Bienvenue sur le RPG-Dragon Ball Z de référence ! Bonne ambiance et rpg palpitant garanti!
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Apprends-moi ce qu'est la véritable barbarie [PV : Ashigaru & Sorrelkia]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sayans

avatar

Yasai
Sayans

Nombre de messages : 47

Age : 16

Date d'inscription : 11/09/2012


Fiche du guerrier
Renommée:
Zénies: 23 300
Niveau: 27 (+ 5 = 32)



MessageSujet: Apprends-moi ce qu'est la véritable barbarie [PV : Ashigaru & Sorrelkia]   Mar 9 Oct - 22:48

Un badge… C’était la seule chose que le monstre m’avait malencontreusement « laissé ». Je ne savais rien ne lui, ni son nom, ni même ses attentions. Je scrutais le ciel, comme si une réponse allait, comme par magie, tomber du ciel et me donner une première piste à suivre. J’étais là, debout au milieu de nul part, entouré d’une dizaine de cadavres de soldats de la planète que j’avais tué suite à la demande de l’être qui à lui aussi bien failli me tuer. Une insigne était écrite sur ce badge rouge. Un truc royal, ou dans le même genre. J’avais le visage plein de boue, les cheveux crasseux. Il me laissait là comme une abrutie, sur cette dernière phrase : « Je te retrouverai un jour ou l'autre, et je t'enseignerai ce qu'est la vraie barbarie, Saiyenne. » Je ne savais pas où, ni quand, je le recroiserai mais je ne doute pas du carnage qu’il me montrera, il m’a bien montré la preuve de sa puissance sur moi en cobaye. Je lâcha un soupire, réfléchissant à ce que j’allais bien pouvoir faire, maintenant. Je me laissa tombé dans le sable. Ma sœur doit être sur Terre en ce moment même, je me demande si elle à progresser.. J’imagine, nous ne sommes pas parties pour rien, après tout. Je pourrais peut-être la rejoindre ? Non, après tout je pourrais chercher à quoi correspond ce badge. Je marcha un peu en direction du centre de la ville. C’était beaucoup moins bruyant que tout à l’heure, la foule autour du bateau où se trouvait le marché des esclaves où j’avais rencontrer le monstre c’était dispersé et presque toutes les personnes présentes étaient rentraient chez elle. Je regardais un peu partout, cherchant un lieu où je pourrais trouver plus d’informations sur le badge. En direction du nord, je vis un grand palais orné d’or. Il devait appartenir au roi de la planète, sans doute. Le badge doit certainement venir de la bas. Je m’envola vers le château, tenant fermement dans ma main droite l’emblème. Devant la porte où étaient sculptés beaucoup de décorations (en or, évidemment), se trouvait deux gardes se tenant droit comme des piqués, le regard fixe. Cachée derrière un arbre, je pensais à la façon dont je pourrais bien entrer sans attirés l’attention. Les tuer serait, assurément trop « bruyant ». Je regarda de nouveau le badge. Si le badge est un objet « royal », il doit avoir de la valeur, non ? Et puis, si il n’en avait pas, que ferait le monstre avec, alors ? Je sortie de ma cachette avant de me dirigeai très sereinement vers la porte où les gardes me coupèrent le chemin. Je sourie un peu avant de leur tendre le badge scintillant. Le premier gardien sembla tout de suite comprendre, tandis que le deuxième scrutait des yeux le badge jusqu’à ce qu’il comprenne l’importance de ce badge. J’entra donc et je vis le plus beau palais que j’ai pu voir (mais aussi le premier). Tout été en or, les décorations, les murs, les portes, tout ! L’entrée était grande, et au bout ce trouvait un trône (lui aussi en or), étincelant de mille feux. Je n’avais pas vraiment l’allure qui allait avec le décor, et tous les autres gardes du hall me regardèrent avec un sourire moqueur. Et moi, avec le plus bel air snob que je puisse avoir, je passa devant eux rapidement, passant dans une autre pièce. Je devais me faire la plus petite possible, sinon ils se douteront de quelque chose. Je marchais lentement, presque comme une voleuse ou une petite fille qui vient de faire une bêtise. J’évitais de croiser le regard des gens. Je du encore montrer mon badge à des gardes pour monter à l’étage qui lui semblait désert. Oui, il était complètement vide comparé à l’entrée. La salle était grande et encore plus magnifique que le reste. Je regardais un peu tout. Puis, mon idée de départ me revenant à l’esprit, je me mordis la lèvre. Qu’est ce que je fais maintenant ? Si je redescend tout de suite sa paraîtra suspect. Je sortie de nouveau le badge de ma poche, j’avais beau le regarder de toute part, aucune idée ne me venait à l’esprit. Qu’est ce que sa peut bien vouloir dire ?
Revenir en haut Aller en bas
Extraterrestre

avatar

Ashigaru
Extraterrestre

Nombre de messages : 305

Age : 21

Date d'inscription : 15/01/2012


Fiche du guerrier
Renommée:
Zénies: 154300
Niveau: Niveau 124



MessageSujet: Re: Apprends-moi ce qu'est la véritable barbarie [PV : Ashigaru & Sorrelkia]   Jeu 11 Oct - 21:14



    » L'hypocrisie Impériale :.


