Bienvenue sur le RPG-Dragon Ball Z de référence ! Bonne ambiance et rpg palpitant garanti!
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Extermination

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Extraterrestre

avatar

Ashigaru
Extraterrestre

Nombre de messages : 305

Age : 21

Date d'inscription : 15/01/2012


Fiche du guerrier
Renommée:
Zénies: 154300
Niveau: Niveau 124



MessageSujet: Extermination   Dim 1 Juil - 0:29



    » Extermination :.


    Enfin l'air frais.. Ça devait faire plusieurs jours que j'étais resté enfermé dans ce sous sol dans un état inconscient. La créature avait accepté ma requête, et avait lancé ses enfants par centaines dans les rues d'Aegis. Je savais le nom de la planète d'un villageois de la cité qu'on appelle la Cité Déchue. La cité tirait son nom par rapport à la destitution d'un certain Végéta et le fait que cette planète était en terme de richesse la plus puissante de l'univers, mais depuis le passage du Tyran Ginyu et de ses acolytes, nommés les Ombres, la planète avait été pillé et sa population noyé à son tour dans le désespoir et le malheur. En souvenir de la grandeur d'Aegis, des habitants avaient rebaptisé l'ancienne capitale la Cité Déchue, au profit de la nouvelle capitale qui s'élevait en l'honneur de Ginyu.

    Toute cette histoire était intéressante, mais l'homme qui m'avait expliqué ça ne s'était pas arrêté là, bien informé, il m'avait filé les plans de la planète ainsi que le contexte actuel et l'ambiance qui régnait sur la planète. Un nouveau dictateur aurait fait son apparition après l’Éden, ne tirant ses origines ni du clan de Ginyu ni de Végéta, l'arrivé au pouvoir de cet homme aurait déclenché un certain refus de la population, qui était en mesure de prendre les armes pour se rebeller vu l'état des choses. Les plus courageux de la population avaient pris les armes pour chasser le nouvel envahisseur, mais trop peu nombreux, ils périrent devant le nouveau gouvernement. L'homme qui m'avait informé était l'un d'eux, il voulait la libération de la planète, il rêvait d'une Aegis libre et sans tyran.

    Comme je l'ai dis ci dessus, son histoire était belle et intéressante, je ne sais vraiment pas pourquoi j'ai fais ça.. La première partie de mon informateur rampait dans une flaque de sang qui s'étendait jusqu'au pied de sa porte, la deuxième était inerte, à l'autre bout dans sa cuisine.

    Spoiler:
     

    Je m'étais barré de sa maison peu après mon acte, mes mains tremblèrent, mon katana était déjà rengainé quand je lâchais sur sa maison un obus la réduisant en cendre. Après tout, il fallait bien commencer par foutre le chaos maintenant, non seulement pour me débarrasser d'un futur ennemi mais aussi pour me faciliter la tâche et attirer les autorités d'ici sur moi, je n'avais pas vraiment envie de les chercher.

    Le soleil se couchait déjà et la nuit commençait à se faire sentir sur Aegis, le ciel virait en jaune foncé, signifiant le couché du soleil. Je marchais dans les rues de cette cité déchue l'épée à la main, je l'avais à nouveau dégainé pour faire plus de dégâts, la planète était bien plus reconstruite et avancée que Nagéis, ils avaient déjà des capitales de bondées et des armées à disposition, on n'avait même pas le quart sur notre terre gelée, c'était tellement la misère qu'un piteux rassemblement de bandits faisait la loi sur tout le continent Est de la planète.

    De ma main libre, je tirais une salve de Kihoha un peu partout dans les habitations autours de moi, les faisant céder une à une, de la fumée se dégageait en crescendo du lieu, le feu m'entourait à présent, le peu de survivant sortirent hors des habitations pour sauver leurs vies, ils n'avaient vraiment pas de chance.

    Je m'avançais vers eux la lame en leur direction, sourire sadique au visage, des enfants, vieillards ou femmes, aucun n'était apte à me faire face. Je les transperçais tous sans faire d'exception, me nourrissant de leur sang. Le reste de la ville fut dans les rues suite aux explosions, me voyant massacrer des leurs sans hésitation, certains -les hommes principalement- se ruèrent sur moi, dans l'espoir de m'arrêter ou même venger des leurs, les habitants de cette planète étaient pour la plupart blanc, typé humain, comme moi ou les terriens, ou même Reecom du commando Ginyu, mais lui je ne le connais pas, ou du moins je ne m'en rappel plus.

