Bienvenue sur le RPG-Dragon Ball Z de référence ! Bonne ambiance et rpg palpitant garanti!
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le marché des esclaves [Pv Yasai]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Extraterrestre

avatar

Ashigaru
Extraterrestre

Nombre de messages : 305

Age : 21

Date d'inscription : 15/01/2012


Fiche du guerrier
Renommée:
Zénies: 154300
Niveau: Niveau 124



MessageSujet: Le marché des esclaves [Pv Yasai]   Dim 23 Sep - 12:58



    » Le marché des esclaves :.


    Spoiler:
     

    "Où.. Où suis-je maintenant ?"


    J'ouvris les yeux doucement, à peine le fait de voir me donnait d'horribles brûlures à la tête. Surement mes nerfs qui n'étaient pas habitués, combien de temps avais-je dormis ? Une après-midi ? La journée entière peut-être ? Ou bien.. Cela faisait des semaines que je n'avais pas bouger le petit orteil.

    Comme à chaque réveil, j'essayais de m'étirer les muscles. Ça commençait toujours par les bras pour moi, le bras gauche en particulier. Le problème, c'est qu'au lieu de m’exécuter, un horrible bruit grinçant de ferraille rouillé m'empêchait d’exécuter le moindre mouvement. Le temps d'un regard, et je comprenais enfin que j'avais été enchainé, par cette immense chaine de couleur saphir qui semblait bloquer aussi bien mon bras gauche que mon kihoha.

    L'énergie.. Le pouvoir. Je ne ressentais plus rien de cela, juste une horrible nausée qui m'empêchait de me redresser, ou alors de bien ouvrir les yeux. Je tournais la tête légèrement à droite, faible comme jamais. Mes yeux se posèrent sur une nouvelle chaine de couleur or, je vois, ils avaient bloqué toute mon énergie les salauds.

    Ma tête pendait en avant, et rien que le fait de tourner la tête pour observer me donnait des picotements dans l'arrière du crâne, ça me demandait un effort incroyable, comme ci que l'on m'avait enchainé la nuque aussi, ou peut-être était-elle brisé ? Je sentais maintenant la sueur m'envahir, mon corps devait être crasseux, tout comme la pièce où j'étais plongé.

    Tout était obscur autour de moi, et mis à part mes bruits, je n'entendais personne d'autre. J'étais le seul à être prisonnier dans la petite pièce. Je savais qu'elle était petite par le fait que chacun de mes bruits résonnaient, et l'état des chaines me laissait deviner l'état de la pièce.

    A chaque respiration, j'avais l'impression d'entendre un monstre essayer de reprendre son souffle, c'était effrayant. J'avais l'impression de ne plus être dans mon corps.



    Je restais planté là pendant plusieurs heures, jusqu'à ce qu'une lueur blanche vint me brûler les yeux subitement, je levais légèrement la tête, du sang dégoulinait maintenant sur mon menton, fais chier. Je n'avais pas d'autres mots pour décrire la situation, d'un seul coup, je me retrouve moi, Ashigaru Kataï, roi d'Aegis et futur empereur prisonnier alors que je me trouvais sur un champ de bataille. Il restait Esna.. Skull.. Skull ! Quel tour m'avait-il encore joué, le vilain squelette ?!

    Rien que le fait d'évoquer le squelette et son horrible figure, et mon sang ne fit qu'un tour. Je secouais maintenant violemment mes bras, afin d'essayer de briser les chaines. Mais rien ne fut, je n'avais plus aucune énergie, j'étais à sec, vidé, complétement.

    D'un seul coup, j'avançais sans m'en rendre compte à la lumière du jour. J'étais pourtant enchainé et attaché de partout ! Je regardais le sol, je comprenais maintenant avec la lumière. J'étais attaché et enchainé à une espèce de potence futuriste qui possédait tout bêtement des roulettes pour me faire avancer comme bon me semble. D'un seul coup, je me retrouvais projeté sur un bateau, au grand jour, sous le regard d'une foule immense.

    C'était.. C'était Aegis ! La ville de Siago ! Je me mis à gueuler, à hurler mon nom. Personne ne faisait attention à moi, j'étais comme ignoré. Je restais planté comme un clou pendant une bonne dizaine de minutes, alors que plusieurs personnes montaient sur le bateau.

    "Et voici l'esclave numéro huit cents vingt-cinq. Il vient d'une espèce inconnue, et nous avons du l'attacher à des chaines spéciales afin d'éviter qu'il ne libère son pouvoir démoniaque, sans ça nous serions tous mort, il n'y aurait que notre bon empereur, notre grand Ashigaru pour pouvoir nous protéger de lui. Regardez sa peau noire, ses yeux d'un bleu inégalé en terme de splendeur ! Il possède des cornes sur les épaules et un peu partout sur le torse, un véritable monstre ! Il pourra vous être utile, seulement il n'est pas encore apprivoisé, il va vous falloir du matériel pour le maîtriser."


    Plusieurs soldats, en uniforme gris venaient à ma rencontre. Parmi eux, une jeune femme, plus petite qu'eux se distinguait. Elle avait des cheveux noires pas coiffé, négligé je serais tenté de dire, mais je ne l’emploierais pas car cela lui conférait tout de même un certain charme, un peu comme Katana, la femme qui a faillit me tuer deux fois sur Nagéis.