    "Pourquoi me trouvez vous bizarre ?"


    "Mais enfin, mon Empereur ! Vous avez disparu pendant des semaines suite à votre bataille, et vous revenez dans un sale état ! Comment voulez vous qu'on vous fasse confiance ?!"


    Bordel, c'est qu'il commençait à me devenir arrogant, le petit pion qui se tenait devant moi. Un conseiller qui "gérait" le royaume lors de mes absences, quelqu'un d'inutile, comme on en trouvait par milliers dans les rues d'Aegis, des petits merdeux qui ploient le genou devant toi et qui complotent dans ton dos pour essayer de mettre la main sur le trône, un moustique parmi tant d'autres.

    Le fait d'être Empereur, de diriger tout un Empire, cela commençait à être fatiguant, très fatiguant, me plier aux règles de Isis étaient trop durs pour moi, je le reconnaissait enfin. Il fallait changer tout ça, après tout, c'était moi et moi seul au pouvoir, et personne d'autre.

    Sans en attendre davantage, je me levais de mon siège massif. Je l'étais tout aussi, puisque j'étais vêtu d'une longue cape blanche qui signifiait que j'étais l'Empereur, et puis, mon kihoha était si fort que la planète entière pouvait me sentir. Il fini par se taire, il avait fini d'aboyer et de m'assommer avec toutes ses conneries, parce que oui, me contredire était maintenant une connerie pure et dure. Je suis le pouvoir et l'autorité en ces lieux.

    Je disparu dans un courant d'air avant de ré-apparaître derrière le petit homme blanc qui piaffait, les autres membres du conseil firent part de leur étonnement en un rugissement identique.

    "Maintenant que Isis n'est plus là, je suis le pouvoir et l'autorité ici. Alors je te daignerai de ne plus me manquer de respect, ou bien.. Je te fais remplacer."


    Je te fais remplacer.. mes derniers paroles prirent leurs réelles significations lorsque je posais ma main sur la poignée de mon katana, Mémoire.. A la force de dégainer et de rengainer, ce mouvement m'était banal, plus que familiers, il était aussi utilisé que mes yeux pour voir, ma bouche pour manger et mon nez pour respirer.

    "Gar.. Gardes ! Maintenant !"


    Des cris, des hurlements, deux immenses fracas résonnèrent avec brutalité contre l'immense porte en or qui gardait la pièce secrète qu'était la pièce du conseil royal.. enfin impérial maintenant.

    La porte s'ouvrit avec violence, d'un seul coup même. Deux cadavres baignant dans leurs sangs s'éclataient au sol, mes gardes.. Plusieurs hommes entrèrent alors en courant dans la pièce, en hurlant.

    Je dégainais Mémoire à l'instant même, et lorsque je vis mon premier agresseur tenter de m'asséner un coup d'épée en pleine gorge, j'esquivai en baissant ma tête en arrière, pliant mon corps en deux. Je passais derrière mon "garde", avant de lui asséner un coup d'épée en plein dans le dos, son armure ainsi que sa chair avaient été transpercé, du sang giclait en plein sur le sol. Haha, que j'aimais le sang.

    En plein dans le feu de l'action, j'esquivais deux coups d'épée simultanément en me "téléportant" juste devant, ils appelaient ça la téléportation, moi j'appelais ça un mouvement de vitesse.

    Le temps de me retourner, que je tranchais le dos des deux d'un revers de la lame, les deux s'écroulaient au sol par la douleur. C'était ça de fait. Je me retournais pour voir une sorte de bête me charger dessus, que j'esquivais au dernier moment, l'immense monstre orange à quatre pattes s'écroula sur les soldats blessés, il finissait mon travail. Je l'exterminais d'un kihoha de ma main gauche, j'en tremblais.. Ce n'était pas bon, je commençais à perdre le contrôle de moi, de mon corps, de chacun de ses membres. Rien qu'une main suffisait pour arracher la tête d'un homme et de la faire exploser en refermant mes doigts.

