Bienvenue sur le RPG-Dragon Ball Z de référence ! Bonne ambiance et rpg palpitant garanti!
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'apprentissage du Shunkan Ido

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sayans

avatar

Hakai
Sayans

Nombre de messages : 217

Age : 25

Localisation : Dans l'espace

Date d'inscription : 19/06/2012


Fiche du guerrier
Renommée:
Zénies: 207650
Niveau: 229(+5+5+25)=264



MessageSujet: L'apprentissage du Shunkan Ido   Lun 5 Nov - 0:01

Le vaisseau se posa enfin près du petit astroport. Les gens restèrent les yeux écarquillés devant la taille du vaisseau qui venait d’atterrir car ce dernier était immense, de quoi contenir une véritable armée d’invasion. Plusieurs hommes s’approchèrent du vaisseau, armés et visiblement près à en découdre si jamais les gens à bord de ce vaisseau était des êtres belliqueux et mal attentionnés. Ils se mirent en cercle devant le navire et une rampe s’abaissa lentement révéla trois ombres, dont une immense dominant largement les autres de plusieurs têtes. La première ombre s’avança et révéla un homme assez jeune, il devait mesurer un mètre quatre-vingt et ses cheveux bruns étaient dressés sur sa tête. Une queue de couleur marron était entourée autour de sa taille.
La seconde ombre était une femme aux cheveux noirs comme le jais. Ils étaient tenu par un élastique et formait une sorte de couette et deux mèches tombaient sur le devant de sa tête. Ses yeux étaient aussi noirs que ses cheveux. Sa poitrine était soutenue par un bustier révélant énormément ses formes, et ses hanches et son ventre semblaient taillés par les dieux tant elle était parfaite. Ses mains étaient recouvertes par des gants noirs et sa queue flottait librement à l’air libre. Elle était la plus petite des trois ombres qui étaient sorti vaisseau.

La dernière ombre était la pire de toute. Avec au moins deux mètres cinquante de haut l’homme était une pure masse de muscles. Une puissance dantesque se dégageait de lui tel un être surnaturel. Il marcha derrière les deux autres guerriers et tous les hommes présents s’écartèrent devant le trio de sayen. Kusai leva la tête en direction du ciel, son scouter venait de repérer la balise d’Hakai à des kilomètres d’ici. Ils avaient d’abords tous été surpris, leur chef ayant disparu depuis des mois. Mais sa balise c’était récemment activée et ils avaient tous foncé en direction de la planète où était émis l’appelle. Les trois sayens ne firent pas attentions aux hommes armés qui les entouraient, ils décollèrent du sol et filèrent dans le ciel en direction de la balise de détresse.
Les trois guerriers arrivèrent rapidement au niveau de la balise de détresse et là ce tenait un homme habillé étrangement. En bleu et en orange, une paire de boucles d’oreilles jaunes brillaient au soleil. Aucun doute n’était possible, c’était Hakai. Il semblait tellement différent et son aura n’était plus le même, il avait changé il semblait plus mure et tellement plus charismatique. Le trio se posa au sol et s’approchèrent du sayen qui était assis et qui méditait. Hakai se leva en voyant ses camarades arrivés, il leur sourit et un silence un peu froid s’installa.

-Vous en avez mis du temps ! Mais l’essentiel c’est que vous êtes là. Allez rentrons !

Seulement aucun des sayens ne bougea. Hakai s’en doutait, ils demanderaient des explications tot ou tard, mais le plus tard serait le mieux et surtout pas ici.

-Hakai, si c’est bien toi, affronte moi ! déclara Kusai.

-Comme tu le souhaite, mais avant je vais vous raconter comment j’ai finis ici et ce que j’y ai appris…

Quelques mois plus tôt

Le sayen avait fini par atteindre la planète qu’il désirait. Ici il pourrait apprendre le déplacement instantané. Cependant durant son petit voyage il avait appris que pour apprendre cette technique il fallait désormais payer un tribut de cinq mille zénies. Arrivé dans la Capital le sayen se rendit dans une sorte de mairie ou il expliqua ce qu’il désirait, et un homme lui demanda l’argent nécessaire à cet apprentissage. Puis il lui désigna un endroit ou se rendre afin de recevoir l’enseignement adéquat. Sans rien ajouter le sayen s’envola en direction d’une forêt et il attendit qu’un extraterrestre arrive. Il était petit et tout ridé, sa main était composée de trois doigts. Il s’approcha du sayen et lui demanda si ce dernier était la pour apprendre le déplacement instantané. Et le sayen hocha vivement la tête. Il se présenta à Hakai sous le nom de Loka. Et ainsi débuta l’entrainement du sayen pour apprendre le déplacement instantané sous la tutelle du Yadrat Loka.

Hakai, assis par terre, écoutait attentivement Loka qui tentait de lui expliquer le fonctionnement de sa technique :

-C'est vraiment quelque chose de précis la technique de déplacement instantané, expliquait le Yadrat. Tu dois te concentrer pour repérer le ki vers lequel je veux aller, tu le situe, puis tu te visualise à côté de cette personne... Dit l’alien, les bras croisés et les yeux levés vers le ciel, signe de réflexion chez lui. Et enfin, tu concentre ton énergie pour te propulser dans l'espace à proximité de ce ki... Sourit Loka. Tu ne mettras pas longtemps à apprendre la technique. Je te donnes tout au plus une semaine..

-Keuf ! Fit Hakai, hautain. Trois jours me suffiront amplement.

-Je te fais confiance là-dessus. Rit Loka, conscient du zèle que son ami mettait à apprendre les techniques, surtout les intéressantes. Il faut d'abord méditer, poursuit-il. S'agissant d'une technique basée sur la force mentale, il faut que tu te prépares.

Hakai sourit a son maitre puis ferma les yeux. Ses traits se détendirent, ainsi que les muscles de son corps. Loka comprit que le saiyan avait fait le vide dans son esprit. Pour ne pas le parasiter, il s'éloigna sans bruit médité dans son coin. Quelques heures plus tard Hakai sentit que son mental était à pleine puissance. Il ouvrit les yeux, déterminé à s'exercer. Loka l'ayant remarqué, il se leva et lui expliqua :

-Pour te déplacer, avant, tu visualisais une force. Tu vois l’animal là-bas ? Demandant le dieu en pointant du doigt un imposant animal à quelques dizaines de mètres. Tu dois aller à côté. Prends ton temps.

Hakai acquiesça puis ferma les yeux à nouveau. Le souvenir du rocher dans sa tête était plutôt clair. Il se vit assis dans sa position actuelle à côté du rocher. Alors il commença à canaliser son énergie dans son cerveau et au bout de ses doigts qu'il porta à son front. Il projeta son corps et ouvrit les yeux pour constater... Qu'il n'avait pas bougé d'un poil.

-Je ne m'attendais pas à ce que tu réussisses du premier coup, ne t'inquiètes pas.

Hakai soupira, déçu. Le dieu sourit son ami. Sourire que lui rendit le saiyan avant de refermer les yeux pour se replonger dans l'exercice. Quelques heures plus tard, un grondement le sortit de sa transe. Le yadrat lui jeta un regard interrogateur, ce à quoi il répondit par une petite grimace de gêne et un timide :

-J'ai faim..

Loka soupira face au comique de la situation, puis se leva et indiqua une direction à Hakai.

-Là bas, il y a une petite cabane où il y a tout ce qu'il faut pour faire la cuisine. Tu as besoin de moi pour cuisiner ?

Hakai fit une pause quelques secondes. Il n'avait jamais fait la cuisine tout seul, c'était toujours soit Kusai soit Vikcy qui lui préparait à manger ! Il était sur le point d'accepter, mais sa fierté reprit vite le dessus :

- Non merci, je me débrouillerais.

