu, je devais rétablir l'ordre sur cette foutue planète. Laissant éclater mon aura dans toute sa splendeur, ma puissance fit trembler la grande plaine, et malgré l'obscurité, je pus voir les cadavres autour de moi couler petit à petit, l'herbe s'arrachait au fil des secondes, pour ne laisser qu'un vaste océan à mes pieds. Tout en me frottant mon masque d'acier, je gagnais peu à peu en altitude, jetant un dernier regard sur ce qu'il restait de la plaine, je m'envolais à toute vitesse, fonçant vers cette puissance inconnue.

    Isis, Ashigaru, Ginyu.. Je me demande bien comment font-ils pour être aussi fort naturellement. Leurs pouvoirs de bases sont si grands, si puissants, je ne suis à côté d'eux qu'en vérité un simple voleur, fébrile et impuissant. C'est pour cela qu'il me fallait d'autres pouvoirs, d'autres combats, de l'adversité digne de ce nom ! Il me fallait à tout prix le sceptre de Ginyu, ainsi qu'un accès à toutes ses capacités. L'utilisation de mon statue de dieu pour me mêler à ses histoires n'était pas si héroïque que ça tout compte fait, le sceptre, je ne voulais pas le sceller, je voulais me l'approprier inconsciemment. J'en rêvais.. Je n'ai jamais voulut être dieu ou quoi que ce soit, j'ai toujours rêvé d'une vie normale. Avec un corps normalement constitué, comme je l'avais à l'époque. La capacité du Bodi wa suitchi devait être mienne.

    Dévalant les horizons en un rien de temps, je me sentais comme submergé par cette puissance qui se dégageait de moi, on aurait dit une renaissance, un renouveau depuis l’Éden, en un rien de temps, mes pouvoirs s'étaient régénérés, parfait.

    Une caverne, faite de roches et de pierres se trouvait devant moi, le lieu devrait être vraiment obscur même en plein soleil. Avançant prudemment, je m'approchai de l'entrée tout en surveillant mes arrières, y avait-il vraiment un démon en ces lieux ?

    "Fais attention, squelette."


    Au dessus de moi, me contemplant bras croisé, un être d'une peau grisée de même couleur que son armure atterrit au sol avec une telle finesse qu'aucun bruit ne s'en dégageait. Il me fixait de ses yeux rouges, cachés sous sa longue chevelure blanche qui lui descendait jusqu'au bas du dos. Je remarquais que sa main se glissait habilement jusqu'à son fourreau, en douceur, son expression était si neutre que l'on aurait dit un automatique, programmé pour exécuter toutes ses actions.

    "Es tu vraiment un démon ?"


    Dégainant son fourreau d'une lenteur insupportable, cette fois ci, le bruit du frottement de l'acier contre son fourreau fut d'un grincement aigüe et désagréable, il le fit exprès, je pouvais le voir sur son visage qui dégageait maintenant une expression satisfaite.

    "Un Drow. Pas un simple démon.. Mais si tu veux que l'on parle de démon, on peut parler de toi, squelette qui a trompé la mort.. Et la météorologie de la planète."


    S'avançant vers moi d'un pas silencieux, le Drow tendait sa lame en ma direction de sa main gauche, elle était si fine, elle ne semblait pas solide, le combat allait démarrer, et me mettant en garde, je le fixais de mes grands yeux violets, les spirales sortaient déjà..

    Coupant ma cape d'un coup d'épée, j'entendis certains de mes os tomber au sol, ce n'était qu'une illusion devant moi, surprenant. Enfin, pas plus que le fait que je n'avais pas l'air dérangé pour autant de perdre ce qui me servait de colonne vertébrale, me retournant paisiblement, je fixais mon adversaire qui s'était reculé suite à son attaque, il regardait le sol, évitant mon regard.

    "Tu as de drôle de capacité, tes yeux, ton corps.. Je vais devoir te pulvériser en un instant."


    C'était bel et bien le démon qui dirigeait cette foutue secte de bandit, l'autre géant n'avait pas mentit tout à l'heure. Aussi malin qu'habile, il répondait aux critères d'un démon.. Un adversaire à ma hauteur.

    "Asagiri.."