    Ses traits de visages étaient assez enfantins, ce qui me laissait deviner l'âge de la jeune femme, mais son expression en était tout autre, elle dégageait d'elle une certaine sévérité, une certaine arrogance, je devinais au premier coup d’œil qu'elle devait avoir un sale caractère, au vue de ses sourcils froncés et de son regard froid et tranchant.

    Et malgré le démon que j'étais, d'après la description des soldats -j'étais toujours transformé et sous ma forme démoniaque, celle qui horrifiait les gens- et pourtant, elle n'arrivait sans aucun mal à m'observer, comme un vulgaire esclave certes vu son regard un peu hautain, mais elle arrivait à tenir mon regard, bien qu'affaiblit et malade, jamais personne ne m'avais regarder de la sorte.

    Je décollais mes lèvres l'une de l'autre, et rien que le fait d'inspirer de l'air me brûlait la gorge, mais qu'est ce qu'on m'avait fait ?! J'essayais de dire quelque chose, de provoquer la jeune femme ou bien les soldats, mais rien ne sortit de ma bouche. J'avais trop crié tout à l'heure, je prenais ce qu'on appelle un retour de bâton.

    Ne pouvant plus rien faire, je me contentais de soutenir le regard des gens, et plus précisément le regard de cette femme.


_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]


Dernière édition par Ashigaru le Dim 23 Sep - 14:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sayans

avatar

Yasai
Sayans

Nombre de messages : 47

Age : 16

Date d'inscription : 11/09/2012


Fiche du guerrier
Renommée:
Zénies: 23 300
Niveau: 27 (+ 5 = 32)



MessageSujet: Re: Le marché des esclaves [Pv Yasai]   Dim 23 Sep - 14:30

Aegis.. Je me demande à quoi peut-bien ressembler cette planète. J'espère qu'elle sera plus "accueillante" que la Terre, mais surtout plus vivante, parce que je compte bien continuer de m'entraîner et de m'entraîner encore. Peut-être bien que je trouverais quelqu'un pour m'aider à m'améliorer. Même si Viral à vraiment été chiant, il m'a quand même sauver la vie, et sans lui je pense que je ne serais plus en vie en ce moment même. Pff, qu'est ce qu'il me prends de penser sa ? Je suis une Sayen, je ne suis pas faible !! Et puis, si je compte venger mes parents en devenant la combattante la plus forte du monde, j'ai intérêt à me concentrer sur des sujets plus important que ce mutant ! Je me demande bien où peut être ma sœur. Soorelkia doit être en train de me chercher sur cette fichu planète. Tant pis pour elle, elle n'a qu'à se débrouiller toute seule, je n'ai aucun intérêt à rester avec elle ! En attendant, je m'étais pas mal entraîner en combattant Kin'Zoku, sur la planète Heavy de la galaxie Gamma. Tout l'entraînement que j'ai subis sur Sekai no Kami est plutôt concluant. J'espère trouver un combattant digne de ce nom sur Aegis, peut-être pourrais même m'entraîner avec lui. J'ai sans doute dépasser de niveau ma sœur, de beaucoup je veux dire, elle ne se mettait pas à fond durant ce qu'elle osait appeler entraînement. Et dire qu'elle osait dire que j'étais obsédé par la force, par le pouvoir. Au moins, je ne suis pas faible comme elle, et je ne suis pas prête de le devenir. Je passerais peut-être en coup de vent sur Terre, pour voir un peu ce qu'elle fait, et si elle est vraiment intéresser, comme moi, par la vengeance de nos parents. J'imagine qu'elle les a déjà oublier. Dire qu'ils ont fait tant de chose pour nous, j'en reviens pas. J'arrive décidément pas à m'endormir, j'ai tellement hâte d’atterrir et pouvoir me battre à nouveau. Viral était plus fort que ce je pensais, peut-être aurais-je autant de chance aujourd'hui et que je rencontrerais un type à ma hauteur. J'espère.. [...] RAAHH ! Putain de machine de merde !! Promis, la prochaine fois j'achète une capsule qui tient le choc, c'est vraiment de la merde ce système. Bon je vais pas encore me plaindre, au moins je me suis endormie et je suis enfin arrivée. La capsule s'ouvre un peu, mais cette fois ci je ne suis pas éblouie par le soleil. Et j'entends des bruits. C'est déjà une bonne nouvelle. Pas très bien réveillée, je marche un peu dehors, essayant de retrouver pleinement mon esprit. Tiens, il y a du monde là bas, je me demande bien ce qui peut provoquer un tel regroupement. Je ne ressentais pas de force capable de se tenir le choc contre moi.. Ah si, il y en a une beaucoup plus puissante que les autres. Plus puissante que moi aussi, d'ailleurs. Je me demande à quoi peut-bien ressembler ce type là. Apparemment, le troupeau est en train de monter sur un bateau. C'est quoi ce bordel ? Je m'approcha du groupe, bousculant quelques personnes aux passages, apparemment ils n'ont jamais vue de Sayens de leur vie, vue le regard qu'ils posent sur moi. Pff, ils commencent à me taper sur les nerfs.

<< - Putin, vous voulez ma photo ?!! criais-je, en me tournant vers eux >>

Ils ne s'attendait pas à sa, apparemment, puis ce qu'ils reculèrent tous d'un pas. Ont voit qu'ils ne me connaissant pas, je ne suis pas une Sayen pour rien ! Bon, assez parler, qu'est ce qui peut bien causé cet attroupement ? Un homme, plutôt bien habillé, monta sur une petite estrade et commença à parler.