    Je courais alors à toute vitesse, esquivant pour l'instant mes poursuivants pour foncer sur les fuyards. Étant plus rapide que des individus sans ki, j'arrivais devant les fugitifs en quelques secondes seulement, l'épée rouge sang à la main.

    "Odori Satsujin !" (Danse Meurtrière)


    Les coups pleuvaient à une vitesse infernale, tandis que les hommes firent demi-tour pour me rattraper, j'en avais déjà fini avec la plupart des fuyards, trois quart du groupe tombait après mes coups, du sang giclait dans tous les sens, si bien que j'en reçu sur le visage. Je léchais avec ma langue, le goût délicieux du sang, un bref flash-back me rappelait à quel point j'y étais accro, sans doute pour ça que je m'étais allié à ce Ginyu, pour avoir la joie de gouter sans cesse à ce goût, en avoir une quantité illimitée.

    Mes adversaires arrivaient un par un, chacun allant à une vitesse différente, le premier se jetait sur moi à corps perdu, je bondis dans les airs pour le laisser s'écraser au sol. Je tendais ma poignée d'épée vers lui puis je mis mes deux pieds dessus, étant carrément assis sur ma lame, je me laissais retomber au sol, transperçant ma victime en plein dans le dos. Son sang coulait au sol, complétement excité, je laissais venir le deuxième à ma rencontre, toujours aussi sur ma lame. Je me lançais en avant en servant de mon épée pour appui afin d'effectuer une roulade avant, puis une fois mes jambes libres, je les dépliais en plein dans le menton du deuxième adversaire, l'envoyant dans les airs tout en lui décrochant la mâchoire, du sang avait coulé, là encore.

    J'observais le restant de mes adversaires, ils étaient encore cinq. Deux d'entre eux arrivèrent sur moi en même temps, tentant de m'attaquer chacun d'un côté, je me reculais tout en écrasant la tête de ma première victime pour esquiver leur coup commun, puis je laissais mon bras gauche grossir d'un seul coup pour me saisir de la jambe de l'individu, j'avais profité de la portée monstrueuse de ma malédiction pour les attaquer en même temps. Je soulevais sans difficulté l'homme qui me faisait face pour le projeter sur son compère. Les deux au sol, je les embrochais en même temps de mon épée. Deux autres arrivèrent à fond sur moi, avant même qu'ils m'attaquent, je sprintais sur celui de droite pour décoller mes deux jambes et lui flanquer mes deux pieds dans la tête, le projetant au sol violemment. Quant à moi, je me servis de mon épée pour m'appuyer dessus avec mes deux mains, m'évitant de chuter au sol. Profitant de mon habilité, je lançais mes jambes dans les airs pour me retrouver la tête à l'envers, soutenant toujours mon épée, pour atterrir derrière celle ci, prêt à trancher mon prochain adversaire. Celui ci n'eut le temps de voir le coup venir qu'il fut déjà coupé en deux.

    Le dernier s'arrêtait en pleine course, me fixant dans ses pupilles brunâtres, l'une était légèrement plus grosse que l'autre sous l'effet de l'étonnement et de la surprise. Je ressentais aussi de la peau en lui, beaucoup de peur. Je le saisis à distance à l'aide de mon kïai, lui bloquant sa respiration, il s'écroulait au sol, inerte.

    Une fois mon boulot fini dans la partie Sud de la cité déchue, je continuais ma route en avançant droit devant moi, vers la partie Nord. La partie du nord était beaucoup mieux gardée et entretenue que la partie sud, en l’occurrence parce que les plus aisés s'y trouvaient. Je m'y dirigeais plutôt confiant, malgré le fait que j'allais croiser l'armée ou même des mercenaires dans le coin, plus rien ne me faisait peur tant que le sang coulera.