    Camouflant mes déplacements sous une énorme vague de poussière, je me glissais dans le dos de l'elfe pour lui asséner mesquinement un coup de coude en pleine nuque, le désorientant en lui brisant sa garde, je me faufilais jusqu'à devant lui pour lui porter un nouveau coup de poing dans le ventre, le pliant en deux, je reculais pour lui porter un coup de pied l'expédiant au sol.

    L'elfe noir ne se laissait pas décourager pour autant, se servant de sol pour rebondir en ma direction, ce dernier décrochait un coup de lame si meurtrier que je fus obliger de le parer avec mes gants, le drum s'écrasait à côté de moi au sol, sur ses deux jambes, à genou. Profitant de l'ouverture qu'il me laissait, je laissais mon poing s'écraser sur sa joue, l'éclatant au sol, et sans rebond cette fois ci.

    M'avançant vers le démon rapidement, j'avais pour objectif de tellement le détourner de mes yeux et le concentrer sur le combat qu'il ne verrait que du feu à croiser mon regard. Mais, si je le malmenais physiquement, c'était parce que le bougre était trop concentré à ne pas lever le regard, se fiant à ses autres sens, il avait compris comment me combattre, mais à quel prix ?

    Mon pied n'eut le temps de l'atteindre qu'il s'était déjà relevé, et remplissant ses paumes d'énergies, il laissait des vagues de kihoha s'en échapper pour bombarder la zone et la plonger dans un chaos total. Bras croisés devant moi, j'avais reculé de quelques centimètres sous l'impact de son attaque, et ce dernier se ruait vers moi lame à la main, il croyait avoir l'avantage. Le voyant me foncer dessus, je relâchai ma garde pour frapper droit devant moi avec ma main droite.

    "C'est fini !"


    Mon poing atterrit dans le vide, l'elfe avait exécuté une pirouette habile pour me porter un coup d'épée, comme ci qu'il avait su ce que j'allais faire. Atterrissant sur mon flanc droit, ce dernier me portait un coup d'épée en plein sur les côtes.

    "En effet, c'est fini !"


    Parant son acier par de l'acier, mon gantelet gauche, -resté jusqu'ici en retrait- se saisit de son épée, et je serrai si fort que la lame se brisait dans mes mains, éclatant en plusieurs morceaux au sol, mon adversaire était complétement désemparé, restant planté devant moi comme une statue, il tremblait de tous ses membres.

    "SHIN' SA KISHIN' !"


    La victoire était à moi ! Voyant mes gants de fer s'emplir de kihoha, je les laissais frapper l'ennemi si vite qu'en quinze secondes à peine plusieurs centaines de coups avaient été distribués dans diverses parties du corps du Drow. Tournant les talons, je laissais mon adversaire tomber à genou, pratiquement mort suite à ma technique.

    "Ce n'est.. pas.. terminé !"


    "Comment ?!"


    Mon dos, mes os brûlaient et mon corps fut projeté des mètres plus loin, un véritable missile de Kihoha qu'il m'avait lancé, comment avait-il survécu l'enfoiré ?! Me redressant avec difficulté, je laissais un genou au sol, pratiquement vaincu, le Drow était maintenant torse nu et ses cheveux décoiffés comme jamais, un filet du sang coulait sur son visage, et malgré toutes ses blessures, il marchait maintenant vers moi, s'emparant d'un bout de lame qui était tombé au sol pour s'en servir comme tranchant.

    "Un.. Redeyes ?!"


    Alors qu'il s'apprêtait à m'achever, le Drow tournait la tête sur le côté, comme fasciné. Les yeux écarquillés, il observait l'individu qui s'était incrusté dans la bataille, mon coéquipier.. Celui qui m'avait tenu dans ses mains. Profitant de la distraction, je lui assénai par instinct de survie son propre bout de lame dans sa cuisse droite, suite à mon acte, la poussière m'emportait, loin, loin des combats et de la plaine, laissant sur celle ci le Drow et Veguito.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Sayans