Hakai s'envola vers la direction que lui avait indiquée Loka. Il tomba sur ladite cabane, mais resta coi devant la nourriture stockée dedans. Il n'avait jamais préparé à manger de sa vie. Ne voulant pas aller demander à un dieu des conseils de cuisine, il piocha dans le frigo et dévora tous les aliments dans leur état initial, c'est à dire crus et froids. Après avoir vidé le garde-manger, il se sentait à peine plus rassasié. Résigné et frustré, il retourna de là où il venait et se rassit. Il tentait de se vider l'esprit mais son estomac se faisait toujours douloureusement connaître. Et il allait devoir endurer ça pendant une année entière ? Hakai fronça les sourcils, sentant des lendemains difficiles venir. Loka ouvrit un œil sur son ami, inquiet, mais le referma vite. Ils devaient se concentrer afin que le saiyan apprenne la technique au plus vite. Ce n'était bien sûr pas une question de force physique, car Loka le reconnaissait volontiers, il était bien plus faible que son vis à vis. Hakai ne devait pas être tout à fait tranquille.

Le lendemain, Hakai méditait toujours. Le dieu avait fait remplir à nouveau leur local à nourriture vidé la veille. Le saiyan ne se sentait en effet pas très tranquille. Il décida que dès lors qu'il saura comment exécuter cette satanée technique, il irait éclaircir la situation. Cette résolution le libéra du poids qui le retenait. Il se focalisa alors sur l’animal que lui avait indiqué son mentor la veille. Il le voyait et le sentait plus que clairement dans son esprit. Il fallait maintenant qu'il s'y rende. Il pouvait sentir son énergie le pousser vers l'avant. Après, tout était censé se passer comme lors du déplacement instantané. Il se mut dans l'espace en pensée, et ouvrit les yeux. Il n'avait toujours pas bougé. Mais que devait-il donc faire pour pouvoir se déplacer ?! Le yadrat, ayant sentit la lassitude de son compagnon, se leva et lui proposa :

-Tu as besoin d'aide ? D'une indication ?

-Non, je devrais pouvoir y arriver avec ce que tu m'as dit... Répondit Hakai en détendant ses muscles.

Loka savait pourquoi il ne voulait pas plus d'aide. Le saiyan expira bruyamment. Il canalisa son énergie au maximum. Ce n'était pourtant pas si dur. Il devait partir vers une force. Il se devait de trouver un lien. Cet animal, il l'avait là, dans la tête. A force de l'avoir observé il commençait à connaître la moindre de courbes et la physionomie du plus petit brin d'herbe que l’animal mangeait. Peut-être ne suffisait il pas de voir ce lieu. Peut-être fallait-il le ressentir. C'était sans doute ce qui faisait la différence entre ces deux techniques. N'importe qui peut visualiser un lieu. Ce qui compte est de ressentir ce lieu, comme on ressent un ki, afin de pouvoir placer le sien à côté. Il porta son index et son majeur à son front afin d'augmenter sa concentration. Cet animal était un être vivant. Autour il y avait de l'herbe, dessus de la mousse et dedans toute sorte de bêtes. Hakai ressentit toutes ces entités qui se regroupaient dans le lieu où il essayait désespérément d'aller. Maintenant il devant lancer son ki vers l’animal. Ses traits se crispèrent sous l'effort. Tendu, il fronça les sourcils puis... Ouvrit les yeux. Il remarqua qu'il avait fait un bond d'une bonne dizaine de mètres. Loka s'exclama :

-Tu as finalement comprit l'astuce ! Remets-toi à ta position d'origine et pratiques jusqu'à ce que tu aies acquis plus de précision.

Hakai se leva et marcha jusqu'au lieu d'où il venait, si heureux qu'il affichait un grand sourire. Il ne se rassit pas, préférant rester debout pour cette deuxième tentative. Loka était très content de son élève. A chaque tentative il se rapprochait un peu plus. Si cela continuait, il aurait peut être totalement maîtrisé la technique le lendemain, comme il l'avait dit. Hakai retourna vider le garde-manger dans la journée. Le jeune Yadrat se dit que peut être son élève aurait appris la technique plus vite s'il n'avait pas eu faim. Surtout que cette technique puisait beaucoup dans les réserves d'énergie. Le lendemain, Hakai arrivait à se téléporter à seulement 5 mètres de sa cible.

-Essayes de te placer à moins d'un mètre, dit Loka. A ce moment-là on tentera plus dur.

Hakai se concentrait de toutes ses forces. Il porta ses deux doigts à son front puis se lança. Il recula précipitamment, surpris de sentir la peau chaude de l’animal contre son coude. Enfin, il sourit de toutes ses dents, content d'être parvenu à son objectif. Loka le félicita :

-C'est super Hakai ! Maintenant il faut que tu réussisses à te déplacer vers un objet que tu ne vois pas. Tu vois la cabane de nourriture ? Il faut que tu réussisses à te placer à moins de trois mètres d'elle.

-Keuf, facile ! Fanfaronna le saiyan.

Il utilisa les souvenirs qu'il avait du garde-manger pour la ressentir et disparut aussi sec. Il se trouvait à une bonne dizaine de mètres de la cabane. Déçu, il retourna à côté de l’animal en se téléportant. Loka sourit :

-N'essayes pas d'aller trop vite. Prends ton temps. Quand tu seras à moins de trois mètres de la cabane, appelle-moi, et nous tenterons plus dur.

-C'est à dire ?

-Tu essayeras d'aller dans un lieu que tu connais qui n'est pas sur la planète . Chez toi par exemple.

Hakai déglutit. Il n'était pas au bout de ses peines...

-Tu n'y es toujours pas arrivé ? Demanda Loka à Hakai lorsque ce dernier revint d'un nouvel essai.

-Quatre mètres... Marmonna rageusement le saiyan.

-Vois donc le bon côté des choses, tu t'en rapproches. Positiva le Yadrat.

-Ce n'est toujours pas la limite que tu m'as imposé. Je ressens moins la cabane que l’animal. Geignit Hakai exaspéré.

-C'est normal, tu ne le vois pas. Expliqua Loka. Tu vas y arriver.

-J'espère bien ! Ça fait une journée que je m'entraîne tout de même ! S'exclama Hakai.

Puis il se remit en position de concentration. L'exercice s'avérait bien plus difficile que ce qu'il avait pensé. Avec le déplacement instantané, la distance importait peu, mais maintenant plus l'objet était loin, plus il puisait dans son énergie, et il avait faim. Il réessaya, mais tomba encore à quatre mètres de la cabane. Il retourna à son point de départ et remarqua que Loka le regardait d'un air soucieux.

-Tu as certainement faim, devina-t-il. Tu devrais peut être faire une pause, je vais aller te chercher à manger.

-Non, je vais y arriver. L'interrompit le fier guerrier. Je vais avoir perpétuellement faim pendant une année, je dois m'y habituer un peu...

Et puis les trois jours sont bientôt finis, et je n'y serais pas arrivé... Alors au moins ça, et après je ferais une pause-repas. Loka respecta le choix du saiyan, et se rassit, jambes et bras croisés, pour méditer. Hakai disparut et réapparut à côté de son objectif, il venait d’apprendre à maitriser le déplacement instantané. Hakai sourit et son mentor aussi. Ce dernier resta encore un jour à perfectionner sa technique puis il quitta son maitre en le saluant.

Retour au présent.

-Maintenant que mon récit est terminé comme promis, nous allons nous battre.

Hakai se détourna de l'endroit où il était et marcha à l'opposé de son rival, se tournant de nouveau pour lui faire face une fois un écart de vingt mètres entre eux. Le regard empreint de sérieux, il toisa Kusai avant de se transformer dans un bref cri en super saïyen 2. Il leva le bras droit au-dessus de lui, le coude pointé vers le haut, vers l'extérieur, et l'avant-bras vers l'avant, jusqu'aux doigts légèrement recourbés après la main à l'horizontale. Le bras gauche partait, lui, entièrement en avant, le coude également vers l'extérieur et les doigts recourbés. La jambe droite, fléchie, prenait appui en arrière tandis que la gauche, pliée en angle droit au genou, venait prendre du terrain en avant. Hakai maintint cette posture offensive, propice à un départ en trombe, attendant que Kusai se prépare à son tour. Celui-ci, tout aussi concentré, se transforma sans un bruit sinon le souffle de sa puissante énergie se déployant autour de lui, accédant lui aussi au stade de super saïyen 2. Son avant-bras droit vint en défense devant la partie gauche de son visage tandis que le bras gauche passait devant le droit, main vers l'avant, paume tendue vers l'adversaire, doigts pliés en crochets. Sa jambe droite était tendue vers la droite et la gauche légèrement pliée prenant appuie près du corps. Les deux éternels rivaux s'étudièrent quelques instants. Comment commencer? Comment prendre l'avantage sur la technique de l'autre? C'étaient les mêmes questions qui résonnaient en chacun d'eux. Mais Kusai interrompit cette étape primordiale précédent le combat.

