Bienvenue sur le RPG-Dragon Ball Z de référence ! Bonne ambiance et rpg palpitant garanti!
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Fuir jusqu'à la mort [solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Extraterrestre

avatar

Syn
Extraterrestre

Nombre de messages : 53

Age : 23

Date d'inscription : 08/10/2011


Fiche du guerrier
Renommée:
Zénies: 12250
Niveau: Niveau 87 (lvl 81 + 5 + 1)



MessageSujet: Fuir jusqu'à la mort [solo]   Jeu 23 Fév - 16:01

Syn était finalement parvenu à échapper à son bourreau. Son escapade ne serait que de courte durée, sans aucun doute, mais cela lui laisserait au moins le privilège de goûter un instant à sa liberté, violemment arrachée par les griffes du Dragon Maléfique. L'animal avait profité de l'un des rares instants où Evan se laissait aller à la somnolence pour s'enfuir de sa prison de ténèbres. La première chose qu'il avait tenté de faire était de trancher la gorge de l'être ignoble qui le possédait comme un chien en cage. Avec une discrétion absolue, Syn s'était extirpé d'Evan en produisant une petite fumée noire. Imbécile... L'homme-reptile n'avait pas suffisamment renforcé le sceau qui le liait à la créature, et ainsi, il s'était condamné. Comme quoi, il ne faut jamais sous-estimer les bestioles...

Syn dressa sa patte griffue au dessus du visage de celui qu'il haïssait tant, prêt à lui asséner un coup mortel et à sucer la moelle de ses os après les avoir brisés un par un. La dague crochue s’abattit alors sur sa cible tandis que le sourire monstrueux de la bête s'élargissait pour fissurer son visage en deux. Surprise fort désagréable. Syn était bloqué, son arme semblait ne pas vouloir toucher le cou d'Evan et sa main restait bloquée à quelques millimètres de son cou, tremblant sous l'effort de la bête. Sombrant dans l'incompréhension la plus totale, Syn tenta de forcer encore davantage, profitant de sa deuxième main pour tenir son bras et appuyer dessus. Rien à faire, quelque soit la puissance qu'il déployait, la griffe refusait de pénétrer dans la chair écailleuse du Dragon qui sommeillait.

A contrecœur, Syn abandonna tout espoir de tuer son maître pendant la nuit. Il possédait une énergie mentale bien au delà des possibilités de la créature malfaisante. La chose soupira, fit claquer sa langue, et se décida à profiter de cette nuit de répit d'une toute autre manière. Sa principale et seule véritable occupation, à savoir la chasse. Evan ne l'avait pas encore invoqué depuis leur terrible combat, et si Syn avait récupéré de ses blessures, sa soif de sang se faisait plus insistante. Laissant là le corps du Dragon avachi contre un arbre, après maintes hésitations, il se décida à partir à quatre pattes, s'esquivant dans les arbres pour lui échapper. Dieu seul savait ce qu'il aurait fait si il s'était soudainement réveillé. Syn n'avait aucune envie de le savoir, il avait peur de ne pas survivre à cette relation.

S'enfonçant dans la forêt pour atteindre les Gorges profondes, un ensemble de crevasses où la lumière ne savait pénétrer, Syn se lécha les babines lorsqu'il entendit les couinements de quelques animaux imprudents qui s'étaient aventurés dans les lieux. Plus malins que les humains et autres animaux qui se croyaient plus intelligents que les formes de vies plus adaptées à leur milieu naturelle, ces petits mammifères s'était enfoncés dans les profondeurs pour échapper à l'Apocalypse. C'était sans compter sur le Cauchemar des Marais, qui exerçait dans toutes les zones, à toutes les heures, et qui ne connaissait ni le calme, ni le repos. Syn, tel un serpent agile, disparut dans l'ombre sans faire le moindre bruit.

La petite troupe se trouvait à quelques mètres en dessous de lui, il les percevait par répercussion des sons sur les parois obscurcies, où les reflets de l'humidité apparaissaient, aux confins des ténèbres. Il eut soudain une révélation. Depuis quand percevait-il les ultra-sons et depuis quand était-il apte à les interpréter ? Syn n'y comprenait rien, mais écoutait ce sixième sens avec attention pour se repérer dans le noir. En avançant si lentement qu'on eût dit qu'il fut immobile, Syn agita sa langue comme un serpent pour percevoir les vibrations et tout lui parut clair et évident. Ils étaient 5, agencés en cercle contre deux parois opposés à une distance moyenne, et ne s'étaient pas aperçus de sa présence. La bête monstrueuse parvenait même à percevoir que l'un d'entre eux se frottait le museau avec insouciance, et tout ça sans rien apercevoir de son environnement.