<< Et voici l'esclave numéro huit cents vingt-cinq. Il vient d'une espèce inconnue, et nous avons du l'attacher à des chaines spéciales afin d'éviter qu'il ne libère son pouvoir démoniaque, sans ça nous serions tous mort, il n'y aurait que notre bon empereur, notre grand Ashigaru pour pouvoir nous protéger de lui. Regardez sa peau noire, ses yeux d'un bleu inégalé en terme de splendeur ! Il possède des cornes sur les épaules et un peu partout sur le torse, un véritable monstre ! Il pourra vous être utile, seulement il n'est pas encore apprivoisé, il va vous falloir du matériel pour le maîtriser. >>

Un esclave ? Mais sa devient intéressant. Bon, qui peut bien posséder la force que j'ai ressentit tout à l'heure.. Je regardais autour de moi. Ils semblent si faibles.. Pourtant je ne me suis pas trompé, il y a bien quelqu'un de véritablement puissant ici. Puis, toutes les personnes se précipitèrent vers un coin du bateau, et je me retrouvera bloquer entre les habitants de la planète. Je passa sur le coté, non sans pousser quelques personnes au passage. Je me retrouvait nez à nez avec ce qui semblait être l'esclave. Pff, je m'attendais à mieux. Mais.. Mais.. Je ressens à nouveau l'aura de tout à l'heure. C'est.. C'est lui le type, un monstre avec la peau aussi noir que le charbons, des cornes lui poussant un peu partout sur le torse et sur le crâne.. Je le regarda droit dans les yeux, l'observant de toute pars. Il faisait de même. Il ouvrit un peu ses lèvres, prêt à parler, mais rien ne sortit de sa bouche. Je sourie un instant.

<< Qu'est ce tu fiches ici ? Tu dégages pourtant un aura plutôt puissant.. >>


Dernière édition par Yasai le Dim 23 Sep - 16:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Extraterrestre

avatar

Ashigaru
Extraterrestre

Nombre de messages : 305

Age : 21

Date d'inscription : 15/01/2012


Fiche du guerrier
Renommée:
Zénies: 154300
Niveau: Niveau 124



MessageSujet: Re: Le marché des esclaves [Pv Yasai]   Dim 23 Sep - 15:02



    » Le pacte :.


    "Qu'est ce que tu fiches ici ?! Tu dégages pourtant une aura plutôt puissante.."


    Qu'est ce que je fais ici ? Je n'en savais rien moi ! J'observais encore mon interlocutrice, ce ton, cette posture, je le savais maintenant. C'était une Saiyenne, le peuple fier et arrogant de combattants.

    J'avais eut de la chance de tomber sur une Saiyenne, avec sa fierté mal placée et son arrogance, j'allais pouvoir concocter quelque chose pour me sortir d'ici, quitte à ce qu'elle se batte contre les gardes autour, au pire des cas même malade et affaiblit, je serais en mesure de les battre, ou même de retrouver ma réelle apparence si le besoin s'en faisait sentir.

    Car oui, je ne voulais pas que le public apprenne que j'étais un monstre réellement, ça porterait un coup à mon image d'Empereur. Il me fallait en public être calme, courtois tout en restant imposant, mais pas être un barbare sanguinaire se contentant de dévorer tout ce qui bouge.

    "Tu n'as pas idée de ma puissance.. Libère moi, et je te ferai voir un peu ce dont je suis capable. En échange je te promet de faire ce tu veux, qu'une seule fois cependant, qu'en penses-tu ?"


    Je secouais les bras pour accentuer mes propos. J'avais jusque là chuchoter pour pas que les soldats autour ne m'entendent. Les chaînes étaient si serrées qu'elles empêchaient limite la circulation de mon sang. Mes bras étaient si noir, on aurait dit qu'ils étaient calcinés. Mais je savais très bien qu'il s'agissait de ma transformation démoniaque, qui faisait virer ma peau de la même couleur que la nuit. Mes rétines aussi, blanches normalement, étaient noires. Il n'y avait que mes pupilles bleues qui brillaient en plein jour.

    J'attendais maintenant la réaction de la Saiyenne, allait-elle me libérer par la force ou bien.. ?


_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Sayans

avatar

Yasai
Sayans

Nombre de messages : 47

Age : 16

Date d'inscription : 11/09/2012


Fiche du guerrier
Renommée:
Zénies: 23 300
Niveau: 27 (+ 5 = 32)



MessageSujet: Re: Le marché des esclaves [Pv Yasai]   Dim 23 Sep - 17:35

Le monstre me regardait de ses yeux, m'observant de très près, comme si il m'avait déjà vue. Pourtant, moi je ne l'ai jamais croisé de ma vie, et si je l'avais déjà vue, je m'en rappellerais, car avec son corps noir comme l'ébène, ses longues cornes et ses deux petits yeux bleu brillants, c'est pas le genre de personne que l'on croise plusieurs fois dans la journée. Moi je le regardais droit dans les yeux, sans jamais détourner mon regard, les bras croisés devant moi. On aurait presque dit qu'il avait une idée derrière la tête, quelque chose à me demander. Il était long à répondre, comme si il réfléchissait à ce qu'il allait me proposer. Je fronça les sourcils, il va parlait oui ou non ?!