-«Tu te rappelles le marché, j'espère, Hakai! Tu dois tout donner contre moi. Pourquoi ne passes-tu pas super saïyen 3?»
Hakai sourit avec un petit regard provocateur.

-«Je me rappelle seulement avoir dit que je donnerai tout ce qu'il faut pour te vaincre, Kusai. Si tu veux voir mon super saïyen 3, il faudra me forcer à l'utiliser.»

Kusai garda un visage inexpressif. Puis un sourire carnassier y apparut.

-«Excellente idée ! Je vais m'occuper de ça!»

Il cria vers le ciel en rompant sa posture faisant apparaître un entrelacs d'éclairs tout autour de lui suivi d'un formidable souffle. Il reprit en gestes brusques et rapides sa posture de combat Kusai écarquilla les yeux.

-«Quoi?! C'est son niveau, ça? Il est monté jusque-là?! Parce qu'il savait qu'il allait me combattre, ou...»

Mais il n'eut pas un répit plus long. Fondant sur son adversaire en armant un bras, le prince des saïyens allait se battre à son meilleur niveau. Utilisant sa jambe fléchie, Kusai pivota et fit jaillir l'autre à la verticale vers Hakai qui arrivait par les airs. Celui-ci interrompit son attaque pour bloquer le pied à deux mains. Il fit jaillir une jambe en dessous de lui que Kusai para avec son avant-bras en défense. Tout en redescendant sa jambe, ce dernier fit jaillir l'autre bras dont le poing vint écraser le ventre du prince. Etouffant la sensation de douleur, Hakai profita de ses mains libérées pour crocheter la joue gauche de son rival avant de faire de même avec la droite dans des coups éclairs. Le combattant à la tenue sayen vola en arrière avant de s'arrêter brusquement pour repartir à l'assaut avec de l'élan.

Hakai, revenu au sol, vit arriver un coup de poing renforcé par la vitesse vertigineuse du héros de la Terre. Il mit ses deux bras en croix sur la trajectoire du coup qui vint les heurter. L'impact provoqua une onde de choc, puis le plus petit des deux guerriers recula sous la force du coup, laissant deux sillons au niveau de ses pieds dans le peu de sable qui recouvrait le sol rocheux. Kusai tenta de faire passer son deuxième poing en dessous de la défense de son adversaire, mais celui-ci fit remonter si fort un genou contre cet assaut que les doigts de l'attaquant craquèrent avant qu'il ne renonce à l'attaque. Mais il glissa une jambe en dessous de celle levée d’Hakai, l’empêchant de se rétablir au sol, et refit partir son premier poing. Le prince des saïyens matérialisa un kikoha dans sa main droite et, frappant latéralement, s'en servit pour défléchir le coup de Kusai. Celui-ci recula de quelques mètres et s'immobilisa. Il se massa le poing qui avait émis un craquement, s'assurant de pouvoir le réutiliser.

-«Eh bien, quels progrès, en un an, Kusai!»

-«Epargne-moi tes compliments, Hakai, ils ne m'intéressent pas. Je les écouterai peut-être quand tu auras perdu. D'ici là, ils ne sonnent pour moi que comme de la compassion.»

-«Tu es dur. On ne te change pas, hein?»

La réponse vint sous la forme d'une attaque big bang qui percuta le ventre de Kusai. Sans exploser, elle emporta le guerrier en filant au-dessus du sol. Après avoir repris ses esprits, celui-ci écarta deux bras en grimaçant. Une aura d'énergie les entoura avant que le saïyen n'éclate l'attaque big bang entre ses deux mains. Il se rétablit au sol en soufflant. Sa tenue présentait désormais un trou circulaire au ventre, les abdominaux légèrement brûlés.
-«Tsh!» fit Hakai qui attendait plus de son attaque.

Emporté comme il l'avait été, Kusai se trouvait désormais à deux cent mètres de son adversaire. Il concentra sa puissance, faisant crépiter les éclairs de son super saïyen 2. Il prit appui sur le sol et apparut devant Hakai.

-«Rapi...» fit celui-ci avant de cracher du sang, frappé au visage d'un violent coup de poing.

Un coup de pied dans le torse vint tirer un nouveau râle au prince. Mais Kusai ne put pas ramener sa jambe vers lui, Hakai s'en étant saisi d'une main. La tirant violemment en arrière, il en profita pour se glisser contre son rival et frapper à bout portant d'un coup de poing au ventre blessé. Cette fois, ce fut au héros de la Terre de cracher du sang, les yeux troublés. Se maintenant avec la danse de l'air, Kusai ramena le genou de sa jambe libre dans la mâchoire de Végéta qui en monta en hauteur, lâchant prise sur son adversaire. Se saisissant à son tour d'une jambe du prince, le guerrier en armure sayen écrasa son rival au sol. Le père de Denkyu grimaçant, leva une main vers son opposant et le bombarda de kikohas. Kusai fut obligé de relâcher son adversaire, se protégeant derrière ses bras, avant de reculer à distance. Hakai interrompit ses tirs et se releva.

-«Toujours pas décidé à te transformer?» demanda Kusai, les lèvres tirées vers le bas de mécontentement.-«Tu sais, d'une forme à l'autre, ma puissance sera immensément différente. Et sous cette forme-ci, ce n'est déjà pas facile pour toi. Pour moi non plus, remarque, mais bon...»

-«Donc tu me ménages. Malgré notre accord.» dit Kusai avec un calme effrayant.
Sentant la menace sourdre sous le calme apparent, Hakai ne parvint pas à répondre. Kusai serra les poings à s'en faire trembler les bras, ses ongles s'enfonçant dans sa chair.

-«Hakaiiiiiii !!!» hurla-t-il toutes dents dehors.

Il se jeta sur son adversaire, laissant un sillon doré sur son passage. Au moment de l'atteindre, il remonta en flèche, levant deux bras autour d'un kikoha irradiant d'énergie. Il le lança au sol d'un mouvement sauvage. Hakai parvint à esquiver de justesse l'attaque, mais il fut pris dans l'explosion. Kusai n'attendit même pas qu'elle se dissipe et s'enfonça lui-même dans le dôme d'énergie, enragé. Il trouva son rival occupé à encaisser l'attaque. Soutenant lui-même la douleur de l'explosion, d'un coup de poing qui surprit totalement son adversaire, il enfonça son corps dans la roche. Il le martela de coups et s'envola en même temps que l'explosion cessait enfin. Depuis le ciel, il fit pleuvoir des kikohas vers le creux où était encastré le corps du guerrier. En criant, il maintint son attaque une longue période. De la zone voilée par la poussière des explosions jaillit le héros qui avait sauvé maintes fois la Terre, les habits en lambeaux, du sang ruisselant sur son torse. Il arriva à hauteur de son adversaire et, le visage crispé, il le frappa violemment à la tempe droite, faisant pencher son corps. Il se saisit du haut serré de Kusai et le tira pour pouvoir l'avoir entre les doigts.

-«A aucun moment je ne me suis moqué de toi, Kusai!» cria-t-il. « Je fais exactement ce qu'il faut pour avoir le plus de chances de gagner! C'est trop facile d'accuser l'autre juste parce qu'on n'a soi-même aucune notion de la gestion de l'énergie! Alors ne glisse pas de la rancœur dans notre combat pour si peu! A la fin, même toi, tu le regretterais!»

Kusai se libéra d'un coup du revers de la main, fixant le regard de son rival. Puis il baissa la tête, les yeux fermés.

-«... Pardon...» glissa-t-il très faiblement.

Hakai écarquilla les yeux. Il n'en demandait pas tant, et il n'aurait jamais cru entendre Kusai dire ça. Il fit un énorme sourire à son rival.
-«Notre combat commence à peine. Nous avons tous deux encore beaucoup à montrer!»

-«Tu ne crois pas si bien dire!» fit Kusai en souriant malicieusement.

Les deux éternels rivaux s'éloignèrent.