    Plusieurs bruits de canon se firent entendre derrière moi, je me retournais calmement, regardant avec joie les soldats alignés derrière leurs canons braqués sur moi. Tous possédaient le même uniforme, une sorte de combinaison futuriste intégrale étrange. La couleur de leur armure était verte, malgré leur matière d'acier, les bras de l'armure avaient pour particularité de posséder un canon directement relié, le centre de leur torse possédait lui aussi un bouton géant intriguant. Quelle sorte d'arme les Aegiens avaient-ils inventé ?

    "Feu !"


    Après l'ordre de leur capitaine, une rafale de coups de feu s'abattait sur moi, me projetant en arrière, ma veste en cuir fumait complétement, mes deux bras me brûlait, surtout le bleu qui brulait deux fois plus à cause de l'accumulation énergétique pour riposter.

    "Vos armes ne sont pas assez puissantes.. On fait ça comme ça !"


    Un bruit d'explosion envahit la zone, la planète entière avait été retournée. Les soldats gisaient au sol, leur armure complétement démontée ou rouillé à cause de mon attaque énergétique. Cependant, la plupart de mes opposants se relevèrent, à ma grande surprise. Les soldats contre-attaquèrent en me tirant de nouveau dessus, je bondis dans les airs pour esquiver leurs tirs et, m'élançant sur eux lame à la main, je lâchais de celle ci plusieurs Hasaki en plein sur les soldats, transperçant sans difficulté leur acier.

    J'atterris au sol suite à mon attaque, une bonne moitié avait périt de mes épées énergétiques. Les survivants prirent la fuite en direction de la partie intacte de la cité, je me mis à leur poursuite.

    La nuit commençait à tomber sérieusement sur la planète, le ciel commençait à être plus sombre qu'éclairé par ce jaune maintenant si faible et effacé. Je courais vers mes nouvelles proies, arrivant enfin dans la partie nord. Je dépassais mes victimes pour me mettre juste devant eux, les faisant stopper net. Je braquais ma lame sur le plus proche, ce dernier tentait se s'enfuir, en vain puisqu'il vit dans les secondes qui suivent jaillir de sa poitrine un bout de ma lame rouge sang. Habillement, je retirai mon arme de son corps pour le laisser s'écraser au sol et me ruer sur le deuxième, esquivant les projectiles d'énergies de mes adversaires, je lui broyais la tête avec mon bras démoniaque, puis je jetais son corps au sol.

    "C'est maintenant !"


    Je m'arrêtais dans mon petit massacre pour voir bondir à ma droite, plusieurs sauvages sur les soldats, bataillant à mains nues, ils désarmaient leurs victimes avant de les achever de manières sanglantes, étranglements, brisement de tous les os et certains vont même jusqu'à dévêtir les soldats de leurs armures.

    Mon regard croisait ceux des sauvages qui avaient fait ça, tous étaient vêtus d'uniformes blancs. Qu'était-ce donc ? Des fous ? Je n'ouvris pas les hostilités, curieux de voir qui ils étaient et pourquoi m'aider ? Commençais-je déjà à être populaire et soutenu ?

    "Ashigaru Kataï ! Crim'nel num'ro un de la galaxie ! Nous somm' tes fr'r, prisonniers !"


    J'observais celui qui avait pris la parole, un gros lard chauve et édenté, complétement vulgaire et grotesque, il bavait partout et essayait de me sourire. Je répondais alors par un sourire à mon tour, amicalement.

    "Parfait. Abritez vous bien et évitez les créatures qui rôdent, lorsque la bataille sera fini, vous me serez utiles."


    Je ne savais pas vraiment pourquoi ils voulaient tant me servir, mais peu importe et pourquoi pas après tout. J'avais totalement bluffé en faisant celui qui avait tout compris, mais complétement perdu, je tournai les talons avant de m'éloigner des prisonniers, bizarrement, j'avais été doté d'une compassion sans égale pour les prisonniers, depuis toujours. Peut-être parce que j'ai été au cachot sur Nagéis ? Ou bien mon passé.. Peut-être en étais-je un. Je continuais ma route dans la cité du nord, beaucoup plus riche et somptueuse que celle du sud, je m'introduisais en tirant sur quelques maisons au pif, elles étaient toutes alignées.