<< - Tu n'as pas idée de ma puissance.. Libère moi, et je te ferai voir un peu ce dont je suis capable. En échange je te promet de faire ce tu veux, qu'une seule fois cependant, qu'en penses-tu ?
- Ahah, je ne doute pas de ta puissance. Une chose tu dis ? Mais sa devient intéressant. Mais tu n'a pas préciser le durée de cette chose. Que dirais tu de devenir mon esclave ? En faite, je ne te demande pas vraiment ton avis. >>

Je marcha autour de la colonne auquel le monstre était attaché. Je réfléchissais, tout en marchant, à la façon dont j'allais pouvoir le libérer de ses chaines. Elles semblait puissantes, car même le monstre qui dégager une aura beaucoup plus puissante que la mienne ne pouvait même pas les fissurer. Les gens tout autour de nous m'observait. Ils seront surpris quand ils me verront débarquer avec "l'esclave" tant redouter. Je lança un petit Kienzan qui coupa les chaines. Pff, c'est mal foutu comme système. Ok, elles sont puissantes pour ceux qui sont attachés par ses chaines, mais pour ceux à l'extérieur des chaines, elles ne sont pas plus puissantes que des chaines normales.

<< - Grouille. >>

Je lui attrapa le poignet et commença à avancer vers la sortie. Comme je m'en doutais, ce qu'ont pouvait appeler des "gardes" se pressèrent de se mettre dans mon chemin, tandis que la foule, morte de peur, ne bougeait plus. Une sourire sadique s'afficha sur mon visage.

<< - Arrêtez ou nous devrons utiliser la manière forte !
- C'est bien dommage pour vous.>>

Ma main s'approcha du visage d'un des gardes, et le masenko qui en sortit explosa sur la tête de l'homme qui tomba tête la première sur le pont du bateau. Plus personne ne bougea. Le monstre, à qui je n'avais toujours pas lâché la main, m'observais. Je ne lui laissa pas le temps de me montrer sa force que je m’en vola un peu plus loin, dans un coin un peu plus désert. Je souriais toujours, fière de moi. Non je n'avais pas peur de tuer. Je ne suis pas faible comme ma sœur. Je suis une Sayenne, après tout ! Je mis pied à terre, lâchant l'être que je venait de libérer.

<< - Et maintenant, si tu me montrais de quoi tu es capable ? >>

Je crois que je vais bien m'amuser, moi..


Dernière édition par Yasai le Sam 29 Sep - 17:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Extraterrestre

avatar

Ashigaru
Extraterrestre

Nombre de messages : 305

Age : 21

Date d'inscription : 15/01/2012


Fiche du guerrier
Renommée:
Zénies: 154300
Niveau: Niveau 124



MessageSujet: Re: Le marché des esclaves [Pv Yasai]   Sam 29 Sep - 14:05



    » Monstruosité :.


    "Et maintenant, si tu me montrais de quoi tu es capable ?"


    Elle m'avait brisé ses chaines qui me retenaient captif depuis mon réveil. Ce qui me fit un bien fou lorsque je sentis de nouveau mon ki circuler pleinement dans mes membres, et en particulier dans mon bras gauche. Une petite aura bleu clair était maintenant visible tout autour de moi, telle une malédiction, mon horrible malédiction qui reprenait ses droits sur moi, en me maintenant dans ce stade mi-homme mi-bête, assez bestial on va dire.

    Cette gamine avait du cran, pour avoir fait ce qu'elle a fait. Elle n'a pas hésité à se battre contre des innocents (car oui, les soldats ne sont que des pions au service de.. moi même, c'est bête non ?), et en plus de ça, elle essayait de me rouler, moi.. Tout en me libérant. Il faut vraiment être fou pour faire confiance à un individu de mon espèce, mais c'est ça que j'aime parfois chez l'être humain, sa curiosité et son arrogance combinée qui le poussent à agir de façon stupide.

    Je souriais, elle avait tué devant mes yeux. Elle m'avait fait fuir par la suite en m'emmenant dans un petit désert à côté de la ville. Je ne le connaissais pas ce désert, pourtant j'avais parcourut plusieurs fois la planète.. Une fois isolé avec moi, c'est cette demande qu'elle m'ordonna. Lui montrer de quoi j'étais capable.

    Cette demande provoqua un rire en moi, je ne pus m'empêcher de rigoler haut et fort, de ma voix démoniaque. Je relevais la tête tout en l'observant, pas de doute, c'était une Saiyenne, et il fallait lui faire payer son arrogance !

    "Si tu me le demandes.."


    Crac.. C'est le seul bruit qui se fit entendre suite à sa demande. Le corps de la jeune femme décolla du sol tout en se figeant complétement. Ses muscles étaient maintenant bloqués, sa tête horriblement tirée vers l'arrière. Sa respiration était coupé vu le bruit qu'elle poussait en suffoquant. De ma main gauche, je pratiquais ce qu'on appelle le Kïai, de l'autre main, je saisissais sans mal Mémoire. L'épée avait changé, elle était maintenant d'un bleu aussi pâle et brillant que mon aura, étrange événement. Je pointai mon arme vers la Saiyenne, sa gorge m'attirait étrangement. Elle avait l'air fraiche, terriblement fraiche mélangée à la sueur dont elle était entourée.