    Je me retournais de nouveau vers mes ennemis, tous jetèrent l'épée au sol, et s'agenouillèrent devant moi. Sflock. Ça c'était Mémoire qui s'était abattu sans que je ne le veuille sur le cadavre du gros monstre orange, histoire d'être bien sur qu'il était mort celui là, d'où ils le sortaient d'ailleurs ?

    "Vous ne vous battez plus ?"


    "Plus maintenant. J'ai ramené plus de la moitié de nos effectifs pour mater cette petite rébellion. Tue tous les conseillers, ils sont tous de mèches, je m'occupe de ta garde."






    Quel retour au pouvoir j'avais fais ! C'était pitoyable et sympa à la fois, rien que pour le fait d'avoir déjoué les dernières traîtrises d'Isis, enfin, des Nokatis, j'avais du mal à me faire que tous incarnaient un rôle et que la vipère Isis n'existait pas, et pourtant, c'était bel et bien le cas lorsqu'on m'avait attaqué sur Nagéis. Ce foutu squelette et la violette, ils me l'ont bien payé, enfin, pas Skull, mais si je le recroise son corps correspondra vraiment à ce qu'il est, un mort.

    Je gravissais les marches deux par deux, elles étaient tellement nombreuses que cela me fatiguait. Qu'est ce que j'allais bien pouvoir faire après ce petit massacre ? Allez me reposer tiens.

    Je tournais au premier étage, à droite, en direction de mes quartiers. J'entrais alors dans un immense couloir, large comme pas possible, qui m'était réservé exclusivement. Mes fidèles gardes du couloir me saluèrent, ils ne semblaient même pas avoir été au courant de quoi que ce soit. Je marchais tout droit, jusqu'à m'arrêter tout en croisant une personne droit devant moi, elle tournait en rond en cherchant la sortie, elle semblait perdue. Je regardais ma cape blanche, elle était souillée et remplit de sang. L'odeur du sang.. Je résistais à la tentation tout en allant à la rencontre de cette mystérieuse personne, et si c'était un assassin envoyé pour me tuer ? Une femme qui campe devant ma chambre puis qui m'assassine là où je m'y attends le moins, c'était malin ça.

    Alors que j'avançais vers la femme, je la reconnus sur le champ.. Mince, il s'agissait de la Saiyenne du marché des esclaves. Et si elle me reconnaissait ? J'hésitais un peu à la voir, puis remarquant qu'elle m'avait vu, je continuais ma démarche vers elle, sur de moi.

    "Qui êtes-vous pour être dans mes quartiers au juste ? Pas un assassin encore.."


    Je dégainais Mémoire sans hésiter, c'était plus qu'un réflexe, c'était vital. J'avançais en adoptant une posture calme et sur de moi, malgré mon épée dégainée. Si elle m'avait reconnu, Mémoire finirait le travail.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Sayans

avatar

Sorrelkia
Sayans

Nombre de messages : 18

Age : 15

Date d'inscription : 11/09/2012


Fiche du guerrier
Renommée:
Zénies: 5500
Niveau: Niveau 8



MessageSujet: Re: Apprends-moi ce qu'est la véritable barbarie [PV : Ashigaru & Sorrelkia]   Jeu 11 Oct - 21:38