avatar

Veguito
Sayans

Nombre de messages : 853

Age : 22

Localisation : Albi

Date d'inscription : 08/08/2010


Fiche du guerrier
Renommée:
Zénies: 104 450
Niveau: 89



MessageSujet: Re: Besoin de renfort [Rang V]   Jeu 23 Fév - 0:37

Veguito était encore sous le choc. Les Drows existaient encore ? Après tout, il en avait bien rencontrer un une fois, d'ailleurs c'était ce jour là qu'il avait appris l'origine démoniaque des Redeyes, mais il avait pourtant le souvenir que l'elfe lui avait dit qu'ils étaient une race en voie d'extinction. Enfin, s'il y en avait un, il devait bien y en avoir plusieurs autres, un peu comme les Saïyans qui pourtant eux aussi étaient considérés disparus. D'ailleurs encore plus depuis la Grande Explosion. Quand il y réfléchissait... Y avait-il encore des Saïyans dans l'Univers ? A part Kazeshini et lui-même.

Cette source démoniaque, avec son origine Saïyanne, c'était la plus grande honte de Veguito. Il détestait l'histoire de son clan, alors que durant sa précédente vie il avait toujours été à la recherche de cette histoire. Il avait même choisi d'oublier Jakutaika, qui était un des sorts démoniaques des Drow dont il avait hérité. Tout comme son précieux collier, qu'il avait choisi d'abandonner. Lui aussi était un héritage des Drows.

Bon, très bien, il était temps de faire face à son passé une nouvelle fois. Il terminait toujours ses missions, quelles qu'elles soient, et ce n'était clairement pas un fichu elfe qui allait l'arrêter. Il tenta juste de se remémorer quelques caractéristiques en combat des Drows... Ils étaient très habiles, maniaient des lames légères avec aisance, plutôt rapide, et surtout maîtrisaient des sorts de magie noire. C'était ce dont il fallait se méfier le plus.

Le colosse rouge avait parlé d'une caverne. D'accord, mais elle était où cette caverne ? Il fallait la trouver à présent. C'était peut-être une mauvaise idée de l'avoir déjà tué. Quoi qu'en fait il était mort par agonie, ses attaques n'avaient pas réellement un but mortel. Mais Veguito aurait pu se douter qu'un gros trou à la place de l'estomac c'était moyen pour survivre. Bon, pas de problème, il suffisait sans doute de se servir de sa capacité à détecter les énergies. Ça avait beau être un Démon, il devait sûrement dégager une aura particulière. Veguito se concentra donc en fermant les yeux, et sentit deux énergies au nord. Deux ? Il y avait quelqu'un avec le Démon ? Elles étaient toutes les deux plus élevées que celle du colosse, il aurait donc un meilleur sous-fifre ? Bon, là, il allait avoir du mal, mais tant pis. S'il fallait mourir pour l'accomplissement d'une mission, c'était quelque chose qu'il était prêt à accepter. Après tout, qu'est-ce qui le retenait dans cette vie ? Rien. Tout ce à quoi il tenait avait disparu.

Veguito choisit donc de s'envoler en direction de ces énergies, et il arriva devant une caverne dont l'entrée était cachée entre deux gros rochers. Il gloussait. La mort l'attendait. Il préférait le nier, mais bon, évidemment, il ressentait un peu de peur, même s'il s'était résolu à mourir. Les deux énergies avaient quelque peu diminué depuis qu'il était parti. Il choisit de se faufiler dans l'ombre, une attaque par surprise pouvait être d'une grande aide dans un combat de ce genre. Et là il vit qu'en fait, les deux puissances étaient ennemies.

C'était un combat titanesque. Les deux guerriers lui semblaient familiers. Même s'il s'y attendait, son visage fut déformé par la terreur lorsqu'il vit le fin elfe noir aux longs cheveux blancs. Même de loin, il était capable de voir la lumière vermeille qui émanait de ses yeux. Un Drow, cela ne faisait aucun doute. Il avait beau s'y être préparé, son cœur battait quand même la chamade. Il regardait ensuite l'autre protagoniste. Un squelette. Attendez... Un squelette... qui bougeait ? Qui se battait ? Mais... Comment était-ce possible ? Il y avait une race dans l'Univers qui n'avait même pas la peau sur les os ou alors un quelconque maléfice habitait le tas d'os ? Ses yeux brillaient d'une couleur de toute beauté... un violet lavande magnifique... Exactement comme les sphères de la dernière fois. Sphères qui traînaient au milieu d'un tas d'os ! C'était le même ? Donc... Le maléfice qui l'habitait aurait reformé le corps... Hmm... Mais ce n'était pas tout. Non. Veguito réfléchissait. Ce squelette... Il l'avait déjà vu, et bien avant ce jour. Mais où et quand ? Il ne s'en souvenait pas.