-«N'empêche, il ne m'a pas loupé...» pensa Hakai en se posant à distance. «Il gaspille son énergie, mais c'est l'une de ses forces, ses réserves incroyables qui lui permettent de basculer en un style de combat porté par une rage toute saïyenne proprement terrible sans devoir en payer de conséquences trop lourdes. D'ici la fin de ce combat, sans nul doute, je devrai encore faire face à ça, et cette fois, je n'aurai rien à redire, ce sera pour le combat-même qu'il en passera par là, pas pour sa personne. Kusai... Un adversaire redoutable à ne jamais sous-estimer...»
Kusai s'était à son tour immobilisé. Hakai décida que passer à son tour à une offensive beaucoup plus ouverte pour tirer avantage de la fatigue suivant le déchaînement du prince serait tout à son avantage. Sans même prendre la peine de mettre deux doigts sur son front, il se déplaça instantanément à dix mètres de Kusai.

-«Ka... Mé... Ha...»

Ayant placé ses mains sur le côté, une sphère d'énergie se mit à briller en leur creux.

-«Mé...»

Kusai sourit. Si Hakai espérait vraiment pouvoir tirer profit d'un épuisement momentané chez lui, il lui réservait une surprise. Il amassa de l'énergie dans ses mains qui se mirent à luire.

-«Haaaa!!!» cria l'ancien disciple de Tortue Géniale.

Ce qui était bizarre, c'est qu'il n'avait pas ouvert la bouche. Il n'avait pas non plus mis ses bras en avant pour propulser le rayon. Il restait bêtement immobile, la sphère d'énergie au creux des mains. Avant qu'il n'ait eu le temps d'imaginer ce qu'il pouvait bien se passer, une douleur immense frappa le dos de Kusai. Poussé depuis l'arrière par ce qui était manifestement le rayon du kaméhaméha, le sayen arriva droit sur Hakai. Et le traversa.

-«Une... Une image rémanente...!» pensa le sayen.

-«Une... qui émet de l'énergie...!!!» se dit-il en repensant au faux kaméhaméha au creux de ses mains et au fait que cette image rémanente parvenait à capter son attention à l'énergie alors que l'original relâchait sa puissance derrière lui.

Kusai fut emporté jusqu'à l'une des masses pierreuses qu'il percuta avant que le tout n'explose. Quand la poussière se dissipa, le prince des saïyens était encore allongé sur le ventre. Il toussa avant de mettre les mains contre le sol et de se redresser.

-«Toujours aussi malin au combat, Hakai... Hé, hé...»

Il rehaussa son niveau énergétique et tendit une main, paume vers l'avant.

-«A mon tour...» dit-il en souriant sauvagement.

Tandis que la concentration d'énergie autour de Kusai continuait à grimper en flèche, Hakai tiqua.

-«Encore cette attaque? Et d'aussi loin? Il mise sur une tactique de leurre, comme moi?»

-«Haaaaa...»

De l'énergie rayonna de façon concentrique devant la paume du prince des saïyens. Une toute petite sphère énergétique de même pas un centimètre y apparut, l'énergie ondoyant sur sa surface.

-«Big bang cannonball!» hurla Kusai.

Une attaque big bang jaillit de la main tendue, filant vers Hakai. Mais, là d'où elle était partie, la petite sphère continuait à briller. Une deuxième attaque big bang jaillit, puis une troisième, puis une quatrième, la petite sphère restant sur place. En continue, Kusai relâchait les surpuissantes balles d'énergie, décalant sa main entre chaque tir pour modifier légèrement l'angle d'arrivée de chaque attaque. La puissance était telle que le prince encaissait dans le bras le recul de son propre assaut à chaque tir. Hakai esquiva aisément la première attaque, venue de loin, mais du se contorsionner pour éviter les suivantes. Certaines frappèrent le sol derrière lui, explosant dans son dos. Le guerrier à la mèche sur le front concentra ses forces et son attention pour échapper en même temps aux attaques et aux explosions tout en résistant à leur souffle. Transpirant, il parvint un temps à tenir le rythme, mais l'assaut ne semblait devoir jamais s'arrêter, et le moment où Hakai sentit une attaque lui heurter l'épaule, lui donnant l'impression qu'elle se faisait démettre, il sut qu'il ne pourrait tenir plus longtemps. Une balle d'énergie heurta son torse, une autre son genou droit, une autre son bassin, puis une son visage, chacune lui tirant un hurlement de douleur. Lapidé, il fut écrasé contre le sol contre lequel il glissa sur plusieurs dizaines de mètres avant que tout n'explose autour de lui. Kusai poursuivait son attaque sans répit, criant à chaque lancé. Il le savait, sous la pression de ces balles d'énergie, Hakai ne pourrait pas s'échapper furtivement. Il serait obligé d'encaisser. Cela étant, le sayen était décidé à poursuivre son big bang cannonball autant de temps qu'il le faudrait pour venir à bout de son rival. La sphère d'explosion gonflait en continu, apparemment prête à s'élargir sans jamais cesser. Pourtant, elle cessa. Malgré que Kusai continuait son bombardement. Rapidement, il devint visible en haut du dôme d'explosions que les attaques big bang étaient renvoyées vers le ciel. Toutes, sans exception. Kusai s'arrêta, les yeux agrandis de stupeur, ses sens aux aguets.

-«Il... Il s'est...»

Soufflé par une nouvelle et gigantesque source d'énergie, le nuage de poussière se volatilisa en un instant. Au centre du lieu des explosions se tenait un homme couvert de blessures au regard dur. Un regard qui n'était surmonté d'aucun sourcil. Les éclairs qui entouraient son corps contournaient une imposante masse de cheveux dorés qui s'étendait dans son dos. Sa main droite fumait. Pas la gauche. Il avait renvoyé le tir continu d'attaques big bang d'une seule main.

-«Tu nous as inventé là une attaque impitoyable, Kusai. Et tu as toujours aussi peu de considération pour tes réserves d'énergie.»

Des gouttes de sueur perlèrent sur le visage de Kusai tandis qu'un mince sourire apparut sur ses lèvres, ses yeux brillants.

-«Nous y voilà... L'ultime Hakai!»

-«Haaaaaaaa!» cria le prince en jetant son plein potentiel dans le super saïyen 3. Celui-ci cueillit le surpuissant seigneur saïyen d'un crochet qui projeta sur le côté le corps de Kusai dont le regard se voilà sous le choc. Il roula contre le sol sans aucun contrôle sur ses membres avant de s'immobiliser, encore sonné. Hakai apparut au-dessus de lui, l'air toujours aussi déterminé, et enfonça un poing dans son ventre. Son rival ouvrit la bouche sur un cri muet, les yeux exorbités. Encore quelques coups similaires, et s'en était fini de lui. Il ne pensait pas que la distance restait aussi énorme entre leurs pouvoirs. Alors que le super saïyen 3 allait donner un autre coup, Kusai lança ses deux mains en avant, vers son visage, y faisant exploser une décharge d'énergie. Il essaya de profiter de l'instant de répit acquis pour s'extraire de la position dominante de son adversaire en s'envolant dos au sol, mais Hakai attrapa l'un de ses pieds. Le sayen voulut frapper avec l'autre, mais une jambe de son rival, plus rapide, remonta le long de son corps pour frapper son menton alors même qu'il le libérait de sa prise. Kusai vola dans les airs, traversa une des masses rocheuses de part en part avant de s'écraser contre une autre. Il se redressa, du sang coulant sur le menton depuis ses lèvres. Hakai vint atterrir à dix mètres de lui.

-«N'aie pas l'air si surpris, Kusai. C'est ce que tu as tant appelé de tes souhaits.» dit le Sayen avec un petit sourire malicieux.

-«Si tu crois que je regrette d'avoir provoqué un combat contre un adversaire de ton envergure, c'est que tu ne me connais toujours pas...» répliqua le saïyen.

Tout en retroussant ses lèvres sur ses dents serrées, il concentra ses forces. Il émit d'abord un "aaaaah" contenu et régulier, et lui donna de l'ampleur en même temps qu'il poussait son corps à libérer toujours plus de puissance avant de crier tout en déployant des langues d'énergies dansantes autour de lui. La masse rocheuse contre laquelle il venait de s'écraser explosa tandis que le sol se creusa sous ses pieds. Il se remit brusquement en garde en cessant de crier, ramenant son aura tout contre lui dans un festival d'éclairs parcourant son corps.