La capsule avait démarré. Encore une fois, je ne savais pas du tout ou j'aller. Je suis la fille la plus malchanceuse de l'univers, niveau capsule et rencontre. J'ai perdu du temps, même beaucoup de temps a cause de cette abruti de sayens tout moche avec son allié bidon qui ressemble a un escargot mutant. Ma soeur, Yasai, ma sûrement rattraper. Si je ne me dépêche pas vite de m'entraîner le mieux qu'il faut, je n'arriverais jamais à la dépasser. Elle dois sûrement être sur Terre, a mois quelle aussi, on lui ai fais une farce avec sa capsule ? Dans tout les cas, je suis sûr qu'on ne se retrouvera pas, avec toute c'est planète dans cette immense galaxy. (en même temps, c'est l'infini, alors on peu toujours courir).. Bref, l'homme au quel j'ai voler ma capsule... Si je le retrouve, je l'bute. Sérieusement, la, je suis perdu. Je ne reconnaisait aucune planète, appart Célestia, qui était facile a reconnaitre.. Bon.. Mais.. J'ai l'impression qu'il y a quelque chose dans ma poche.. Mais bien sûr, mon scooteur... Je l'ai oublier dans ma poche ? Je ne sais pas comment il a fais pour ne pas se briser en mille morceaux quand se Kevlaer m'attaquer.. Quelques heures s'étaient écoulées, je dormer, une de mes nombreuse mèche brune, dont certaine plus clair que les autres, me tombais sur le visageet me cacher les yeux. Je me réveilla. La capsule aller enfin se poser. Je n'eut que 5 minutes pour d'istinguer la planète ou j'aller attérir.. Aegis, cette planète toute orange. Je remis en vitesse mon scooteur, et me prépara a atterir. Mais ? Je me pose sur quoi la ? BOOOOOUM. POURQUOI MOi, MERDE ? J'étais attéri dans un chemin de terre, provoquent une grande explosion autour de ma capsule, qui étais couverte de bout. Ma porte c'étais en ouverte sous le choc, je me retouvais avec de la boue sur mes vêtement et mes cheveux. Enfin bon. Je sortit de ma capsule. Je regarder le ciel. On étais en début de soiré, le ciel était orangé-rose, sans aucun nuage.. Tout le monde me regardais autour de moi, je commencais ma marche, sans savoir ou j'aller, il fallait que je trouve un endrois ou m'entraîner. Je traversa une ville, puis m'arrêta après 35 minutes de marches, devant moi se tenais un immense palais, des gardiens étais a l'entrer et surveillé les allentours. Je régla mon scooteur. Il s'étais mis a biper, une certaine force. Plus forte que moi, en tout cas. Dans ce palais.. Je suis une débutante, mais j'aime le danger. Alors je vais y pénétré. Mais le seul problème, c'est comment y entrer.. Une idée me vint soudain a l'esprit. Je me cacha sous un buisson qui entourer le palais etlança une attaque sur un mur, se qui provoqua un petit feu. Tout les gardes, plus idiots les un que les autres, partit voir se qui se passer, laissant la vois libre. J'entra. L'homme qui dégager une très grande force étais la, assis sur son trône. Je me cacha derrière une statut en or qui se trouvais près de moi. L'homme ne me remarqua pas. Soudain, plusieurs cris retenti et plusieurs personnes arriver. Deux personnes étais parterre, dans une flaque de sang.. Je reconnus deux des gardes que j'avais piéger. J'essayer de faire moins de bruit possible, et regarda en me penchant sur le côté, derrière la statue. En faites, c'étaient les gardes que j'avais piéger, qui s'avancer vaire l'empereur, pointant leut épé. L'empereur évita de justesse a ne pas se faire trancher la gorge, se mis derrière sont adversaire et lui planta son épé dans le dos. Il tomba parterre, du sang coulais de partout, c'étais affreux. Le temps passer, si vite, a mon gout. Plusieurs ancien << gardes >> étais mort. Quelques minutes après, l'empereur monta les escaliers dans me remarquer. J'attendis un moment, puis décida de le suivre. Une autre puissance se trouvais en haut. Encore une ennemis, j'imagine. Je me faufila sans me faire remarquer dans la pièce. L'empereur étais en train de tenir son épé devant une jeune femme que je reconnus aussitôt : Yasai ! Bon, je ne vais faire aucun bruit, je vais juste regarder ce qui se passe dans mon petit coin, je ne tien pas a me faire assasyné par cet homme très puissant. Yasai ne répondais toujours pas. Aii ! Mon scooteur tomba et, sa fit du bruit dans la salle vaste, le bruit réssona. Je vais me faire repéré, merde...
Revenir en haut Aller en bas
Sayans

avatar

Yasai
Sayans

Nombre de messages : 47

Age : 16

Date d'inscription : 11/09/2012


Fiche du guerrier
Renommée:
Zénies: 23 300
Niveau: 27 (+ 5 = 32)



MessageSujet: Re: Apprends-moi ce qu'est la véritable barbarie [PV : Ashigaru & Sorrelkia]   Sam 13 Oct - 14:34