En tout cas il était plutôt habile en combat. Le Drow avait beau avoir le double de sa force, il le malmenait comme un champion. Veguito était admiratif. Mais ce qui devait arriver arriva. L'elfe reprit l'avantage, après avoir survécu à une rafale de feu sans pareille. Saloperie de Démon increvable. C'était à son tour de brûler de toutes parts le squelette. Il était mal barré. Il comptait l'achever. Veguito réfléchit en un instant, son partenaire, c'était sans aucun doute le squelette. Bon, bah il fallait intervenir. Il enleva sa veste, et apparut dans le champ de vision de l'elfe, en tapant du pied sur le sol pour qu'il l'entende. Il gardait les sourcils froncés et la bouche fermée. Le Drow l'aperçut en tournant la tête.


« Un.. Redeyes ?! »


Tiens. A peine un coup d'œil vers Veguito et il avait reconnu son origine. Le squelette profita de la distraction de l'elfe noir, et lui planta un morceau de fer dans la cuisse droite. Le Démon hurla de douleur, et le squelette disparut dans un nuage de poussière. Il n'y avait plus que le Saïyan et le Drow. Fou de rage, le Démon arracha la lame plantée dans sa jambe avait un hurlement terrifiant. Il reprit son souffle quelques secondes puis regarda Veguito. Bon, le squelette l'avait bien amoché, ça ne devrait pas être trop difficile.

« Alors comme ça... Il en reste encore... »

Il semblait étonné de l'existence de Veguito. Après tout, les Saïyans étaient disparus, et puis la Grande Explosion aurait pu tuer les derniers Redeyes. Il regarda ensuite au niveau du torse du Saïyan. Il semblait déçu.

« Tss... Tu n'es pas Zukkini, dommage. »

Il savait qu'il ne pouvait pas être simplement en regardant son torse ? Veguito se rappelait que Zukkini était le nom que ses parents biologiques lui avaient donné. Qu'est-ce qui lui voulait ?

« … Mon nom est Veguito. Je connais Zukkini, qu'est-ce que tu lui veux ? »

« Oh vraiment ? En voilà une chance. Je te promets de te laisser en vie si tu me dis où il se cache. S'il est vivant, évidemment. Parole de Herufu. »

« Tu n'es pas vraiment en état de me menacer, foutu Drow. »

« Drow ? Il semblerait que tu saches déjà qui nous sommes, et donc le pourquoi du comment de la couleur de tes yeux, pas vrai ? »

« J'aurai préféré ne jamais le savoir, Démon. Tu n'as pas répondu à ma question. Pourquoi recherches-tu Zukkini ?

« Il possède un petit quelque chose que je cherche depuis des centaines d'années. Tu l'as déjà vu porté un pendentif en forme d'étoile ? »

Son collier ? Tiens donc. Veguito le possédait depuis la destruction de Vegeta, son père l'avait dérobé aux Lucis Redeyes pour que cet artefact sacré du clan et l'avait donné au bébé pour qu'il puisse toujours protéger le jeune Saïyan. De ce qu'il en savait, c'était le collier de Lucis. Et Lucis lui même était enfant d'une mère Saïyanne, et d'un père Drow, il y avait quatre milliers d'années de cela. Lucis, le premier Redeyes. On disait que de grands pouvoirs étaient enfermés dans le collier. Est-ce que c'était ce que recherchait le Démon qui lui faisait face.