    J'avais soif de sang, j'avais soif de destruction en voyant la jeune Saiyenne se tordre de douleur devant moi, essayant de reprendre le contrôle de son corps. Après une petite minute de torture, je la balançais au sol comme une moins que rien, l'épée braquée sur elle. Ses habits étaient maintenant remplit de sable, assez hilarant puisqu'elle était aussi sale que l'esclave, à ce moment là.

    "J'ai cru lire sur tes lèvres arrête.. Heureusement que je sais lire sur les lèvres non ?"


    Je rangeais mon épée en la coinçant dans ce qui me servait de ceinture, où était donc passé mon jolie fourreau rouge ? J’espérai malgré la gravité de la situation qu'il n'était pas perdu ou brisé sur Nagéis, ça serait vraiment embêtant pour moi. Après avoir retirer mon épée de la gorge de mon "maître", puisque j'étais un esclave selon elle, je m'éloignais un peu en lui tournant le dos, observant le désert où elle nous avait amené.

    "Tout à l'heure, tu as tué des pauvres gardes sans raison.. Tu aimes tuer par plaisir ou bien.. Tu tentes de te convaincre que c'est par obligation ?"



_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Sayans

avatar

Yasai
Sayans

Nombre de messages : 47

Age : 16

Date d'inscription : 11/09/2012


Fiche du guerrier
Renommée:
Zénies: 23 300
Niveau: 27 (+ 5 = 32)



MessageSujet: Re: Le marché des esclaves [Pv Yasai]   Sam 29 Sep - 18:24

J'examinais l'être en face de moi, il semblait plutôt heureux d'être enfin libérer de ses chaines, il s'étira un peu. Je ne le lachais pas du regard, tandis qu'une aura bleuâtre commença à apparaître tout autour du corps de la bête. Je continuais de l'observer, attendant une réaction, un geste de sa part. Puis son regard se tourna vers moi, une fois lui avoir demander de me montrer de quoi il était capable il ne pu s'empêcher de pouffer de rire, ce qui ne me fit pas changer d'expression. Non, je ne voulais pas vraiment un esclave, je savais qu'il était bien plus fort que moi, je ne suis pas folle, mais bon je n'ai rien à perdre dans cette histoire, je voyage de planètes en planètes dans le but de devenir plus forte, pas pour être la plus aimée de tous, ce que j'étais loin d'être, évidemment. Le monstre était toujours en train de rire, je croisa les bras. Pff, j'espère qu'il est aussi fort que je le crois, après tout je ne l'ai pas délivré de ses chaines pour rien, je ne suis pas le genre gentille héroïne qui veut sauver tous le monde. Et l'être à mes côtés non plus, d'ailleurs. Après s'être à peu près calmer, il prit enfin la parole.

<< - Si tu me le demandes.. >>

Quelques secondes après, un bruit sonore ce fit entendre. Je sentis tous mes muscles se contractés, emprisonnés dans des cordes invisibles. Puis mes pieds décolèrent du sol, sans que je l'ai provoqué. Ma tête fut étiré violemment derrière moi. J'aurais voulu me débattre mais le sort que m'avais envoyé le monstre m'en empêcher. Mon visage se crispa, les petits yeux bleu de l'animal me dévisagant avec un sourire meurtrier. Je ne pu répondre à ce geste, mes yeux se fermant tout seuls sous la douleur. Ma respiration fut coupé, j'étais en train de suffoquer. Merde, je vais pas crever comme sa ?! Je me sentais perdre mes esprits, je n'arrive plus à penser. J'entrouvis mes yeux, le monstre venait de sortir un épée aussi bleu clair que ses yeux. Il la pointa vers ma gorge, j'étais complétement sous son emprise, je n'étais qu'un vulgaire pantin pour lui. Je fis bouger avec beaucoup de mal mes jambes, essayant de me délivrer de lui. J'essayais de parler, de crier, de hurler. Mais rien ne sortait de ma bouche. Mes lèvres s'entrouvrirent. Je voulais lui dire d'arrêter, mais seul ma bouche bougit. Alors que je pensais que j'allais rejoindre mes parents, je me sentis envoyer quelques mètres plus loin. J'y crois pas, il m'a laché ? Non, je rêve ? J'étais maintenant complétement ensouvelis sous le sable, mes habits et mes cheveux boueux.

<< - J'ai cru lire sur tes lèvres arrête... Heureusement que je sais lire sur les lèvres, non ? >>

Je ne sentais plus mes membres. J'essaya de me redresser avec beaucoup de mal, fuyant le regard de celui qui m'avait "presque" tuer. Je m'essuya le visage avec la paume de ma main, avant de me tenir la gorge, essayant de reprendre mon souffle. Quel honte pour une Sayenne de mon rang. Il était donc si fort que sa, je n'ai même pas pu riposter. Après quelques minutes d'arrêt, je me leva avec difficulté, lui lançant un regard noir. Non, je n'ai pas peur de lui, je n'ai pas non plus peur de la mort. Il me tourna le dos et marcha dans le sens inverse. Je pensais qu'il avait partir, jusqu'à ce qu'il me demande :

<< - Tout à l'heure, tu as tué des pauvres gardes sans raison.. Tu aimes tuer par plaisir ou bien.. Tu tentes de te convaincre que c'est par obligation ?
- Pff, tu va pas me faire la morale après avoir essayer de me tuer, si ? Et pourquoi j'essayerais de me convaincre que c'est par obligation ? >>

J'étais sacrément ammoché, mais je gardais quand même la tête haute, malgré le fait que si il voulait recommencer le petit manège de tout à l'heure, je ne ferais pas long feu. Je fixa mon regard vers lui qui était toujours dos à moi.
Revenir en haut Aller en bas
Extraterrestre

avatar

Ashigaru
Extraterrestre

Nombre de messages : 305

Age : 21

Date d'inscription : 15/01/2012


Fiche du guerrier
Renommée:
Zénies: 154300
Niveau: Niveau 124



MessageSujet: Re: Le marché des esclaves [Pv Yasai]   Sam 29 Sep - 19:00



    » Prise de conscience :.