Tout en fixant le badge, j'écoutais les alentours. Aucun bruit, rien. J'étais seule à l'étage, ce qui m'étonna un peu puis ce que l'entrée est remplie de gardes, portant leurs lourdes armures et leurs grandes épée qu'ils tiennent fortement dans leurs mains, le regard fixe, près à se jeter sur le premier intrus. Alors que je pensais repartir, j'entendis des cris venant de la salle du trône. "Gar.. Gardes ! Maintenant !" Des grognements digne d'une bête sauvage. Puis un crissement, comme si l'ont venait de jeter des épées au sol. J'écoutais le suite du spectacle, mais tous le boucan se calma rapidement. Maintenant, j'entendais seulement des bruits de pas se dirigeait vers moi. L'odeur du sang m'interpella, je me retourna presque aussitôt en direction du parfum. Un jeune homme se dirigeait vers moi. Il avait l'air particulièrement calme, presque fatigué. Merde, il m'a vue. Plus il s'approchait, plus je pouvais remarquer ses nombreuses caractéristiques physiques. Il avait deux petits yeux de chat tout doré. Ses cheveux noirs comme l'ébène étaient coiffés un peu à la va vite sur sa tête et malgré ses quelques mèches sur son front, je remarqua une marque rouge au dessus de son œil gauche, une espèce de vague. Ses yeux ocre me fixaient pendant qu'il marchait en ma direction, très lentement. Il était vraiment très pâle, un longue cicatrice lui traversant le dessus du nez. Il avait l'air d'air un grand combattant. Il a une puissance très élevée, beaucoup plus que la mienne. Ses traits sont fin, il est bien proportionnée je le trouvais assez beau en faite. Sur son corps mince, il porte un simple blouson noir et un pantalon. Il a aussi une cape blanche et comme je l'avais dit, elle est complétement taché de sang, surement du au combat qui c'est passé dans le hall. J'étais sur qu'il avait un rôle important dans ce palais, peut-être était-il le roi lui même ? Une longue épée était attachée à sa ceinture, sans étui, ce qui me fit un peu pensé au monstre que j'avais rencontré un peu plus tôt dans la journée. Il possède aussi une multitude de bijoux. Il arriva devant moi, toujours en me fixant, me regardant de la tête au pieds. Il semblait presque me connaître. Ou me reconnaître, du moins.

"Qui êtes-vous pour être dans mes quartiers au juste ? Pas un assassin encore.."
"Je ne sais même pas qui vous êtes, je ne vois pas pourquoi j'essayerais de vous tuer."

J'étais un peu déstabiliser de parler à quelqu'un de son rang. Mais je suis tout de même une Sayenne. Il mit sa main sur son épée qui était accroché à sa ceinture et la pointa vers mon cou. Je ne bougea pas, le regardant droit dans les yeux. Je sursauta presque quand quelque chose tomba sur le sol : un scooteur ! Sous la surprise, je lâcha le badge et profita de l'instant où l'homme regardait en direction du scooteur pour le récupérer. Je suis sur qu'il a une valeur, sinon les deux gardes de l'entrée ne m'aurait jamais laissée passer, et vue leur tête, ils ne doivent pas voir ce badge tous les jours. Derrière une colonne, je vis quelques cheveux marrons en bataille ce qui me fit un peu penser à Sorrelkia. La personne à l'air de se cacher, elle nous espionnait ou quoi ?! Et vue la tête que fait l'homme, elle n'est pas censé être là.
Revenir en haut Aller en bas
Extraterrestre

avatar

Ashigaru
Extraterrestre

Nombre de messages : 305

Age : 21

Date d'inscription : 15/01/2012


Fiche du guerrier
Renommée:
Zénies: 154300
Niveau: Niveau 124



MessageSujet: Re: Apprends-moi ce qu'est la véritable barbarie [PV : Ashigaru & Sorrelkia]   Dim 14 Oct - 13:35



    » La promesse :.


    "Je ne sais même pas qui vous êtes, je ne vois pas pourquoi j'essayerais de vous tuer."


    Pauvre folle.. Ne pas savoir qui j'étais à l'heure actuelle était une folie sans nom sur Aegis. Tout le monde me connaissait désormais, j'étais bien trop populaire pour qu'un simple paysan ne me reconnaisse pas. De l'autre côté, ça m'arrangeait parfaitement, elle ne savait pas que je dirigeais la planète, quand je le lui dirai, elle n'osera pas faire le lien avec l'immonde créature du marché des esclaves. La situation tournait en ma faveur, enfin, au niveau de mon secret. Mais maintenant, il me restait un choix à faire : La mettre en pièce et lui faire emporter mon secret dans la tombe ou bien, la laisser en vie et faire mine de rien, me contentant de la dégager de mes quartiers. J'avais envie de me reposer après tout, ça ne faisait pas longtemps que j'étais rentré dans mon palais.

    L'immense couloir dont nous nous trouvions était vaste, immensément vaste d'ailleurs. Alors que nous étions situé au fond du couloir, je n'avais jugé utile de ne poster des gardes qu'à l'autre bout du couloir, devant les escaliers. Comme ça, je condamnais les accès à ma partie du palais et je jouissais d'une trop grande liberté à l'intérieur, d'une pierre deux coups.

    "Je suis Ashigaru, le premier Empereur et maître de cette planète. Ta présence est une offense, rien que pour ça je pourrai te raccourcir la vie."


    Lui lançais-je, rapprochant la pointe de mon épée un peu plus près de sa gorge. J'avais adopté un ton qu'on appelle impérial, ni trop hautain ni trop sévère, il dégageait de moi une certaine tranquillité et maîtrise de la situation. Quoi qu'elle fasse je l'exécute, j'avais sa vie entre mes mains désormais.