« Comment sais-tu que c'est Zukkini qui possède le pendentif ? »

« Car Senyo l'a vu... Merde, j'en ai trop dit. »

« … Je suis désolé de t'annoncer ça, mais sache que Zukkini est mort et enterré, et son collier avec. »

« … Dans ce cas tu ne sortiras pas d'ici vivant, je ne ferai pas les mêmes erreurs qu'avec le squelette. »

« Je peux le voir, tes « erreurs » t'ont coûter cher. Tu penses vraiment être en état de me vaincre ? »

« Ne t'en fais donc pas pour moi, j'ai déjà vécu bien pire. »

Senyo ? Mais qui donc est-ce que c'était ? Et comment avait-il pu voir que c'était Zukkini, alias Veguito qui possédait le collier ? Et pourquoi Herufu le convoitait-il ? Tant de questions... Auxquelles il n'aurait pas de réponse, car le combat allait commencer. Il n'avait plus sa lame, donc l'elfe noir choisit de s'en remettre à son art de la magie noire. Veguito avait déjà combattu un Drow une fois, mais il ne lui avait pas laissé le temps de se battre, puisqu'il était devenu un Super Saïyan, et que ce jour-là l'adversaire était bien plus faible que lui. Il ne savait donc rien de ses sorts. Bon, bah c'était l'occasion de le découvrir.

Herufu tendis sa main devant moi, avec difficulté. Il avait beau le nier, le combat précédent l'avait grandement endommagé. Il saignait de partout, et sa jambe droite tremblait, avec un énorme coulis de sang. Veguito se demandait comment il pouvait encore tenir debout. Ces Démons étaient coriaces. Il prononça des paroles incompréhensibles aux oreilles du Saïyan, et un jet de flammes noires sortit de sa main, fonçant vers Veguito. Il n'eut pas le temps d'esquiver, et ces saloperies le brûlaient de partout, de même pour ses vêtements. Mais le maléfice ne s'arrêtait pas là. Il avait l'impression que le feu se répandait aussi à l'intérieur de son corps. Il hurlait de douleur, tombait au sol et tentait de rouler sur lui même pour éteindre le feu. Rien n'y faisait.

Soudain, une montée de sang envahit la gorge de l'elfe, et elle sortit dans un énorme crachat. C'était lui qui tombait au sol, et Veguito ne sentit plus le feu. Il regardait son corps. Aucune brûlure, que ce soit sur sa peau ou sur ses vêtements. Il s'agissait d'une illusion. Il s'était fait prendre par ce genre d'artifices, ce n'était pas glorieux. En tout cas, la douleur avait réussi à déconcentrer l'elfe, ce qui avait permis à Veguito d'être libéré du mirage. Le Saïyan courut vers lui, pendant qu'il était à genou au sol, et lui décrocha son pied droit en plein milieu du visage. Herufu fut expédié en arrière, avec ce coup ci le nez cassé, et une dent en moins. Il se releva à nouveau difficilement, mais Veguito ne lui laissa pas le temps de réagir, et enfonça son poing dans le ventre. L'elfe cracha encore plus de sang. Veguito recula ensuite.


« Alors, tu abandonnes ou je continue ? »

Le Démon commença à jubiler, puis cela se transforma en éclat de rire. Qu'est-ce qui lui prenait tout à coup ? La peur de la mort lui faisait perdre la raison ? Il écarta les bras, et de la fumée noire sortant de toutes parts venait se rassembler dans ses mains. Il soupira un coup, puis se releva comme si ses blessures n'existaient pas. Il semblait presque en pleine forme. Veguito était horrifié.

« Surpris hein ? Je peux rassembler un peu de l'énergie qui se trouve autour de moi pour obtenir un second souffle. Je ne pourrais tenir que cinq minutes, mais ce sera largement suffisant pour t'éliminer. »

Il semblait bien sûr de lui. Enfin il pouvait. Son aura venait de grimper en flèche, il dépassait à nouveau Veguito. De plus, il devenait capable d'ignorer ses blessures pendant cinq minutes. C'était le seul avantage que Veguito avait. Bon Dieu, mais comment allait-il s'en débarrasser ?! Le Drow pointa deux doigts vers lui, et un éclair bleu en sorti, foudroyant Veguito. Cette fois-ci, ce n'était pas une illusion, la douleur était belle et bien réelle. Lorsque Herufu lâcha son éclair, Veguito sentait une désagréable odeur de cramé. Il avait fini à genoux. Il n'avait même pas été capable d'esquiver. Aller, il fallait se reprendre. Veguito se releva, fit apparaître une lame d'énergie dans sa main droite, l'Aura Sword, puis courut vers Herufu pour tenter de le trancher.