    C'est fou comme je prenais du bon temps là, dans l'immense cité déchue d'Aegis à massacrer les habitants et les forces locales pour en prendre petit à petit le contrôle. J'étais maintenant dans les airs, flottant juste en face de la plus grande tour jamais construite dans la cité. Plusieurs soldats me balançaient des projectiles du sol, grenades, missiles, lasers, boule d'énergie, tout y passait. D'une simple pression de la main, les soldats furent soulevés du sol pour être amenés de force dans les cieux en ma compagnie, ils étaient une dizaine à me harceler depuis tout à l'heure, je laissais mes doigts s'en aller, abandonnant toute pression, les militaires s'éclatèrent au sol un par un, tombant comme des mouches.

    "Accueillez votre nouveau roi ! Recevez donc comme il se doit Ashigaru le conquérant !"


    Je levais de nouveau mes deux mains en hauteur, rassemblant de l'énergie dans chacune de mes mains, avant de lâcher deux sphères d'énergie que je tirais dans chaque côté de la partie nord de la ville, laissant éclore deux nids à explosion, absorbant tout sur leur passage. Des bâtiments explosèrent, d'autres s'écroulèrent, tandis que les habitants luttaient comme ils le pouvaient pour réchapper aux explosions.

    Du feu, à nouveau, un grand feu se répandait dans la cité, grandissant sous mes soins, je restais en hauteur pour l'alimenter et cramer à vif les innocents, des soldats encore, cette fois ci maîtrisant le ki montèrent jusqu'à mon niveau pour essayer de m'arrêter. Esquive par ci, coup d'épée par là, missile de kihoha ou encore broiement d'os par l'intermédiaire de mon bras, je me débarrassais de mes adversaires en maigre quantité pour continuer mon œuvre.

    "Attends ! Ashigaru.. C'est bien toi ?!"


    Cette voix, elle venait juste de mon dos. Je me retournai lentement, ne craignant aucune attaque ou autre fourberie de la part de l'individu. A sa vue, mon cœur se mit à battre un peu plus vite que d'habitude, mon sang se glaçait et mon rythme respiratoire augmentait lui aussi, à cause de l'excitation que cet individu me donnait mystérieusement. Un homme, aux yeux jaunes et aux cheveux noires ébouriffé, se tenait en face de moi. Il avait des traits similaires aux miens malgré les quelques cicatrices qu'il possédait sur le visage, vu ses yeux, d'après ce que m'avait dit Indigo, ça serait un Kataï, comme moi. De plus il me connaissait de nom.

    "Ashigaru est mon nom."


    L'individu en face de moi, contrairement à ce que je pensais, ne laissait pas échapper un sourire ou même un signe quelconque de gentillesse. C'était plutôt un rictus caractérisant la haine qui déformait son visage. Il sortit un sac de son dos, me fixant toujours de ses deux yeux jaunes. Il me lança le sac dessus, je le rattrapais avec ma main géante, mon bras, qu'il n'avait pas remarqué attira davantage son attention, il se penchait en arrière, montrant un signe de dégout. J'ouvris le sac silencieusement, me contentant de regarder ce qui se trouvait dedans sans plus me poser de question. Plusieurs créatures, tranchés de partout s'y trouvèrent, des xénos de Syn ! Le seul xéno survivant, à ma vue, se rua sur mon bras, fondant petit à petit dedans.

    "Et ça.. C'est quoi ? Et puis ton bras.."


    "Je ne sais pas. J'ai perdu la mémoire lors d'une explosion. Mais tu es un Kataï vu tes yeux, on se connait ?"


    Mon regard se posait de nouveau sur lui, qui ne lâchait visiblement pas mon bras sur lequel un œil se forma au niveau de ma main. L’œil se contentait de me regarder de haut en bas.

    "Ryuchi. Ryuchi Kataï. On est frère Ashigaru, tu es mon grand frère. J'ai passé une vingtaine d'année à essayer de te venger, tu es sensé être mort."