-«Si fort...?! J'avais fait durer autant que je pouvais avant le passage en super saïyen 3 pour éviter toute résistance durable par la suite, mais à la place, il se montre plus fort que jamais... Sacré Kusai !»

Celui-ci fondit vers son adversaire, poing levé. De toutes ses forces, il l'abattit vers le visage de d’Hakai, mais ce dernier bloqua le coup dans une de ses mains.

-«Bel effort, mais ça restera insuffisant.» conclut le super saïyen 3 toujours en pensées.

Il riposta d'un direct au visage qui fit tomber Kusai en arrière. Celui-ci se releva, ses deux mains sur la figure, tentant de couper l'afflux de douleur.

-«Kuuuh!»

Dégageant son bras droit, il ouvrit un œil entre deux doigts de sa main gauche, le regard toujours aussi vif et résolu au combat. Il tendit son autre main en avant, pouce, index et majeurs écartés, annulaire et auriculaire repliés. Son aura se densifia autour de lui et un rayon d'énergie fusa. Il était presque aussi grand que Hakai lui-même qui dû écarter les bras pour le contenir. Le héros de la Terre recula de trois mètres avant que le rayon ne meurt, bloqué par son corps. Brusquement, il lança ses deux mains en avant, paumes jointes à leurs bases, libérant un gigantesque kaméhaméha à une vitesse phénoménale. Kusai tenta de concentrer une nouvelle fois son énergie dans ses mains à les en faire luire, mais il n'eut pas le temps et fut emporté par le rayon. Celui-ci se courba pour aller vers le ciel, prêt à emporter au loin sa cible incapable ni de l'arrêter, ni de s'en dégager.

-«Ca... Canon garric!»

Un rayon d'énergie partit à la perpendiculaire du kaméhaméha et, au bout de quelques instants, à l'opposé, le corps de Kusai jaillit pour s'écraser contre le sol. Du sang coulant des deux commissures de ses lèvres, les quatre membres écartés, il reprit son souffle avant de se retourner et de se mettre à quatre pattes, toussant contre la roche. Il se releva avec hésitation.

-«Je ne pensais pas que tu t'en sortirais encore!» dit joyeusement Hakai en arrivant près de lui.

-«Keuf! Il a fallu rien moins qu'une de mes meilleures attaques juste pour me libérer... Et mon rayon qui ne t'avait rien fait avant... Le super saïyen 3, c'est vraiment quelque chose...»

Il se mit à sourire tout en volant en arrière. Le super saïyen 3, étonné, observa le recul de son adversaire, se demandant ce qu'il préparait. Mais celui-ci continuait à reculer lentement tout en laissant échapper un petit rire annonciateur d'un quelconque mauvais tour. Il se retrouva dos contre une masse rocheuse. Hakai se mit en garde, prêt à en finir avec un Kusai affaibli. Toujours souriant, celui-ci donna un coup de coude en arrière dans la pierre. La roche explosa sur plusieurs mètres, créant un renfoncement tel une grotte. Il recula de nouveau avant de se retrouver entouré par la pierre. Sous le regard incrédule de Hakai qui ne voyait pas du tout où il voulait en venir, il abandonna sa forme super saïyenne et envoya un rayon sur le plafond qui s'écroula sur lui, l'ensevelissant.

-«Que...» fit le super saïyen 3, interdit.

Après quelques secondes d'hésitation, il réalisa soudain. Il lança ses deux mains en avant et, d'un kiaï, vaporisa toute la masse rocheuse. Mais Kusai avait déjà disparu.

-«Merde!» fit Hakai en regardant vers le sol.

Il hésita un instant à bombarder la terre à l'aveugle pour déloger son adversaire, mais il comprit rapidement que ce serait faire le jeu de Végéta. Il devait garder son sang-froid. Pour se déplacer à travers le sol, l'autre était obligé de déployer un minimum de puissance qui concasserait la roche avant son passage afin de s'éviter des dégâts inutiles en défonçant la pierre avec son propre corps. Le super saïyen 3 devaient donc pouvoir le repérer en mouvement. Il se rendit rapidement compte que le prince était en train de s'éloigner en distance comme en profondeur.

-«Comme si j'allais te laisser tranquillement récupérer tes forces!»

Hakai se plaça au-dessus de son adversaire chez qui il sentit un pic de puissance, plaça ses mains sur le côté puis les jeta vers le sol, projetant un rayon qui le perfora et le creusa sur plusieurs kilomètres avant d'exploser, créant un immense cratère. Pas de Kusai à l'intérieur. Hakai comprit qu'ayant sentit sa force augmenter pour une attaque, il avait creusé une issue avec un de ses propres rayons, d'où son pic d'énergie, pouvant ainsi se déplacer ensuite à l'abri tout en cachant sa puissance. Et l'attaque du super saïyen 3 elle-même couvrait ses traces en détruisant le tunnel.

-«Zut! Il ne peut pourtant pas être loin...»

Sans autres possibilités, Hakai lança des rayons d'énergie sur toute la périphérie du cratère, Kusai ne pouvant pas s'éloigner plus sans se faire repérer. Immanquablement, il finit par frapper du côté où s'était réfugié le prince qui repartit à travers la roche. De nouveau, le guerrier au kaméhaméha se plaça au-dessus de son adversaire et, de nouveau, son attaque fut anticipée par Végéta.

-«Lui me sent venir... Je pourrais couper mon super saïyen 3, mais c'est si coûteux de le relancer que je préfèrerais en finir sans en passer par là...»
Hakai serra les poings en regardant toujours le sol, hésitant sur la démarche à suivre.

-«Je sais!»

Il trouva de nouveau son adversaire en bombardant le sol autour du dernier cratère et se plaça au-dessus, comme auparavant. Il prépara une attaque et, en lançant le rayon, il sentit le pic de puissance de Kusai. Aussitôt, il laissa une transposition énergétiquement active sur place pour partir en avant du rayon. Son approche ainsi dissimulé, il s'assurait que Kusai ne couvrirait pas ses traces en détruisant le tunnel, persuadé que le rayon effacerait tout et que Hakai resterait en surface, ne sachant de nouveau vers où il était parti. Le super saïyen 3 s'enfonça à son tour dans la roche et arriva à l'endroit délaissé par le saïyen, découvrant son tunnel. Avant que le rayon ne vienne tout détruire, il le parcourut à toute vitesse, trouvant Végéta assis contre la pierre après quelques dizaines de mètres.

-«Quoi?!» fit celui-ci avant de lancer avec précipitation un rayon au-dessus de lui pour provoquer un éboulement.

-«Pas cette fois!» cria Hakai en se jetant à travers les rochers qui s'effondraient droit sur son adversaire qu'il attrapa à la gorge. Ce dernier se transforma aussitôt en super saïyen 2, sa seule chance de ne pas être vaincu en un coup. Le père de Denkyu remonta jusqu'à la surface, fendant la roche avec le corps de Kusai toujours pris au niveau du cou.

-«Akh!» fit le sayen, grimaçant, des cailloux dans les cheveux, en arrivant à l'air libre.

-«Coucou, Kusai! Je t'ai manqué?» demanda Hakai avant d'envoyer son rival en arrière d'un puissant coup de poing.

La joue marqué par le coup, Kusai expulsa un cracha sanguinolent avant de reporter son attention sur Hakai.

-«Encore ça...» dit-il sombrement avant de lever une main et d'envoyer un tir énergétique vers la transposition toujours active plus loin, la faisant s'évaporer.

-«Enfin, j'ai quand même réussi à me ménager une pause bienvenue.» rajouta-t-il avec un sourire mauvais.

-«On dirait que je n'ai d'autres choix que de t'affronter de face.» dit-il encore sans se départir de son sourire.

-«Tu prépares un autre petit tour? Cette fois, je ne te laisserai pas me prendre par surprise!»

