Bienvenue sur le RPG-Dragon Ball Z de référence ! Bonne ambiance et rpg palpitant garanti!
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La volonté d'un mercenaire [Rang III]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sayans

avatar

Hakai
Sayans

Nombre de messages : 217

Age : 25

Localisation : Dans l'espace

Date d'inscription : 19/06/2012


Fiche du guerrier
Renommée:
Zénies: 207650
Niveau: 229(+5+5+25)=264



MessageSujet: La volonté d'un mercenaire [Rang III]   Jeu 8 Nov - 19:09

Depuis plusieurs semaine Hakai était de retour parmi les membres de son équipage, l’immense vaisseau de Freezer qu’ils avaient emprunté depuis longtemps comme taxi serait bientôt mit au rebu et ils prendraient un nouveau vaisseau d’assaut pour leur déplacement dans la galaxie. D’ailleurs le guerrier de l’espace avait été troublé de remarquer que durant son absence l’équipage composé de cinq à six hommes généralement était maintenant composé d’une cinquantaine de types en tout genre. Des mercenaires embauché à bas prix, d’autres rêvant de gloire et d’argent. Ces derniers semblaient d’ailleurs au courant de qui était Hakai, car tous le saluèrent et s’écartèrent devant le guerrier sayen. Hakai du d’ailleurs prendre très rapidement congé de la passerelle de commandement car l’agitation qui y régnait commençait à lui taper sur le système.

Le sayen d’ordinaire hyper actif et qui aurait dû se trouver dans la salle d’entrainement du vaisseau c’était trouver un endroit au calme où personnes ne viendrait le chercher afin de le dérangé durant sa méditation. Le sayen c’était trouvé un endroit tranquille parmi les câbles des moteurs de l’immense engin le bruit des turbines étant légèrement plus agréable que celui des hommes du vaisseau en train de travailler. Depuis qu’il avait passé plusieurs mois avec les Dieux, il n’avait plus besoin de scouter il pouvait sentir chaque énergies du vaisseau la moindre parcelle d’émotions, tout lui semblait tellement clair et précis. Hakai sentit de loin son ami Kusai arrivé et la porte des moteurs s’ouvrit en poussant un petit sifflement. Le jeune sayen s’avança directement vers Hakai en évitant les câbles et autres objets encombrant les couloirs de maintenance. Il se plaça devant son ami sayen et plaça ses mains sur ses hanches. Il dévisagea son ami sans comprendre pourquoi ce dernier méditait tranquillement dans la salle des moteurs au lieu d’allé se battre dans la salle d’entrainement.

-Tu médite mais tu ne t’entraine pas… Cela ne te ressemble pas mon ami. Mais tu as trahis la promesse que tu m’as faite durant notre combat. Même sans mon scouter je me suis rendu compte que tu étais largement plus puissant que le banal super sayen trois que tu as utilisé contre moi. Je sais que tu ne veux certainement pas en parlé mais j’aimerais savoir ce qui s’est passé durant ta disparition !

Hakai se leva et entraina Kusai hors des turbines du vaisseau, et lentement il se mit à lui raconter ses péripéties depuis qu’il c’était en quelque sorte sacrifié au super dinosaure lors de leur combat. Jusque-là rien de bien nouveau, mais l’autre sayen tendit l’oreille lorsqu’Hakai lui parla des Dieux, de son combat, sa transformation en super sayen de niveau quatre puis cinq. Son affronte face à quatre Dieux et sa défaite. Puis le rituel que le vieux Maïkaioshin avait utilisé afin de booster son pouvoir encore au-delà de ses propres limites à un tel point qu’Hakai était à présent capable d’affronter tous les ennemies de cet Univers sans soucis. Du moins pour la plupart d’autres lui donnerais certainement plus de fil à retordre que prévu. Mais ça Hakai le découvrirait en temps voulu.