    Un bruit dans mon dos me fit sursauter, était-ce un garde ou bien ? Je me retournai en sursautant, une autre femme se tenait derrière nous, en position d'espion, comme ci qu'elle me surveillait ! Et ce n'était pas tout, cette femme, vu ses cheveux noires, sa petite taille, sa couleur de peau et son armure Saiyenne de couleur violette, j'en devinais que c'était une Saiyenne, tout comme l'autre là bas.

    Je t'enseignerai ce que c'est, la véritable barbarie.. Je me souviens encore de mes paroles, pleines de haines, de rancune et d'amusement à la fois. Oui, j'avais dis ça sur le ton d'un fou, d'un psychopathe marmonnant des choses incompréhensibles face à sa proie.

    Les images de notre première rencontre -avec la Saiyenne que je menaçais- me revenaient maintenant en tête, la cale aux esclaves, la libération, elle s'était pris pour une vraie dure, et moi, je n'avais pas pu lui montrer ce que c'était, le stade supérieur de la violence.

    J'observais à tour de rôles les Saiyennes. Se connaissaient-elles ? Que me voulaient-elles ? L'une prétendait ne pas me connaitre, et l'autre, qu'est ce qu'elle fichait ici alors ?

    Un sourire fin et discret se formait sur mon visage, je le dissimulais rapidement néanmoins. Je fis le tour de la Saiyenne de l'autre fois tout en la dévisageant, avant de me placer derrière elle, rangeant Mémoire là où elle devait être.

    "Si tu ne sais pas qui je suis, mais elle, elle doit le savoir. Tue la. Je veux que tu la tues sous mes yeux, sinon, c'est moi que te tue.."


    Je vais t'apprendre ce que c'est, la véritable sauvagerie.. Rien que l'idée du sang me fit vibrer entièrement, il ne fallait pas perdre le contrôle.. pas en public. Mais c'était un risque à prendre.. pour lui apprendre, ce que c'était, mon état d'esprit.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Sayans

avatar

Sorrelkia
Sayans

Nombre de messages : 18

Age : 15

Date d'inscription : 11/09/2012


Fiche du guerrier
Renommée:
Zénies: 5500
Niveau: Niveau 8



MessageSujet: Re: Apprends-moi ce qu'est la véritable barbarie [PV : Ashigaru & Sorrelkia]   Dim 14 Oct - 14:01

Yasai se torna vers moi. Je suis démasquez.. Et cet homme qu'est ce qu'il ma me faire, si il se retourne ? Merde, je fais comment ? Je me rapprocha un peu plus d'une autre statue. Mais c'étais trop tard. L'homme c'étais tourné vers moi. Avec ou sens scooteur, il était tellement fort qu'on pouvais sentir sa force même de loin. Il va me tuer, j'en suis sûr. Il se retourna vers Yasai. Je continuais de regarder la scène, sachant que j'aller mourir dans quelques secondes. Au loin, on entendais des gens poussaient des cri affreux, des cris de morts. L'homme, enfin, l'empereur, regarder Yasai. Il pointer toujours son épé vers ma petite soeur, il aller la tuer elle aussi.

"Je suis Ashigaru, le premier Empereur et maître de cette planète. Ta présence est une offense, rien que pour ça je pourrai te raccourcir la vie."

"NON !"

L'homme tourner autour de Yasai, pointant toujours son épé. J'eu un frisson. Quelqu'un venais d'hurler trèèès fort, comme si le cri provenais du palais, alors qu'en faite il venais de dehors. L'homme me regarda, puis Yasai. Il eu un sourire sadique, puis le dissimula très vite. Moi, je l'ai vue. Qu'est ce qu'il va nous faire ?

"Si tu ne sais pas qui je suis, mais elle, elle doit le savoir. Tue la. Je veux que tu la tues sous mes yeux, sinon, c'est moi que te tue.."
"Je ne sais pas non plus qui vous êtes, enfin, si, maintenant que vous l'avez dit mes... Je suis sa grande soeur, et j'étais partit la chercher sur Aegis. je ne suis pas venue ici pour vous tuez, moi ! Je suis encore moins forte qu'elle ! Mais ne la toucher pas, sil vous plais !