Hakai se jeta sur Kusai et frappa d'un nouveau coup de poing à la tempe. Kusai se pencha dans le sens donné par le coup et se laissa tomber en arrière, s'immobilisant quelques mètres plus bas. En regardant là où était son adversaire, il ne vit plus personne. Il le sentit dans son dos, trop tard pour une esquive, mais il avança le buste en même temps que le poing frappa ses omoplates. Hakai enchaîna une série de coups qui atteignirent tous Kusai, mais ce dernier, au lieu d'opposer une résistance aux coups, les accompagnaient, diminuant considérablement leur puissance d'impact. Cela lui demandait une concentration énorme pour pouvoir réagir avec les coups venant, mais c'était toujours plus simple que de les esquiver complétement, ce dont il était incapable. Après une série prolongée d'attaque, Hakai s'arrêta, légèrement essoufflé.

-«Qu'est-ce que c'est que cette tactique...? C'est comme si je frappais une porte ouverte, je la sens contre mon poing, mais elle bascule en arrière et mon coup ne porte pas...»

-«Essaye d'encaisser ça!» lança-t-il en envoyant un rayon de face.

Kusai cria en projetant lui aussi de l'énergie en continu. Mais au lieu de le faire contre l'attaque arrivante, il le fit juste au-dessus, se donnant une vitesse de recul en même temps que le rayon adverse venait le percuter, le sien lui permettant même au passage de frapper Hakai au visage. Tant qu'il accompagnait ainsi le rayon, il ne prenait que très peu de dommages comparé à ce qu'il aurait dû recevoir normalement, mais l'impact avec le sol serait critique, il fallait qu'il se dégage. Alors que la terre approchait à une vitesse vertigineuse, Kusai fit lentement basculer son centre de gravité vers la périphérie du rayon. Un instant avant l'impact, il fut éjecté latéralement. Il s'immobilisa loin de l'explosion pour reprendre son souffle, satisfait.

-«Mais qu'est-ce qu'il fabrique depuis tout à l'heure...? Ses tactiques lui permettent de s'en sortir, mais ça ne le fera pas gagner, il faudra bien qu'il finisse par contre-attaquer...» se demanda Hakai.

-«Dans tous les cas, je vais faire cesser son manège.»

Il fondit vers le prince des saïyens et porta un coup délibérément lent vers son bassin. Kusai esquiva en gagnant en altitude. Aussitôt, le super saïyen 3 remonta jusqu'à lui et plaça un coup de genou vers son ventre. Se pliant en deux en même temps qu'il se faisait atteindre, le super saïyen 2 amortit de nouveau le coup.

-«Et maintenant?» demanda Hakai en levant un bras au-dessus de lui.

Il abattit le coude dans le dos de Kusai, son ventre toujours contre son genou. Prit entre les deux, le sayen hurla de douleur, la bouche grande ouverte, un filet de bave allant d'une mâchoire à l'autre. Sans forces, il chuta jusqu'au sol où il se ressaisit pour retomber sur ses pieds. La respiration sifflante, la douleur continuait à lui transpercer le buste.

-«M... Merde!!! Comment peut-il avoir...»

Kusai fit apparaître deux kikohas, un dans chaque main, les yeux chargés de rage.

-«...tellement plus de puissance que moiiiiii?!!!»

Il se jeta vers le ciel en criant. En arrivant sur Hakai, il fut frappé d'un poing lancé contre son torse. Le souffle coupé, son mouvement d’ascension fut arrêté sur le coup. Il hoqueta avant d'envoyer son poing par-dessus le coup reçu, surprenant le super saïyen 3 lui-même qui le donnait hors-jeu pour le compte. Le poing du super saïyen 2 frappa la joue gauche de son adversaire qui inclina à peine la tête. En riposte, celui-ci logea son coude dans le visage du prince qui fut projeté en arrière tandis qu'un filet de sang jaillissait dans le ciel.

-«Haaaaaaaaaaaaaaah!!!» cria Kusai en se rejetant en avant tout en abattant deux poings sur le crâne aux longs cheveux de Hakai.

Celui-ci fit une pirouette en arrière avant de s'immobiliser.

-«Nous y revoilà! Mais il y a des limites à ta méthode de combat s'appuyant sur la rage, et je vais te les montrer tout de suite! Au moins, je n'ai plus à m'inquiéter de petites manœuvres d'évitement!»

Le super saïyen 3 remonta en un instant auprès de Kusai qu'il frappa d'un coup de poing dans le ventre. Tout en criant de douleur, ce dernier leva un poing au-dessus de lui. Hakai logea son pied contre son menton puis un autre coup de poing à l'épaule. Immobile, le poing toujours levé, le bras tremblant, Kusai luttait pour ne pas perdre conscience.

-«Hakai !» cria-t-il en se ressaisissant, abattant son poing sur le super saïyen 3.

-«Quelle volonté!» pensa ce dernier.

Kusai releva le poing avec l'intention de frapper, mais trois coups de poing éclairs vinrent enfoncer son ventre.

-«Uuuuh...»

Tentant de nouveau de dépasser la douleur, il garda son poing levé. Ne l'entendant pas de cette oreille, Hakai le propulsa d'un coup de pied pivotant vers le sol. Filant à travers les cieux, le sayen s'enfonça d'un mètre sous terre. Il se dégagea du trou, des veines battant sur les mains et le front. Quand il fut debout, le dos penché vers la terre, des gouttes de sang ponctuant le sol de rouge, il se claqua le visage entre les mains pour retrouver ses sens et se redressa d'un coup. Il dû faire un pas en arrière pour ne pas tomber, mais il parvint à maintenir sa position. Hakai filait déjà sur lui, le poing armé, prêt à en finir avec Kusai Celui-ci se mit à lancé des kikohas des deux mains sans relâche. Les attaques, en atteignant l'assaillant, ne le freinaient même pas, se contentant de créer des explosions en croissant de lune vers l'extérieur par rapport au super saïyen 3. Lorsque celui-ci arriva sur son adversaire, il frappa vers le bas, dos de la main vers le sol, et fit remonter son poing par en dessous vers le menton de Kusai, immobile. Le poing heurta la mâchoire qui bougea à peine, remontant le visage du sayen vers le haut. Hakai observa sa main, incrédule. Plus aucune énergie ne s'en dégageait. Il n'était plus du tout super saïyen. Le sourire de Kusai s'étira sur un faciès sauvage tandis qu'il baissait les pupilles sur son rival.

-«Haaaaaaah... Haaaaaaah... Time up... Hakai!» dit le sayen.

Devant l'air profondément satisfait de son rival, Hakai comprit qu'il n'attendait que ça depuis le début.

-«Alors... Toutes ces stratégies, ce n'était pas tant pour récupérer des forces que pour m'amener à épuiser les miennes!»

-«J'ai beau ne pas être regardant sur mes propres réserves d'énergie, comme tu l'as toi-même relevé tout à l'heure, ça ne m'empêche pas de vouloir épuiser celles des autres. Et j'ai pu voir lors de ton combat contre Teron combien cette forme te coûte en énergie.» argumenta le sayen

-«Une stratégie alternative à une victoire frontale... Ca ne te ressemble pas, Kusai.»

-«Hu! Hu! Ça, c'est parce que tu n'as vraiment connu de moi que "super" Kusai, tu ne m'as vu que dans des situations où je croyais en ma surpuissance. Mais pendant une grande partie de ma vie, alors que j'étais convaincu de ne jamais pouvoir dépasser Freezer, j'ai dû créer des stratégies alternatives. Devenir immortel était la première d'entre elles, mais pour pallier à un éventuel affrontement avant que ce ne soit réalisé, j'avais dû créer toute une panoplie d'autres stratégies alternatives dont le but était la survie face à quelqu'un d'immensément fort. Mais toi, effectivement, tu ne connaissais pas cet aspect de ma personne. Enfin, je pense que tu ne dis pas ça comme un reproche, toi aussi, tu utilises ce genre de stratégies.»

-«Comment ça?»

-«Je me rappelle très bien que tu m'as brûlé les yeux lors de notre premier combat, alors que j'étais en singe géant, et donc immensément plus fort que toi, avec une technique particulière. Cette technique en elle-même est une de ces stratégies et tu l'as faite tienne.»

-«C'est vrai, il arrive des moments où l'on doit admettre son infériorité et être plus que juste des muscles et de l'énergie.»

-«Bien. Tu abandonnes ou je te termine?»

Hakai éclata d'un rire franc.

-«Kusai, tu espères vraiment t'en sortir avec juste ça?»