- Dis-moi Hakai… Comment tu aurais réagi si un jour tu t’étais retrouvé face à la famille Cold ?

Hakai s’arrêta dans le couloir du vaisseau, pendant longtemps il c’était imaginé comment il aurait réagi face aux Cold. Il les aurait massacré un à un, en les faisant souffrir sans pitié… Mais maintenant qu’il avait encore plus de pouvoir, sa décision n’avait pas changé alors il prit une grande inspiration pour expliquer à Kusai ce qu’il aurait fait.

-Face à eux… Voilà comment j’aurais vu les choses…

Vision d'Hakai

Zabon et Doria, debout près de l'entrée, firent un mouvement presque automatique pour tenir Hakai à distance respectueuse de Freezer et sa famille. Mais comme à chaque fois que cela se produisait, le tyran, assis avec son frère et son père sur des fauteuils richement parés, demanda à ses hommes de main, avec une amabilité feinte, de laisser le sayen approcher. Cooler interrogea son frère:

-«Hakai, ne serait-ce pas l'un des derniers saïyens?»

-«Effectivement, Raditz est mort il y a de cela un an et Nappa quelques jours. Il ne reste plus que Hakai, un autre saïyen vivant sur Terre et son enfant.»

-«Si ça ne tenait qu'à moi, ces raclures seraient déjà dans l'au-delà!» dit Cooler en jetant un regard haineux au saïyen.

-«Je ne comprends pas non plus pourquoi tu t'embarrasses de ce maudit primate.» ajouta Cold.

-«Je trouve que Hakai a l'air étrange...» dit Zabon à l'adresse de son compagnon.

-«Ce n'est pas facile à dire pour un saïyen, mais on le dirait... plus mûr.»

Le second serviteur éclata d'un rire gras et interpella l'invité:

-«Et bien, Hakai ! Ces combats dans la galaxie t'ont fait prendre un sacré coup de vieux!»

Doria continua à pouffer de rire à l'indifférence du saïyen comme des autres personnes présentes. Le seigneur Freezer s'adressa enfin à Hakai :

-«J'ai été grandement irrité de voir que tu as voulu me ton retour. Mais sans toi, qui sait si j'en aurais un jour entendu parler. Alors je serai clément. Mais sache qu'au moindre signe d'insoumission, je te tuerai sans scrupules!»

Hakai prit la parole pour la première fois:

-«Mon retour n’a aucune importance, je ne suis pas venu quémander ton pardon. Je suis seulement venu t'éliminer.»

L'assemblée rit allègrement à cette annonce. Puis Doria envoya un direct en plein visage d’Hakai pour le mettre au pas. Ce dernier reçu le coup sans broncher puis frappa les tempes de son agresseur, explosant sa tête. Le corps du décapité tomba lourdement au sol. Zabon, le plus proche du sayen , recula jusque derrière son maître et sa famille, affichant un air extrêmement choqué. Cooler tremblait de rage devant l'attitude du saïyen, ne comprenant pas le calme de son frère. Celui-ci, apparemment insensible à la mort de son serviteur, dit d'un air triste sonnant faux:

-«Hakai, Hakai, Hakai... Tu montes un peu en puissance et tu crois pouvoir renverser l'univers. Maintenant, je vais devoir te tuer.»

Le moment tant attendu arrivait enfin, le prince saïyen allait enfin pouvoir faire souffrir Freezer. Il savait qu’il pouvait le vaincre en un coup. Il n'était pas question que ce soit aussi rapide avec lui. Cooler et Cold reculèrent tandis que Freezer se leva et marcha vers Hakai.

-«Transforme-toi tout de suite. Fais tes trois transformations qu'on passe aux choses sérieuses.» lança ce dernier au tyran qui marqua un temps d'étonnement avant de répondre:

-«Je ne sais pas d'où tu tiens ces informations, mais tu n'as pas idée de la puissance que j'acquiers ainsi. Ou bien tu te surest...»