    L'orage grondait en haut, plusieurs gouttes de pluies s'abattaient sur nous et la cité déchue. Je levais ma tête dans les airs, de gros nuages gris flottaient au dessus de nous, versant son liquide naturel. L'individu prétendait être mon frère, ce qui expliquait ma nervosité à son égard. Le problème, c'est que malgré sa réponse à ma question, malgré mon pouls qui battait la chamade, je ne ressentais rien, rien du tout. Aucun flash-back, aucun mal de tête, j'avais perdu définitivement la mémoire sur cet être, et je ne pourrais pas dire maintenant si il comptait beaucoup pour moi ou si il n'était, malgré son statue de frère, qu'un inconnu à mes yeux. Sans exclure la probabilité qu'il se fasse passer pour mon frère, tout comme l'ancien dirigeant de Nagéis qui s'était implanté mes cellules dans son bras, je ne sais plus son nom d'ailleurs à lui aussi.

    "J'ai vu des squelettes trainer et revenir dans l'univers, j'ai aperçus aussi Isis. Il ne faut surtout pas que les morts s'amusent à revenir.. Surtout pas. La dernière fois avec Ginyu, ça avait très mal tourné pour nous tous, la preuve avec tout ce bordel. Ashigaru ! Ta place est dans l'autre monde.. J'en suis désolé et tout ému, mais un frère qui massacre des innocents et ne sait même pas quoi me dire n'a rien à faire ici, et puis.. T'es une de ses expériences toi aussi."


    L'individu dégainait sa lame, une lame ordinaire et courbé. Ce Ryuchi me fonçait dessus sans plus attendre, je n'avais pas tout compris de ce qu'il m'avait dit, mais mon attitude avait l'air de lui déplaire, au point de me tuer. Bien étrange comme fraternité, au lieu de m'aider à retrouver la mémoire ou même un frère dans le besoin, les Kataï ont plutôt tendance à t'achever si tu les ralentis. A moins que ce ne soit que pour ce cher Ryuchi -et ça l'est, vu ce qu'il a mit à ses équipiers blessé sur la planète Ginyu- qu'on fonctionne comme ça.

    En quelques secondes même pas, mon frère fut arrivé à ma portée, j'assénai directement un coup d'épée qui le manqua de quelques centimètres, il avait eut le réflexe de s'arrêter à temps. Reprenant son rôle d'attaquant, Ryuchi me mit plusieurs coups d'épées bien placé, que je parais sans difficulté évidemment. J'étais un expert dans les duels de sabres, mon adversaire semblait l'être aussi, mais en version moins agile et rapide que moi. Je fis une feinte de déplacement sur la gauche, le laissant asséner un coup de lame dans le vent, puis je profitais de ce moment pour lui foncer dessus, lui projetant quelques mètres en arrière d'un coup de tête, je gagnais un peu en altitude pour asséner un puissant coup de pied latéral qui envoyait valser mon adversaire en plein sur l'immense tour qui était juste à côté de nous.

    Je mis un terme à notre escarmouche pour souffler un peu, je me battais depuis des heures déjà, ça faisait si longtemps que la nuit était tombé, la pluie aussi était venu me surprendre. Je l'observais d'un œil attentif, il sortait de l'immense trou qu'il avait causé dans la tour, pour de nouveau monter jusqu'à mon niveau. De ma position, j'aperçus plusieurs soldats aux fenêtres de la tour, les armes braqués sur moi, ils étaient cette fois ci une trentaine. Ryuchi était donc des leurs. Je m'envolais pour esquiver leur première salve de tir, montant plus haut que la tour, mais mon adversaire ne manquait pas de cette occasion pour se pointer juste au dessus de moi, à la réception pour me faire redescendre d'un coup en manchette en pleine nuque. Je descendais à toute allure, me reprenant afin d'éviter de manger le sol, Ryuchi s’élançait vers moi pour continuer le combat, je le laissais approcher avec son épée.. Puis une fois arrivé à portée, je laissais mon bras monstrueux se saisir de son épée, la broyant dans tous les sens en resserrant cette chose qui lui servait de main. Je jetais la lame en direction de la tour avant de lâcher une salve immense de Kihoha, supprimant la lame en même temps que le bâtiment le plus grand de la ville.