-«Que...?»

-«Je n'ai plus les réserves pour le super saïyen 3 qui est un gouffre à énergie, mais si tu crois que je suis fini... En plus, notre petite discussion m'a été très profitable pour faire passer la courte panne sèche consécutive à un épuisement du super saïyen 3.»

Hakai repassa en super saïyen 2. Mais, contrairement à Kusai, son aura ne formait qu'un faible halo autour de son corps, ses cheveux gardaient un jaune mat et les étincelles électriques de ce niveau de transformation ne parcouraient son corps que sporadiquement, comme des témoins mourant du deuxième stade du super saïyen.

-«Peuh! Ton niveau n'a plus rien à voir avec celui que tu avais au début de notre combat.»

-«Tu n'es pas très fringant non plus, tu sais.» sourit Hakai.

Chacun des deux guerriers reprit une posture de garde pour ce qui s'annonçait comme le dernier stade de leur affrontement. Le sayen, grièvement blessé mais plein de ressources, et le père, physiquement assez épargné mais en défaut d'énergie.

-«En fait, c'est pas plus mal que tu sois de retour au combat. Gagner par épuisement de l'autre, ça aurait manqué de punch pour notre combat absolu de rivaux. Nous avons encore des choses à régler par le biais de nos poings!» lança Kusai avant de partir à toute vitesse vers Hakai.

Au moment de donner un coup de poing, il sentit une douleur dans sa poitrine qui le fit involontairement réduire la vitesse de son attaque. Sa cible porta alors un coup direct vers la bouche du prince qui fut rejeté en arrière.

-«Zut! Mon corps... Je ne dois pas laisser la douleur l'emporter sur ma volonté de combattre!» se harangua Kusai.

Il se concentra sur ses sensations et se jeta en arrière, faisant basculer son corps, atterrissant sur ses mains puis rebondissant encore en arrière sur ses pieds et faisant enfin une dernière boucle complète. Après s'être redressé, il leva et baissa un bras plusieurs fois, puis l'autre, avant de pencher le corps sur un côté, sur l'autre et de souffler un grand coup.

-«Aller, je dois tenir un tout petit peu, il est affaibli et n'a plus son super saïyen 3. La victoire sera pour moi!»

Il partit de nouveau à toute vitesse et, cette fois-ci, ces coups partirent sans faiblir. Le premier frappa Hakai à la joue, penchant son corps en arrière. Le deuxième fut contré d'un coup de pied et le dernier fut bloqué de l'avant-bras. Une contre-attaque du guerrier à la mèche sur le front vint heurter le dessous de la mâchoire du prince. Celui-ci, tout en montant en hauteur, envoya un rayon d'énergie qui heurta Hakai à l'épaule gauche. Redescendant promptement, Kusai fit un croche-pied à son adversaire déjà déséquilibré par l'impact du laser d'énergie, le faisant basculer au sol. Il s'apprêta à le marteler de coups à terre quand un kaméhaméha vint lui exploser au visage. L'utilisateur du rayon se releva dans la foulée et frappa des deux mains ouvertes contre la poitrine de son rival avant de le propulser d'un kiaï. Kusai retomba au sol, les jambes ramassées sur elles-mêmes. Sans s'accorder un instant de récupération, il les déplia pour se rejeter en criant sur son adversaire, le prenant au dépourvu. Un coup de poing s'enfonça dans le ventre du héros de la Terre qui cracha du sang. Il plaqua une main sur le visage de Kusai et, de sa seule poussée le fit s'écraser au sol. Il fit basculer un poing au ras du sol et, frappant Kusai au menton, le projeta dans les airs.

-«Tu auras beau faire, ton corps ne peut pas se battre sans cesse, Kusai! Te surmener ne te donnera pas l'avantage contre moi!» lança Hakai avant d'infléchir sa posture sous l'effet de la fatigue puis de se remettre en garde, reprenant durement son souffle.

Le sayen se rétablit au sol, penché en avant, haletant. Survolté par la volonté de détromper son rival, il se releva brusquement, jetant son bras droit sur le côté en déployant sa puissance.

-«Je ne m'arrêterai pas avant que tu ne tombes sur tes genoux et que tes cheveux ne prennent le noir de la défaite, dussé-je couvrir mes mains de ton sang!»

L'air tranquille malgré sa fatigue, Hakai encouragea alors son rival à venir la chercher, cette victoire tant souhaitée, lui promettant de ne jamais la lui céder. C'est alors que Kusai le prit de cours en se jetant sur lui avec un kikoha d'une extrême densité. Il tenta de se défendre derrière une énorme sphère d'énergie, mais la charge du prince était telle que toute l'explosion qui suivit le contact des deux attaques fut dirigée sur Hakai, l'arrachant de terre. Il cria en partant en arrière avant de retomber au sol une fois l'attaque dissipée, le corps fumant.

-«Peuf! Peuf! Aaaaah...!»

Les poumons de Kusai lui semblaient en feu. Pourquoi son corps lui faisait-il ça? Encore un peu plus... Toujours un peu plus... Jusqu'à la victoire! Il releva les yeux et vit Hakai en face de lui.

-«Comment...?»

Un crochet d’Hakai fit tomber en arrière. Le temps qu'il rouvre les yeux, son adversaire le soulevait déjà par le haut de sa tenue et le projeta en arrière d'un rayon d'énergie.

-«Qu'est-ce qu'il se passe...? Bougerait-il si vite que je ne le vois pas...? Impossible, il est actuellement moins puissant que moi... C'est... C'est ma conscience du temps qui est altérée... Je suis en train de bousiller mon corps à me battre ainsi, je m’assomme moi-même!»

Le coup de poing suivant fut bloqué au niveau du poignet. Kusai releva la tête en souriant.

-«D'accord, tu marques un point, je devrais arrêter de précipiter ma défaite.»

-«Ca veut dire que tu vas te battre avec plus de circonspection?» répondit son adversaire en souriant également.

-«Malheureusement pour toi!» conclut le sayen avant de balancer un coup de poing qui fit virevolter Hakai dans les airs.

Et cette fois-ci, Kusai se mit en garde en laissant son corps récupérer.

-«Bon, c'est bien beau, mais maintenant, il faut que je trouve un moyen de reprendre l'avantage, il est plus puissant que moi en l'état des choses.» pensa Hakai, se réjouissant que le combat devienne plus technique.

Les deux rivaux se toisèrent. L'utilisateur du kaméhaméha porta ses mains sur le côté, une goutte de sueur glissant de son front sur sa tempe avant de tomber depuis son menton.

-«Ka... Mé... Ha... Mé...»

-«Je ne te laisserai plus m'avoir avec tes copies énergétique, Hakai !»

-«Laisser sur place une transposition énergétiquement active est très couteux en puissance, je ne compte plus utiliser cette tactique.»

-«Très bien, alors gaspille ta force en m'envoyant ton attaque de façon si prévisible.»

-«Haaaa!» cria Hakai malgré la mise en garde évidente de Kusai.

Celui-ci esquiva l'attaque sans peine.

-«Haaaaaaaaaaaaaaaa!» continua l'attaquant tandis que les muscles de son corps se contractaient par à-coups.

De la zone de lumière où naissait le kaméhaméha en jaillit un second puis un troisième. Kusai écarquilla les yeux et parvint de justesse à passer au-dessus du rayon suivant avant de se faire happer par le troisième. Il fut repoussé jusqu'au sol où il s'écrasa en criant. Il se releva avant de voir deux nouveau kaméhaméhas fondre sur lui. Il augmenta son niveau d'énergie et celle-ci couvrit ses mains. Il les plaça en avant et un halo de lumière apparut devant lui. Les kaméhaméhas vinrent s'écraser contre les mains du saye,, l'un parallèlement à l'autre. Hakai maintint les deux rayons qui ne semblaient pas atteindre Kusai. Sentant ses forces diminuer, il rompit l'attaque en haletant.

-«Qu'as-tu... fait...? Un bouclier?» demanda-t-il.

-«Pas vraiment.» répondit le sayen dont les bras tremblaient. «J'envoie de l'énergie en avant. Non pas pour repousser le rayon adverse avec un des miens, mais pour l'annuler. Je supprime l'énergie de mon adversaire au prix de la mienne, ce qui fait que je n'y perds pas plus que lui et je ne suis pas du tout touché. Une façon de faire un nul quand on est pris au dépourvu par une attaque énergétique adverse.»