Le Démon fit quelques mouvements avec ses mains, puis une grande sphère noire entoura les deux guerriers. Veguito ne voyait plus rien, contrairement au créateur de la sphère des ténèbres. Il donnait des coups au Saïyan sans qu'il ne puisse les voir venir. Il se faisait attaquer de tous les côtés, sans avoir une chance de riposter. Le combat était trop inégal. Veguito tenta de lancer quelques boules de Kikoha, mais sans succès. Quand le globe noir disparut, le Saïyan était allongé sur le ventre, complètement hors-service.


« C'est l'heure de mourir, mon brave Veguito. »

Il prit un morceau de roche bien aiguisé, et prit son élan. Quand il était à un centimètre de Veguito, il fut expulsé en arrière par un champ d'énergie qui venait de se libérer. Une aura dorée s'était formée autour de Veguito, teintant ses cheveux de la même couleur. Quand Veguito commençait à se relever, Herufu put voir ses yeux lavande.

« … Drizzt ?... »

Super Saïyan. Combien de temps s'était écoulé depuis sa dernière transformation en guerrier doré ? Un an ? Deux ans ? Il n'en avait plus jamais eu l'utilité. Jusqu'à aujourd'hui. Cela venait le sauver d'une mort certaine. Veguito jeta un Masenko sur Herufu, ce qui le bloqua dans un nuage de fumée, puis le Saïyan enchaîna la technique du Rôga Fû Fû Ken. Puis il attrapa Herufu par la gorge avec la main gauche, et fit apparaître une Aura Sword dorée dans sa main droite. C'était à présent pour le Drow l'heure de mourir. Mais quand il allait lui porter le coup de grâce, son aura disparut, et sa transformation lâcha. Trop épuisé, et surtout peu de pratique de la transformation depuis un sacré bout de temps. Veguito tomba sur les genoux, et se tenait au sol avec les mains, respirant bruyamment et rapidement, transpirant de tout son corps.

Une occasion inespérée pour le Drow. Il plaça ses deux mains en avant, et en sortit une énorme vague déferlante, formée uniquement d'électricité. Veguito fut pris dans le champ de foudre, et Herufu le laissait dedans un moment, pour qu'il puisse ressentir une telle souffrance qu'il choisirait lui même de mettre fin à sa vie. Il n'y avait pas plus cruel que les Drows, surtout lorsqu'ils sont en colère. Enfin, que cela ne prenne pas trop de temps non plus. Le temps de Herufu était compté. En tout cas, il faisait un large sourire sadique au son de la voix du Saïyan qui hurlait de douleur, sur le point de crever.


*Ve... gui... to...*

*En... Encore ?! Mais... Qui es-tu ?!*

*Vegui... to... M'aurais-tu... oubliée ?...*

C'était encore une fois la voix de femme qu'il avait entendu près des billes violettes. Il eut à nouveau ce flash d'une silhouette féminine d'un bleu très clair. Bon sang, mais d'où est-ce que ça sortait ?!

*Je ne... vois pas... qui tu es !*

*Je suis là... depuis toujours... Tu m'as... oubliée... Rappelle toi...*

Bon sang mais c'était bien sûr ! Tout lui revenait à présent ! Kai ! La pluie de diamants ! La déesse de Mizu no Yami ! Il s'agissait de...

*Koori ?!*

La douleur infligée par la vague foudroyante de Herufu était de plus en plus grande. Il fallait qu'il se dépêche de sortir de là, et de mettre fin à ce combat, ou il allait y passer. Et il ne voyait qu'un seul moyen.

*Koori, Reine des Glaces ! Je t'en conjure, entends ma prière et prête moi ton pouvoir !*

*Alors... Ne m'oublie plus... jamais...*


Un vent de glace entra dans la caverne, et rejoignit Veguito. Lorsqu'il entra en contact avec lui, une nouvelle puissance se déchaîna. L'explosion de puissance fit sauter le champ électrique, et propulsa Herufu dans le mur. Il ne comprenait absolument rien à ce qu'il se passait. Cette fois ci, les yeux de Veguito, les globes oculaires entièrement, étaient devenus bleus clairs, et une aura à mi chemin entre le blanc et le bleu entourait le Saïyan, teintant ses cheveux de cette même couleur des glaces éternelles. Ses mains était entourées de sortes de gants de glace. Il vit Herufu encastré dans le mur, et créa une boule d'énergie avec ses mains gelées.