Fasciné par ses capacités nouvelles et apparues au moment idéal, Syn se prépara pour son saut et bondit, venant arracher la tête de l'un des mammifères d'un coup de dents, avant de gober le reste du corps. Les piaillements des animaux terrifiés se firent entendre tandis qu'ils essayaient de fuir. Le fauve des Marais les croquaient tous comme des biscuits et passait au suivant en festoyant joyeusement. Mais contre toute attente, deux d'entre eux tentèrent maladroitement de fuir en s'enfonçant encore plus dans la faille, qui se resserrait encore plus. Syn les percevait encore, et réalisait également que l'orifice plat était si fin qu'il se terminait vite en cul-de-sac pour le commun des mortels.

Ce n'était pas un problème pour le plus dangereux des prédateurs, qui profitait de son anatomie souple pour s'enfoncer entre les deux couches de pierre et s'agripper furieusement à la roche dans l'espoir d'atteindre ses petites proies. Il avançait à l'aveugle et, petit à petit, sentait l'humidité de la pierre qui s'intensifiait. Il parvint au bout de la faille et vit enfin une faible lumière. Voyant que ses amis hurleurs s'y faufilaient, il tenta de faire de même.
Il réalisa avec effroi qu'il s'était engagé sur un chemin où il n'avait aucune possibilité de retour. En dessous de lui se trouvait une sorte d'immense caverne de cristal, le vide mesurait approximativement une quarantaine de mètres et se terminait par un lac immaculé où évoluaient des créatures étranges, à mi-chemin entre l'insecte et le fauve. Syn voulut retourner sur ses pas mais son crâne était bloqué. Il sentit alors la pierre qui s'affaissait et siffla de peur. Tout se fissura d'un seul coup et il fut entraîné dans une chute gigantesque vers la lumière, battant l'air de ses pattes en hurlant sauvagement. Le lac n'était pas assez profond, il allait s'écraser et succomber.

Ses tempes battaient furieusement et il n'entendit plus rien d'autre que le battement de son coeur qui s'accélérait. Subitement, ses griffes se changèrent en nageoires, son corps s'allongea dans un océan de douleur pour adopter une forme serpentine tandis que sa colonne vertébrale s'allongeait. Syn faillit bien s'évanouir de douleur mais la proximité de sa mort le rappela à l'ordre. Il toucha la surface aqueuse partiellement gelé dans un immense soulèvement d'eau, qui vint perturber les étranges habitants des lieux. Non, il ne s'était pas écrasé. Mieux, il respirait sous l'eau. Ses yeux avaient littéralement disparus, et seul le son et les vibrations lui permettaient désormais de se repérer. Le monstre hybride s'apprêtait déjà à attaquer les animaux qui s'approchaient de la rive avec curiosité.

Lorsqu'ils furent suffisamment prêt, Syn se propulsa hors de l'eau avec vivacité, ce qui arracha un rugissement de surprise à la créature inconnue, et il enroula son corps autour de celui de sa proie à la manière d'un anaconda avant de le faire tomber dans l'eau avec lui. Sa puissance était grande, bien supérieure à celle qu'il possédait autrefois. Sentant que sa proie se débattait avec trop d'insistance, Syn ouvrit la gueule et commença à émettre un son. Léger, au début, il évoluait dans l'univers sous-marin et silencieux sans devenir dérangeant. Et le bruit devint alors un peu plus douloureux pour les oreilles de sa cible, jusqu'à devenir clairement insupportable. L'eau amplifiait la puissance du son et le gros gibier se mit à trembler frénétiquement. Puis, sans crier gare, son crâne explosa dans une effusion sanglante qui se changea en buée rouge.

Syn s'apprêtait déjà à dévorer l'intérieur de son repas de chair. Il tendit la tête en arrière, déplia ses dents reptiliennes en sifflant et retomba comme une lance. Juste avant qu'il ne touche sa cible, il disparut dans un nuage de fumée, et retourna aux ténèbres.

Evan venait de se réveiller.
Revenir en haut Aller en bas
Dieu

avatar

Skull
Dieu

Nombre de messages : 447

Age : 22

Date d'inscription : 23/12/2011


Fiche du guerrier
Renommée:
Zénies: 114.450
Niveau: Niveau 126 (120+1+5)



MessageSujet: Re: Fuir jusqu'à la mort [solo]   Jeu 23 Fév - 16:04

Syn 86 Lignes = 8.600 XP & 4.300 Zénies.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
 

Fuir jusqu'à la mort [solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG-Dragon Ball Z :: RPG :: Oblivion :: Gorges profondes-