C'étais la seul chose que je pouvais faire. Suppliez, même si, je suis sur que rien n'y ferais. C'est fichu. Pourquoi je suis venue sur Aegis ? Pourquoi je n'ai pas simplement rester sur cette maudite planète d'Oblivion ? J'aurais du rester.. Bon. Ce n'est pas le moment de se décourager. Je regarder l'empereur, attendant une réponse
Revenir en haut Aller en bas
Sayans

avatar

Yasai
Sayans

Nombre de messages : 47

Age : 16

Date d'inscription : 11/09/2012


Fiche du guerrier
Renommée:
Zénies: 23 300
Niveau: 27 (+ 5 = 32)



MessageSujet: Re: Apprends-moi ce qu'est la véritable barbarie [PV : Ashigaru & Sorrelkia]   Dim 14 Oct - 18:51

"Je ne sais même pas qui vous êtes, je ne vois pas pourquoi j'essayerais de vous tuer."

Je ne mentais pas, je n'avais jamais vue cet personne de ma vie, je n'en ai même jamais entendu parler. En ce moment, je pense qu'il doit me prendre pour une folle, et il a surement raison. Et puis, je ne suis sur Aegis que depuis ce matin, je ne vois pas comment j'aurais pu le connaître. Tout en m'observant, il semblait réfléchir à ce qu'il allait dire, ou faire. Intérieurement, je commençais un peu à paniquer. A sa place, j'aurais déjà tué le quelque intrus qui oserait pénétré dans un endroit si somptueux sans ma permission. Bien sur, je ne le faisais pas voir, j'ai encore ma fierté, même proche de la mort. Puis il se décida à me répondre.

"Je suis Ashigaru, le premier Empereur et maître de cette planète. Ta présence est une offense, rien que pour ça je pourrai te raccourcir la vie."

Un empereur.. J'avais donc raison. Malgré ses habits très simple, j'avais tout de suite deviné son rôle dans le palais, sur cette planète même. Il semblait parfaitement calme et sûr de lui. Pas de doute, c'était bien un empereur. Je sentais la lame de l'épée se rapprochait dangereusement de ma gorge, ce qui me fit lever un peu la tête. Je ne bougea pas. Je ne lui lança aucun regard noir, je le regardais juste fixement, presque pour le provoquer. Le temps était long, très long. Puis un chose tomba au sol, un scooteur. Sur le coup de la surprise, Ashigaru sursauta ce qui effleura ma gorge, laissant couler quelques gouttes de sang le long de mon cou. Je me tourna vers le bruit. J'avais raison de penser que les cheveux marrons qui dépasser de la colonne me faisait penser à ma grande sœur : c'était bien Sorrelkia. Mais quelle idiote, qu'est ce qu'elle fout ici ?! Elle nous espionnait ! Ses cheveux étaient aussi sales que les miens, son armure un peu fissuré, comme si elle avait reçu plusieurs coups. Pourtant, son niveau n'avait pas beaucoup augmenté. Pff, je le savais, elle a du se la couler douce pendant qu'une bête allait presque m'achever. Elle semblait confuse, l'abrutie, si l'empereur ne la tue pas (et j'en doutes), sa sera un miracle ! Ma sœur, tout en ramassant son scooteur, essaya de se cacher à nouveau, malgré que moi et Ashigaru l'ayons vue depuis longtemps. Et Ashigaru se retourna vers moi, puis vers Sorrelkia. Il semblait presque heureux que ma sœur se soit trouvé là, mais il cacha rapidement son expression. Il rangea son épée et se mit à tourné autour de moi, je ne bougea pas. Il marcha un peu puis s'arrêta derrière moi avant de me dire :

"Si tu ne sais pas qui je suis, mais elle, elle doit le savoir. Tue la. Je veux que tu la tues sous mes yeux, sinon, c'est moi que te tue.."

"Je ne sais pas non plus qui vous êtes, enfin, si, maintenant que vous l'avez dit mes... Je suis sa grande soeur, et j'étais partit la chercher sur Aegis. je ne suis pas venue ici pour vous tuez, moi ! Je suis encore moins forte qu'elle ! Mais ne la toucher pas, sil vous plais !

La lâche ! Et elle dit vouloir progresser ? Si sa continue, elle va vouloir être "gentille" et sauver le monde des méchants, dans le monde le plus parfait des bisounours ! Bah oui, tant qu'à faire. Je me demande pourquoi elle est devenue comme ça. Je sourie un instant, ma main se leva vers Sorrelkia sans réfléchir. Une boule de feu sortit e ma main, une attaque plutôt puissante. Elle vola quelques mètres plus loin dans un cri effroyable. Non elle n'est pas morte, je n'ai pas cherché à la tuer. Juste à lui prouver qu'elle tient plus à moi que je ne tiens à elle. Un sourire sadique s'afficha sur mon visage.