« Pluie de diamants. »

La boule d'énergie explosa dans ses mains, et des milliers de morceaux de glaces tranchants foncèrent à toute allure en direction du Drow, se plantant partout dans son corps. Il ne put même plus hurler, il était perforé de partout, estomac, gorge, poumons etc... Même son second souffle le lâcha. Il était fini. Veguito redevînt normal. Il ressentait une fatigue énorme, mais il tenait bon, et allait jusqu'à Herufu, se mettant nez à nez avec lui.

« Tu es mort. Mais j'ai des senzus, ces petites choses magiques qui guérissent tous les maux. Dis moi qui est Senyo, comment a-t-il vu Zukkini, et pourquoi veut-il son collier. »

« Sen... créat... c'est le p... père de Lu... Lucis Redey... donne le sen... capa... pendenti... sien... »

Veguito récupéra par terre un morceau de glace tranchant qu'il avait crée, et le planta entre les deux yeux de Herufu. Le sang éclaboussa sur le visage de Veguito.

« J'ai menti. Je n'ai pas de senzu. »

Puis le Saïyan s'écroula sur le sol. Il n'avait jamais livré de combat aussi difficile depuis de nombreuses années. Il était complètement vidée. Il ne comprenait pas tout ce qu'avait dit Herufu, c'était trop dur pour l'elfe noir de parler. Veguito avait préféré abréger ses souffrances. Mais il y avait une chose qu'il avait compris. Senyo était le père de Lucis Redeyes, donc d'une certaine manière, le créateur de ce clan Saïyan, et le collier était le sien. Il était encore en vie après quatre mille ans. Puis Veguito s'endormit, complètement crevé.
Revenir en haut Aller en bas
http://veguito.wifeo.com/
Dieu

avatar

Skull
Dieu

Nombre de messages : 447

Age : 21

Date d'inscription : 23/12/2011


Fiche du guerrier
Renommée:
Zénies: 114.450
Niveau: Niveau 126 (120+1+5)



MessageSujet: Re: Besoin de renfort [Rang V]   Dim 26 Fév - 17:23



    » Conclusion :.


    "Bien, enregistré. Je doute que ce soit utile d'enregistrer un individu de son genre dans la base de données."


    "Il a du potentiel. Il a réussit à en finir avec le Drow et le chef des bandits."


    Me tenant au dessus du corps du Redeyes, je constatai qu'il avait réussit à se débarrasser du Drow comme je l'avais affirmé devant les sentinelles. Le Saiyen s'était bien débrouillé en finissant à chaque fois mes combats, il avait de la vitalité à revendre, un corps neuf et plein d'énergie. Jetant la bourse qui représentait son payement à la mission dans les airs, je la laissais tomber sur sa tête, rajoutant par dessus un petit bout de ma cape déchiré, de quoi camoufler la bourse et d'éviter qu'il se fasse piller.

    Sur ce, après avoir libéré la planète de son éclipse, mon corps disparut de nouveau en laissant de la poussière derrière lui, qui s'effaçait elle aussi, sous une rafale de vent.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Cyborg

avatar

Anima
Cyborg

Nombre de messages : 267

Age : 21

Date d'inscription : 15/01/2012


Fiche du guerrier
Renommée:
Zénies: 80.300
Niveau: 113(108+5)



MessageSujet: Re: Besoin de renfort [Rang V]   Dim 26 Fév - 18:01

Squle : 215 lignes = 21.500 xp et 10.750 zénies

Veugroto : 343 lignes = 300 Wink xp et 2 zénies petit filou va Wink






















34.300 xp et 17.150 zénies
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Besoin de renfort [Rang V]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Besoin de renfort [Rang V]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG-Dragon Ball Z :: RPG :: Mizu no Yami :: Tour sentinelle destructurée-