-«Bien pensé...»

-«Mais ce kaméhaméha multiple m'a vraiment surpris, heureusement que j'avais cette défense.»

-«C'est une technique que j'ai élaboré il y a longtemps, mais je ne l'avais jamais utilisé hors entraînement... C'est assez éprouvant.»

-«A mon tour de prendre l'initiative!»

Végéta s'envola à la verticale jusqu'à dépasser la hauteur de Hakai. Il tendit deux doigts en direction de son rival et fit jaillir cinq anneaux d'énergie. Leur cible les reconnu, mais son adversaire s'était rapproché exprès pour que malgré ça, il ne puisse les éviter. Les anneaux enserrèrent les poignets, les chevilles et le cou du sauveur de la Terre tout en l'entraînant dans leur mouvement vers le sol.

-«Je ne me laisserai pas coincer une seconde fois!» pesta Hakai qui utilisa sa seule pression d'énergie pour faire éclater les anneaux. Mais il était redescendu jusqu'au niveau du sol. C'était tout ce que voulait Kusai.

-«Comment comptes-tu réchapper à cette technique sans super saïyen 3, cette fois? Big bang cannonball!!»

Les balles d'énergie jaillirent vers le guerrier à la mèche sur le front qui n'avait nulle part où reculer, les attaques arrivant en pluie sur lui par le haut. Il plaça deux doigts sur son front et réapparut derrière Kusai.

-«En ne me laissant pas prendre, bien sûr!»

Et il le frappa aux côtes d'un coup de pied circulaire, le renvoyant vers le sol où il se reçut sur ses deux pieds plus l'appui d'une main. Il s'enfonça malgré tout de quelques centimètres. Après un instant de récupération, il se jeta sur son rival qui en fit autant. Les deux supers saïyens 2 se rencontrèrent dans un grand choc, repartant aussitôt en arrière pour mieux se relancer l'un contre l'autre. Seuls des arcs de cercle dorés montraient les mouvements de reculs et de charges successifs des rivaux qui tournaient l'un autour de l'autre tout en se percutant périodiquement au centre de la zone de combat improvisée. Kusai s'immobilisa soudain avant la fin d'une charge, recevant Hakai dans la sienne d'un coup de poing au visage. Celui-ci riposta d'un coup de poing au torse qui fit à peine souffler le prince. Puis, tous deux échangèrent une pluie de coups, leurs auras se mêlant à un tel point qu'il semblait que les éclairs propres à leur transformation contournaient désormais l'ensemble de leurs deux corps. Mais Kusai était en train de prendre sensiblement le dessus sur son adversaire dont la forme super saïyen 2 semblait toujours aussi faible. Il envoya alors un coup de coude dans le dos de Hakai qui partit s'écraser au sol.

-«Je ne peux pas faire durer ça ainsi plus longtemps... Il est temps de jouer mon va-tout!» lança celui qui avait protégé les siens depuis son enfance.

-«Ka...»

-«Kaméhaméha, hein? C'est ta dernière carte? Eh bien, j'accepte le duel!»

Kusai écarta grand les bras, concentrant ses forces. Dans les mains placées sur le côté de Hakai, une sphère d'énergie naquit.

-«mé...»

Les éclairs autour de Kusai, qui libérait une tempête d'énergie, se mirent à claquer autour de lui si nombreux qu'il disparaissait parfois derrière un rideau de foudre. Il plaça les mains en avant et les étincelles se mirent alors toutes, pendant leurs brèves apparitions, à former des arcs courbés vers le centre des mains où l'espace lui-même se déforma.

-«ha...»

Le souffle d'énergie autour de Hakai se développa jusqu'à emporter le sol sous lui en énormes éclats de roc projetés au ras de la terre, plus loin. L'énergie rayonnait dans ses mains.

-«Il ne peut plus se permettre de créer une image rémanente avec de l'énergie à ce stade.» devina Kusai, éliminant ainsi l'une des ruses possible de son adversaire.

-«mé...»

-«Final...»

Les éternels rivaux se regardèrent dans les yeux sans ciller pendant plusieurs secondes. Chacun attendait de voir si l'autre allait relâcher son attaque en premier. Lorsque soudain...

-«...flaaaaaaaaaash!!!» hurla Kusai dont l'énergie gonfla en pic.

Au même moment, Hakai disparut.

-«Feinte!!!» cria le sayen dont le rayon n'était pas parti, l'air exalté.

-«Je le savais! Le déplacement instantané!!!»

Il se retourna, l'air semblant se craqueler au passage de ses mains toujours porteuses de la charge extraordinaire du final flash.

-«Flaaaaaash!!!» cria-t-il en ayant fini son demi-tour, relâchant l'attaque sur Hakai qui était apparu comme prévu dans son dos.

-«Haaaaaaaa!!!» cria l'utilisateur du kaméhaméha.

Avant que les deux rayons ne se percutent dans un déferlement d'énergie voilant à chaque combattant son adversaire, l'air exalté de Végéta s'étira en une expression complétement incrédule, horrifiée. Les pics de cheveux de Hakai retombaient dans son dos en une masse compacte. Son rayon, proprement monstrueux, écrasa le final flash et le fit exploser en une myriade de projections d'énergie qui vinrent s'échouer en de multiples explosions au sol. Puis, le super kaméhaméha avala le sayen dont la tenue partit partiellement en lambeaux vite brûlés, et dont les yeux ne regardaient plus rien. Son corps projetait au cœur du rayon une fine ombre qui disparaissait aussitôt déployée. Kusai ne cria pas. Il était abandonné à une défaite complète et fut ainsi emporté.

Lorsque la fumée soulevée par le super kaméhaméha se dissipa, Kusai reparut, allongé contre le sol, ses cheveux noirs écrasés dans la poussière. Il avait les yeux ouverts. Il était conscient. Mais il n'essayait même pas de bouger. Il ne pensait à rien. Il avait perdu. Son ami s’approcha de lui, ses cheveux à nouveau noir. Il tendit la main à son compagnon qui grimaça de douleur en se relevant, avec un grand sourire Hakai félicita son ami, puis ils se dirigèrent vers le duo de sayen qui attendait afin de quitter cette planète. Hakai n’avait qu’une hâte, voir son fils.

_________________

I'm the Prince of All Saiyajin !
Transfo : Oozaru, SSJ1, USSJ, SSJ2, SSJ3, SSJ4, SSJ5, Mystic, Mystic SSJ1, Mystic SSJ2, Mystic SSJ3.
Technique maitrisés : Shukan Ido.
PNJ: Kusai, Vicky,Teron, NinaDenkyu.

Revenir en haut Aller en bas
Dieu

avatar

Skull
Dieu

Nombre de messages : 447

Age : 21

Date d'inscription : 23/12/2011


Fiche du guerrier
Renommée:
Zénies: 114.450
Niveau: Niveau 126 (120+1+5)



MessageSujet: Re: L'apprentissage du Shunkan Ido   Lun 5 Nov - 19:29

Hakai 656 Lignes = 65.600 XP & 32.800 Zénies.

Déplacement instantanée validé.

Tu veux une lecture ou autre ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Sayans

avatar

Hakai
Sayans

Nombre de messages : 217

Age : 25

Localisation : Dans l'espace

Date d'inscription : 19/06/2012


Fiche du guerrier
Renommée:
Zénies: 207650
Niveau: 229(+5+5+25)=264



MessageSujet: Re: L'apprentissage du Shunkan Ido   Mer 7 Nov - 20:09

Je veux bien un bonus sur ce Rp Smile

_________________

I'm the Prince of All Saiyajin !
Transfo : Oozaru, SSJ1, USSJ, SSJ2, SSJ3, SSJ4, SSJ5, Mystic, Mystic SSJ1, Mystic SSJ2, Mystic SSJ3.
Technique maitrisés : Shukan Ido.
PNJ: Kusai, Vicky,Teron, NinaDenkyu.

Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: L'apprentissage du Shunkan Ido   

Revenir en haut Aller en bas
 

L'apprentissage du Shunkan Ido

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG-Dragon Ball Z :: RPG :: Aegis :: Capitale-