    Je ricanais en voyant l'expression de mon adversaire, à la limite d'un type dépressif. L'affrontement était assez amusant pour moi, car d'un côté, je prenais l'affrontement sans trop de pression, étant un peu plus fort que mon "frère", tandis que ce dernier semblait à fond et partagé entre la pitié, le regret et la rage. Assez bavardé psychologie, mon adversaire étant bien décidé à me casser en deux revenait à la charge, les poings serrés comme jamais, il m'assénait un premier coup de coude que j'esquivais en m'inclinant en arrière, il tentait un coup de pied que j'esquivais en pliant mes jambes sur moi même. J'en profitais pour déplier mes deux jambes pour lui donner un double coup de pied sur son genou droit, un petit craquement désagréable se fit entendre, mon adversaire recula, je tournais alors sur moi même pour le savater d'un coup de pied sauté en pleine tête, le faisant reculer de plus bel.

    Je soufflais suite à mon effort, je n'avais plus aucune goutte d'énergie en réserve, j'en avais trop fait décidément, et mon adversaire lui était chauffé à vif à la perte de son épée. Ce n'était pas sa vraie épée, ça se voyait puisqu'elle n'était pas rouge sang comme la mienne mais, les Kataï sont meilleurs épées à la main plutôt qu'aux poings.

    J'ajustais ma lame en sa direction, je tremblais de partout, mes yeux étaient de plus en plus lourd, mon corps aussi. J'avais du mal à rester en équilibre dans le ciel, et mon adversaire s'effaçait lentement, se fondant dans le décor.

    "Rend toi, tu n'as plus d'énergie. Je vais t'envoyer là d'où tu viens."


    Il avait raison après tout, je n'arrivais même plus à tenir debout. Je laissais mon corps sombrer, m'écroulant au sol à mon tour, parmi les maisons brulées, les débris et les cadavres. Est ce que ça, ça représentait mon existence ? Ou plutôt de quoi j'étais capable ? Je levais la tête en direction de mon frère, il s'était emparé de mon épée, et la levait à présent, impitoyablement vers moi, j'étais déjà mort d'après ses dits. Mais tué par qui ? Et surtout, comment se faisait-il que je me trouvais ici alors ?

    "Tu auras passé un bon quart de ta vie à vouloir ma mort à son nom.. Et maintenant tu veux le tuer de toi même. Un fou est beaucoup moins utile qu'une graine de conquérant."


    Des éclairs violettes apparurent juste devant moi, s'interposant entre mon agresseur et ma mort imminente. Une femme violette sortait des éclairs, séchant Ryuchi d'une simple mandale, il s'écroula au sol à mes côtés. De la foudre sortit des doigts de ma sauveuse, électrocutant mortellement le type qui me servait de frère. Malgré la douleur, malgré les cris, ce dernier tournait la tête vers moi.

    "A.. shi.. Tu.. n'es pas viv.. viv.. ant. C'est.. Seth."


    Ryuchi semblait avoir fini sa phrase. Je n'étais donc pas vivant et.. C'est Seth. Qui est Seth ? Pourquoi ne serais-je pas vivant ? Le corps de Ryuchi vieillissait, jusqu'à atteindre celui d'un vieillard en fin de vie, sa tête retombait alors sur le sol, violemment. Ses prunelles se fermèrent et un crâne en fumée sortit de lui, pour aller se loger dans la sorcière.

    Cette dernière me tendait sa main, qui possédait encore quelques étincelles se logeant dans sa paume. Je agrippais avec difficulté, étant trop faible à cause de mon état. Le simple contact de sa main me redonnait de l'énergie, de la vitalité, cette même envie de tout à l'heure, de conquérir et vaincre. Comme ci que je m'étais reposé en un instant. Profitant de ce regain d'énergie, je me redressais rapidement, néanmoins, je fis de nouveau mal à l'aise face à cette femme qui m'avait sauvé la vie et vaincu mon frère si facilement. Son regard noir me transperçait, sa posture aussi, son langage corporel me dévorait vivant. Elle n'avait aucune crainte de moi, et laissait ses mains se poser sur l'immense corne de mon bras maudit, celui ci semblait réagir pour la première fois depuis que j'ai perdu la mémoire, l'immense œil posé sur ma main bougeait nerveusement, avant d'observer Isis et la fixer, un simple regard avec la sorcière la calmait aussitôt, comme ci qu'il avait eut ce qu'il voulait, depuis si longtemps. Peut-être ce n'était pas Syn finalement qui était à l'origine de tout ça, ou bien, peut-être qu'il l'était mais que moi, son créateur, j'étais issu de cette femme, une sorte d'expérience ? Peut-on être créature et créateur à la fois ? Avant même de me tracasser avec toutes mes questions, la jeune femme était si proche de moi que j'entendis sa faible inspiration, je me crispais en réaction, elle allait parler.