    "Pff, tu va pas me faire la morale après avoir essayer de me tuer, si ? Et pourquoi j'essayerais de me convaincre que c'est par obligation ?"


    Sa réponse était digne de tout Saiyen. Si il n'était pas bon de croire aux clichés, je pense que l'exception de ce proverbe était le peuple des Saiyens. Ces primates poilus qui sans cesse provoquent tout le monde et tue à tout va pour le plaisir. Ce n'est pas comme ci ils étaient obligés de tuer eux.. Ce n'est pas comme ci ils avaient une soif inconsommable de sang au sens pur du terme à cause d'un monstre que l'on a implanté en eux à leur insu..

    Nous étions sacrément différents. C'était cette différence qui symbolisait notre rencontre. Car depuis mon combat avec Nébétit et mon atterrissage ici, c'était comme ci j'avais pris un énorme coup de massue dans la tête. Même sous ma forme la plus hideuse, je parvenais à être à peu près "calme", à ne pas tuer par le plaisir, ne plus dévorer des chairs et faire d'autres choses assez ignobles aux yeux des gens en public. Les Nokatis avaient raisons là dessus, il fallait se cacher sans cesse.

    "Je vois, une pure Saiyenne ! Tu crois vraiment m'impressionner en me faisant croire que tu n'es pas affecté par les gens que tu tues ? C'est loupé de ta part. Moi je fais pire, mais par obligation justement.."


    Depuis tout à l'heure je scrutais le ciel. Je ne m'étais pas trompé, des forces se dirigeaient vers nous, des soldats, ils avaient suivit la Saiyenne et nous ont localisé. Bien, moi qui commençait à m'ennuyer un peu.

    "C'est parfait, je voulais justement te voir à l’œuvre. Des soldats se dirigent droit vers nous, dés qu'ils atterrissent je veux que tu les tues tous. Si tu n'y parviens pas, c'est moi qui te tue."


    Une dizaine de soldats, j'espérais qu'elle fasse le poids et qu'elle les tue tous. Ça ferait un excellent soldat pour l'empire ça..


_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Sayans

avatar

Yasai
Sayans

Nombre de messages : 47

Age : 16

Date d'inscription : 11/09/2012


Fiche du guerrier
Renommée:
Zénies: 23 300
Niveau: 27 (+ 5 = 32)



MessageSujet: Re: Le marché des esclaves [Pv Yasai]   Dim 30 Sep - 10:25

Je venais d'échapper de justesse à la mort, mais mon "agresseur" m'avait laisser la vie sauve à l'instant précis où j'allais rendre l'âme. Pendant quelque minutes, je récupéra assez d'énergie pour marcher et pour parler. Je me leva la tête haute et alla a sa rencontre. Toujours dos à moi, il contempler le ciel et les horizons comme si ne rien n'était, ce qui eu pour effet de me crisper un peu. Après la question idiote qu'il me posa, je répondu par une autre question. C'est vrai, pourquoi est-ce que je cherchais à me convaincre que mes meurtres sont accomplies par obligation ? C'est totalement stupide. Je ne sais même pas pourquoi il me pose cet question comme ça, étant donné que ce n'était pas vraiment le sujet de notre rencontre. Je sentais qu'il souriait à ma réponse, je ne vois pas ce qu'il y'a de marrant dans ma réponse, pas plus que dans sa question en tout cas. Il commence à m'énerver à regarde le ciel comme un imbécile, il se prends pour un grand sage ou quoi ? Ce n'est pas avec ce corps aussi foncé que l'ébène, ses longues cornes et ses petits yeux sadiques qu'il va faire carrière ! Moi je restais debout, les bras croisés, en le regardant, attendant qu'il me réponde.

<< - Je vois, une pure Saiyenne ! Tu crois vraiment m’impressionner en me faisant croire que tu n'es pas affecté par les gens que tu tues ? C'est loupé de ta part. Moi je fais pire, mais par obligation justement...
- Que.. Tu plaisantes ?! >>

Je m'attendais à toutes les réponses possibles sauf à celles ci, c'est un monstre, un monstre !! C'est censé tuer pour le plaisir, aimer la vue du sang, le meurtre... Il a montré un bel exemple de ce qu'il doit être au quotidien quand il ma attaqué. Mais c'est vrai qu'une bête dans son genre aurait fini le travail et ne m'aurai jamais sauvé dans une situation pareil. Je me demande bien qui il est, véritablement j'entends. Je nu pas le temps de répondre d'avantage qu'il me répondit à nouveau :

<< - C'est parfait, je voulais justement te voir à l’œuvre. Des soldats se dirigent droit vers nous, dès qu'ils atterrissent je veux que tu les tues tous. Si tu n'y parviens pas, c'est moi qui te tue.
- Quoi ?!
>>

Mon regard se dirigea évidemment vers le ciel, il avait raison, plusieurs forces, plus puissantes que les gardes de tout à l'heure, se dirigeait vers nous. J'étais trop affaiblis pour les avoir ressentis. Putain, j'ai à peine la moitié de mon énergie, il se moque de moi ? Mais bon, il a l'air plutôt sérieux, alors je vais bien voir. Une dizaine de secondes après, ils posèrent pied à terre, nous regardant avec un air plutôt triomphant, pff il vont voir qui va être triomphant, maintenant. Ils m'observèrent de la tête au pied, puis se mirent à rire.