"Tu ne mérites même pas le rang de Sayen. Et dire que tu est ma sœur ! Lâche.. C'est tout ce que tu est. Juste.. une poussière."
Revenir en haut Aller en bas
Sayans

avatar

Sorrelkia
Sayans

Nombre de messages : 18

Age : 15

Date d'inscription : 11/09/2012


Fiche du guerrier
Renommée:
Zénies: 5500
Niveau: Niveau 8



MessageSujet: Re: Apprends-moi ce qu'est la véritable barbarie [PV : Ashigaru & Sorrelkia]   Sam 10 Nov - 12:40

Je suis bête. Pourquoi, pourquoi ai-je supplier ? Ces mots.. Ces phrases... Elle résonne dans la pièce, ainsi que dans ma tête. Je ne voulaispas dire ça. C'est sortit tout seul de ma bouche. Je sais. Elle va me tuer. Ou du moins, me blesser. Elle est plus forte que moi, si je ne m'étais pas amuser à suivre ce connard de merde de Kevlaer, je serais plus forte qu'elle. Mais un jour je la rattraperais, un jour, je serais plus forte qu'elle, et je la tuerais... Je passe sûrement pour la plus conne des sayens, à suppliez. D'ailleurs, les sayens sont normalement fier, fort, ils non pas peur. Mais moi j'ai rien de tout ça. Je suis assez particulière, normalement, les sayens ont les cheveux noir, par exemple. Pas moi... Oh, qu'est ce que je raconte, la ? C'est ridicule, une couleurs de cheveux.. Je ne sais plus quoi faire. M'enfuir, ou l'attaquer ? Attendre la, sans bouger ? Non. Je m'avanca vers les deux autres. J'ai peur. Peur de la mort. Depuis mon enfance. Suis-je une vraie sayens ? Je ne sais pas... Je ne sais.. plus.. Je ramassa mon scooteur. Quand je vis le sourire sadique de Yasai, je recula. Elle va le faire.. Je la hais.. JE LA DETESTE ! Je ferma les yeux, tout juste un instant. Soudain, elle m'envoya une boule de feu, petite, mais puissante. Jepoussa un faible cris, je tomba. Et dire que je voulais la protégée.. Et dire que je voulais sacrifier ma vie pour elle.. J'ai essaiyer de vaincre ma peur en la protégent, et c'est comme ça quelle me remercie ? Je.. Je m'évanouis ? Non, il ne faut pas... Je vais.. partir... d'ici. J'essaya de me relever, sans succès. Je ré-essaya : C'est bon, je suis debout.

"Tu ne mérites même pas le rang de Sayen. Et dire que tu est ma sœur ! Lâche.. C'est tout ce que tu est. Juste.. une poussière."
"Je m'en vais. Sa tombe bien, tu ne veux pas me voir. Je te déteste. Je veux te protégé. Tu ne veux pas. Va-sy, fais toi tuer, par qui que se soit, ce vieux timbré ou autre, Quand tu sera morte tu ne pourra pas dire que je ne t'avais pas prévenue. "

Je regarda Yasai. Elle n'aura pas le temps de m'attaquer avant que je le fasse. Je créa un Double Tsuihikidan, je l'envoya tout de suite sur elle. Elle était un peu assomer, l'attaque était très puissante, mais étant donner mon niveau, sa ne fit que de l'assomer. Bref. Je me dirigea vers la très grandre fenètre du palais. Je suis donna un coup de pied, se qui la brisa en mille morceau. Je passa par la fenètre, et juste avant de sortir, je dit :

"Au faite, monsieur Ashigaru, je ne pairais pas la réparation. "

Je sortit du palais par la fenètre. Heureusement, j'étais assez loin, ils ne pouvaient pas m'envoyer d'attaques. Ouf. En tout cas je suis assez contente de moi, d'avoir pu envoyer une attaque sur ma soeur. Maintenant je n'hésiterais plus ! Des que je la croisera (ce que je ne souhaite pas), je lui ferais sa. Raah, je suis contente de mon coup ! Après sa, c'est fous comme on se sent bien. Je marcher dans la ville, en tuant deux trois petites personnes qui m'emmerder au passage. Enfin, j'arriva au gros trous, comme si une bombe était passer par la, de bout quand le quel était ma capsule. Cette fois si, ou vais-je aller ? Au, je m'en fous, je verrais ou cette capsule détraquez attérira ! En tout cas, j'espère que la prochaine planète sera digne de ce nom pour cette sayens.. unique.

Pendant-ce temps, au palais [...]

Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Apprends-moi ce qu'est la véritable barbarie [PV : Ashigaru & Sorrelkia]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Apprends-moi ce qu'est la véritable barbarie [PV : Ashigaru & Sorrelkia]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG-Dragon Ball Z :: RPG :: Aegis :: Palais Royal-