    "Ashigaru, je sais toute ton histoire. C'est triste ce qui t'est arrivé, perdre la mémoire."


    Elle s'éloignait de moi et me tournait le dos, observant le feu géant qui nous encerclait, la ville brûlait, brûlait.. Sous mon œuvre. Je profitais de son éloignement pour reprendre mes esprits, la fatigue se faisait ressentir et, j'avais frôlé la mort y'a quelques secondes, et je venais de perdre un frère aussi, c'était le deuxième si on comptait mon faux frère des terres glacées. J'observais mon interlocutrice, elle était de ma taille, peu musclée niveau corpulence, et son vêtement n'était clairement pas utile comparée à une armure de guerre ou autre, ce n'était qu'une immense robe de magicien, mais ma tentation d'en découdre avec elle n'était que le reflet de ma peur, ses tours de magies étaient puissants, son aura aussi, en dégageait un max, de quoi me briser en deux en une poignée de minute. Il fallait mieux parler avec elle, tenter le dialogue, elle m'avait sauvée et qualifié de conquérant après tout, que j'allais lui être utile.. Allais-je donc la servir en échange de ma vie sauve ?

    "Si tu sais toute mon histoire, pourquoi n'en saurais-je pas un peu plus sur toi. Qui es-tu ? Pourquoi m'as-tu sauvé ?"


    J'étais désireux d'en connaitre plus sur la magicienne, cette dernière se retournait vers moi, le regard vide, ne dégageant aucune expression.

    "Pour pas te le cacher, je suis aussi une sorte de.. Conquérant. Je t'ai sauvé seulement dans le but que tu m'aides. Non seulement parce que tu étais un ami de Ginyu, tout comme moi. Mais.. Aussi parce que ta puissance, associée à la mienne seraient invincible, surpuissante, on dominerait aussi bien la terre et le ciel. Ginyu avait le même pouvoir que toi, il est devenu Empereur grâce à moi, uniquement moi. Je gouvernais son royaume, échafaudait des alliances, des plans, tandis que Ginyu les brisait un à un, c'est ça qui nous a conduit au succès, à la gloire, au pouvoir tout court."


    La jeune femme se rapprochait de nouveau dangereusement de moi, d'après ses dits, elle était seulement jeune d'apparence grâce à quelconque sorcellerie puisqu'elle avait vécu assez longtemps pour connaitre Ginyu et régner à ses côtés pendant son long règne d'Empereur. Cependant, je ne me souvenais pas avoir été le bras droit d'un Empereur, Ginyu était Roi, pas Empereur.

    "Je ne vais pas jouer les hypocrites comme tout ces guignols qu'on trouve dans l'univers en ce moment même.. Je suis le mal, je suis le chemin obscur d'après la plupart des gens, tout ceux qui marchent avec moi ne sont même pas accepté en enfer. Mais, je sais aussi que je représente pour toi la chance.. Enfin, d'être un vrai conquérant, de gravir vraiment les échelons et se maîtriser réellement. Je connais ton clan, les Kataï ont été crée par les Nokatis, afin de les servir, vous étiez nos chiens si tu préfères.. Ça te dit pas toi, d'arrêter d'être un serviteur et d'être servit ?"


    Ses derniers mots n'étaient plus que des chuchotements, sa voix, et uniquement la sienne résonnait dans ma tête. J'étais comme envouté, attiré.. Ses propositions étaient très alléchantes, et c'est vrai qu'au début j'ai été très surpris de son offre, elle, qui pouvait me réduire en esclavage ou en pièce d'un simple avis, me proposait une collaboration, même pire, d'être un Empereur universelle, l'homme numéro un de la galaxie.