<< - Alors, vous vous êtes prise pour plus puissante que vous ne l'imaginiez ? Le monstre vous à donc battu !
- Il ne m'a pas battu, il est juste là.
>>

Je dirigea mon bras vers la bête qui ne réagit pas, ils commencent sérieusement à m'énervent, et il se croient des gardes. Pff, ils font pitiés.

<< - Il vous à quand même beaucoup affaiblis, sa ne sera que plus simple pour en finir avec vous.
- Vous croyez ?
>>

Il y avait à peu près 10 gardes autour de nous, qui se précipitèrent tous à la fois vers moi. 10 contre une, c'est pas un peu déloyale ? Ils avaient tous une épée à la main, pff même pas capable de se servir de leurs poings. Ils pointèrent tous leurs épée vers moi, un grand sourire affichait sur leurs visages. Ils croient en avoir finis ? Désolé pour eux, mais c'est loin d'être finis. Je baissa la tête, serra les doigts et contracta mes muscles. Je sourie un peu. En une fraction de seconde, je leva ma tête et laissa échapper toute ma face dans un hurlement, ce qui eut pour effet d'envoyer quelques mètres plus loin les soldats. Je leva la tête, il semblait tous beaucoup moins sur d'eux, qu'est ce que je les comprends.

<< - Bah alors c'est déjà fini ? >>

Ils se redirigèrent vers moi à toute allure, je profita des quelques secondes où je n'étais pas entourée d'une multitude de garde pour préparer plusieurs Masenko, les premiers soldats devant moi tombèrent, leur corps gisant sur le sol. Je vola un peu en direction de mes ennemies, qui me lancèrent plusieurs boules d'énergies que j’esquivai toutes, sauf une que je reçu en plein fouet ce qui me fit redescendre sur la terre ferme. Grr, ils vont payer. Je me renvola et envoya un Sokidan assez puissant, ce qui fit tomber comme des mouches quelques autres gardes. Ils en restaient encore quelques uns, certains qui n'avaient qu'une envie : fuir, il n'y en avait qu'un seul qui semblait plus puissant que les autres et qui me fixait depuis tout à l'heure. Je frappa les quelques combattants encore début, je nu aucun mal à en venir à bout. Il ne restait plus qu'un seul garde, le plus puissant évidemment, il avait un regard vide, sans expression. La, je vais m'amuser. Il vola droit vers moi et commença à m'attaquer, mais cette fois ci pas d'épée. Alors qu'il allait me donner un violent coup de poing dans le ventre, je vola derrière lui et lui donna un coup de pied dans le dos ce qui le fit atterrirent en piquet sur le sable, tête la première. Il se releva et tourna la tête vers moi, la mâchoire serrée, me lançant un regard noir ce qui me fit sourire. Il s'envola vers moi et m'envoya une boule d'énergie que je ne pu esquiver ce qui me fit valser un peu plus loin. Après quelques minutes de "jeu", je me dirigea vers lui, lui lançant un sourire radieux avant de lui lancer le coup de grâce : l'Ultimate Masenko. Son corps fut projeter à quelques mètres, avant de redescendre et laisser couler tous le sang qu'il possédait dans sa chair. Je me retournas vers la bête qui avait observer le spectacle. Je lui sourie.

<< - Alors ? >>
Revenir en haut Aller en bas
Extraterrestre

avatar

Ashigaru
Extraterrestre

Nombre de messages : 305

Age : 21

Date d'inscription : 15/01/2012


Fiche du guerrier
Renommée:
Zénies: 154300
Niveau: Niveau 124



MessageSujet: Re: Le marché des esclaves [Pv Yasai]   Sam 6 Oct - 19:19



    » Le badge :.


    Une poignée de minutes, voila ce qui avait suffit à la Saiyenne pour mettre fin à la vie d'une poignée de soldat. C'était étrange cette sensation suprême et supérieure que le Kihoha nous confiait. Quelques coups bien portés lui avait suffit pour mettre fin à la vie de plusieurs hommes, qui eux, ne semblaient pas être de la même trempe que la guerrière.

    Après son œuvre, la jeune femme aux boucles d'oreilles violettes, que j'avais remarqué qu'à cet instant me lança un sourire en me demandant la suite. Je ne comprenais pas.. Je devais être content, satisfait de l'attitude de la Saiyenne et de son massacre, et pourtant, mon ressenti intérieur en était tout autre. J'étais étrangement calme, très calme même. Je n'avais plus envie de sang, je n'avais même plus de vibrations nerveuses à cause de la violence qui se déroulait sous mes yeux.

    Mon premier réflexe fut de regarder mes mains, elles étaient blanches, de nouveau, enfin, pas totalement. Juste le centre qui commençait à redevenir blanc.. Mince, il ne fallait surtout pas être découvert par une Saiyenne, si jamais elle m'échappait et que la rumeur se prétendait, comme quoi Ashigaru l'Empereur ne serait qu'un monstre cannibale qui dévore ses propres troupes..

    Sans plus attendre, je réfléchissais à comment me sortir de là. La Saiyenne n'avait rien vu, ou plutôt ne remarquait rien. Après tout c'était normal, il ne s'agissait que d'un détail extrêmement précis. Allez regarder les mains d'un monstre, ça vous viendrait à l'esprit vous ?

    L'idée du meurtre fut la plus logique et solide, et pourtant, je me contentais de la décliner tout en fixant la guerrière. Alors, que faire.. ?

    "Pas mal.. Mais.. Je ne peux rester plus longtemps ici.. Je te retrouverai un jour ou l'autre, et je t'enseignerai ce qu'est la vraie barbarerie, Saiyenne."


    En une fraction de seconde, je bondis dans le sol en un saut de vingt mètres au moins, avant de laisser tomber de ma poche un petit badge que j'avais gardé sur moi tout ce temps.. Il s'agissait du badge de la garde royale de l'Empereur, ceux que j'avais dépouillé à l'aide d'Isis pour prendre la planète, je l'avais toujours gardé et, par pure bourde, il tomba de ma poche vers la barbare.

    Suite à cela, je m'envolais, loin loin.. très loin même. Il fallait m'isoler pour ma détransformation.


_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Sayans

avatar

Yasai
Sayans

Nombre de messages : 47

Age : 16

Date d'inscription : 11/09/2012


Fiche du guerrier
Renommée:
Zénies: 23 300
Niveau: 27 (+ 5 = 32)



MessageSujet: Re: Le marché des esclaves [Pv Yasai]   Dim 7 Oct - 10:54

Plusieurs heures avaient passé depuis mon arrivée sur la planète Aegis. J'étais monté sur un bateau où presque toute la population de cette ville était monté. Ce n'était autre d'une vente aux enchère d'un "esclave". Mais c'était loin d'en être un en vérité, et sa je l'ai sentit tout de suite. C'est pour sa que je le l'ai laisser sortir. Nous sommes aller un peu plus loin dans un endroit désert, pendant que j'attendais si le monstre était si fort que je le pensais. En une fraction de seconde, je sentis mes pieds s'envolait, mes muscles se contractait et ma tête violemment étirée vers l'arrière. Tout autour de mon corps, je sentais comme un cordage invisible qui m'empêche le moindre petit mouvement. Puis ma respiration fut coupée. Je ne pouvais pas me débattre. Alors que je pensais que ma dernière heure était venue, je sentie les "cordes" se dé serrer autour de mon corps. Je fus ensuite envoyé valser quelques mètres plus loin, enfouie sous le sable et la poussière. En reprenant ma respiration, je réfléchis sans trouver une réponse à l'acte qu'il venait de commettre, il aurait pu finir le travail mais il ne le fit pas. Après avoir retrouver mon souffle, je me leva et le regarda : il me tournait le dos, observant le ciel et les horizons. Nous parlâmes un instant, puis il me dit d'un air très sérieux que je devais tuer tous les soldats qui avaient retrouvé notre trace, ou alors c'est lui qui me tuerais. Je n'avais pas vraiment trop le choix. En quelques minutes, j'avais déjà tuer tous les gardes sauf un qui me donna du fil à retordre mais que je vaincu quand même. Essoufflé et à bout de force, je me dirigea vers lui, afficha un sourire vainqueur vers lui, qui c'était à peine retourné depuis le début du combat. Il se retourna, me fixant de ses petits yeux bleu, semblant réfléchir. Il semblait étrangement calme, trop calme pour une bête monstrueuse.

<< - Pas mal.. Mais.. Je ne peux rester plus longtemps ici.. Je te retrouverai un jour ou l'autre, et je t'enseignerai ce qu'est la vraie barbarerie, Saiyenne. >>

Je ne fronça pas les sourcils, je m'étais habitué à ses réponses quelques peu "étrange". Il était subitement devenue un peu stressé, c'est comme si il devait partir le plus rapidement possible. Je le regarda s'envoler à plus de de vingt mètre de haut. En quelques secondes, il était déjà en dehors de mon champs de vision. Je vis tout de même un petit objet rouge tombé du ciel. Je marcha vers l'objet qui était maintenant tombé dans le sable. Vue ce qu'il y avait écrit dessus c'était un badge de la garde royale de l'empereur. Qu'est ce qu'il foutait avec cet objet ?! Je pris la chose dans mes mains avant de m'envoler à mon tour.
Revenir en haut Aller en bas
Terrien

avatar

Musashi
Terrien

Nombre de messages : 151

Age : 20

Date d'inscription : 19/07/2012


Fiche du guerrier
Renommée:
Zénies: 66 700
Niveau: Niveau 52 ( +5 ) = 57



MessageSujet: Re: Le marché des esclaves [Pv Yasai]   Dim 7 Oct - 13:18

Ashigaru : 16 700 xp et 8350 zenies

Yasai : 24 300 xp et 12 150 zenies
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Le marché des esclaves [Pv Yasai]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le marché des esclaves [Pv Yasai]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG-Dragon Ball Z :: RPG :: Aegis :: Siago-