    Quoi qu'il en soit, cette femme savait parler aux hommes et ça se voyait que ce n'était pas la première fois qu'elle faisait ce genre de proposition, était-ce donc ça le fameux pouvoir de la corruption ? Cette tentation si décrite, malgré mes massacres et la rencontre avec Syn, je n'avais jamais encore sentit de pareil sentiment. Et, à la différence d'Indigo et de l'autre Nokatis, elle était sincère sur sa position, elle était clairement du mauvais côté, et l'assumait, ça nous changeait des hypocrites comme Skull et compagnie, qui tuent et qui font passer ça pour des "volontés de Dieu". Il n'y a pas vraiment de Dieu à mon avis, pas comme le squelette l'affirme tant sur Célestia, sinon, où étaient-ils lorsque j'ai massacré une centaine d'habitants ? Nulle part, comme toujours.

    "Tes propositions sont alléchantes, mais régner tout ça, je ne pense pas être fait pour ça. Enfin, ce qui compte à mes yeux est surtout de retrouver la mémoire, pas marquer celle de millions de gens. On verra par la suite."


    Mes dits avaient instaurés comme un froid dans la conversation, ils avaient comme brisés l'atmosphère exotiques et paradisiaque (malgré le décor chaotique autour de nous) qu'avait instauré l'amie de Ginyu. Cette dernière levait sa main, ma lame quittait la mienne pour aller dans la sienne, ça alors, nos clans étaient bels et bien lié, j'étais donc destiné à être son serviteur en temps normal.

    "Avant cette explosion qui t'a fait perdre la mémoire, j'avais acquis un pouvoir si grand que j'aurai pu te rendre ta mémoire Ashigaru. Une fois au pouvoir, une fois que nous aurons des troupes et des serviteurs, nous irons retrouver ce que j'ai perdu dans le passé. Ta mémoire reviendra. Ginyu était comme toi, c'était pour ça que vous étiez les meilleurs amis, c'est moi qui me suit chargée de l'empire le plus grand de tous les temps, tu n'auras rien d'autres à faire que combattre, vaincre, et à toi tous les avantages."


    Tous les avantages ? Si je ressemblais beaucoup à Ginyu, j'étais loin d'être aussi dupe que lui alors, puisque je savais réellement que si jamais j'arrivais sur le trône, pour ne rien branler et tout avoir, je devrais à tout prix être entouré de cette femme, je deviendrais alors.. Dépendant d'elle. Mais en contre partie, vendre ma liberté pour accéder au pouvoir me convenait, c'est consciemment et non en temps que benêt que j'acceptais ce marché, et inutile de le faire voir à notre charmeuse pour le moment, il ne fallait pas qu'elle se méfie de moi.

    "C'est d'accord, j'accepte de faire équipe avec toi. Mais, quel est ton nom ? Tu es une Nokatis d'après tes dits, mais tu t'appelles comment ? Et qu'allons nous faire ?"


    "Isis. Et nous allons faire ce que nous aimons faire par dessus tout, conquérir mon ami, conquérir."



_________________


Dernière édition par Ashigaru le Ven 6 Juil - 19:48, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Extraterrestre

avatar

Ashigaru
Extraterrestre

Nombre de messages : 305

Age : 21

Date d'inscription : 15/01/2012


Fiche du guerrier
Renommée:
Zénies: 154300
Niveau: Niveau 124



MessageSujet: Re: Extermination   Ven 6 Juil - 18:52

A compté + Bonus.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Sayans

avatar

Veguito
Sayans

Nombre de messages : 853

Age : 22

Localisation : Albi

Date d'inscription : 08/08/2010


Fiche du guerrier
Renommée:
Zénies: 104 450
Niveau: 89



MessageSujet: Re: Extermination   Sam 7 Juil - 9:28

Ashigantru Arrow 336 lignes Arrow 33 600 XP Arrow 16 800 zénies

Bonus :
Scénario : 4 000 / 7 500
Orthographe : 2 500 / 7 500
Style : 5 500 / 7 500
Originaliré : 3 000 / 7 500
Total : 17 000 XP

Comment les deux dernières paroles m'ont trop fait pensé à Minus et Cortex Mr Green
Revenir en haut Aller en bas
http://veguito.wifeo.com/


Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Extermination   

Revenir en haut Aller en bas
 

Extermination

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG-Dragon Ball Z :: RPG :: Aegis :: Cité déchue-