Il fut stoppé par un revers de Hakai qu'il avait rejoint. Il tomba à terre et glissa sur le sol, renversant son trône et s'encastrant finalement dans un mur. Cold et Cooler, après avoir saisi ce qui venait de se passer, se jetèrent sur Hakai tandis que Zabon ne bougeait plus d'un poil, attendant la victoire de Freezer. Car le maître ne pouvait que l'emporter, le saïyen n'étant même pas à son niveau à lui, lorsqu'il était parti. Hakai esquiva toutes les attaques de ses assaillants. Freezer, qui s'était relevé, cria brusquement à son frère et à son père:

-«Qu'est-ce que vous faites?! Hakai est pour moi et pour moi seul! Dégagez!»

Il s'adressa ensuite à ce dernier en ces termes:

-«Enfoiré de singe, je n'étais pas préparé à recevoir un coup. Pour la peine, tu vas souffrir plus que personne n...»

Freezer s'arrêta, plié en deux, le souffle coupé. Hakai s'était jeté sur lui et lui avait mis un impressionnant coup de coude dans le ventre.

-«Transforme-toi, je t'ai dit! Je perds mon temps en t'affrontant dans cet état.»

Sans plus rien dire, le tyran entreprit sa transformation. Il parvint finalement à sa deuxième forme, devenant ainsi un géant, bien que toujours loin d'égaler son père en carrure. Il se mit en position pour combattre. Cooler observa son frère d'un air consterné. Hakai, sur le ton de quelqu'un d'agacé par des caprices d'enfant, recommanda à son adversaire de poursuivre ses transformations.

-«Arrête de raconter n'importe quoi, Hakai! Je suis déjà beaucoup plus fort qu'il y a quelques instants. Tu ne pourras même plus m'atteindre! Mais passons plutôt aux actes.»

Il fut interrompu par Cooler, cette fois, qui lui dit:

-«Imbécile! Il a évité les attaques de papa, mais surtout les miennes. Quel que soit le niveau que tu lui donnais il y a peu de temps, il est bien au-delà! Transforme-toi donc!»

-«Tu veux que je me batte à fond pour un seul saïyen?! C'est complètement ridicule!»

-«Qu'il en soit ainsi, Freezer...» dit Hakai avant de poursuivre:

-«Comme je l'ai toujours su, j'étais destiné à devenir le super saïyen de la légende.»

Son interlocuteur commença à rire mais s'étrangla quand la pièce fut secouée de tremblements et que les détecteurs de chacun explosèrent. Hakai, les cheveux dorés et le corps parcouru d'éclairs, était devenu immédiatement super saïyen 2. Ce fut Cold qui se mit, dès lors, à rire:

-«Jolis effets, saïyen, mais à la portée de n'importe lequel d'entre nous. Et ta couleur de cheveux est ridicule!»

-«Je n'ai jamais vu un saïyen faire ça» dit Freezer, l'air dubitatif.

-«Des singes géants, d'accord, mais ça... Serait-ce le super saïyen?»

Le rire de Cold avait tourné au fou rire car il trouvait l'apparence de Hakai comique.

-«Big bang attack.» dit une voix froide.

L'instant d'après, le corps inanimé du gigantesque combattant gisait dans son propre sang. Zabon en avait reçu un jet sur son propre corps et poussa un grand cri de dégoût. Freezer hoqueta et précipita ses transformations. Il apparut finalement sous la forme d'un nabot blanc et violet, au corps lisse. Hakai sourit avant de dire:

-«Que le dernier combat commence.»

-«Hakai... Es-tu vraiment Hakai? Je ne peux pas croire que tu sois devenu si fort si vite! C'est impossible!»

Le super saïyen étendit le bras, main ouverte, et envoya un kiaï ho en guise de réponse. Le tyran fut renvoyé dans le mur où il s'était déjà encastré une première fois, passa au travers en l'explosant et se rétablit dans la pièce d'à côté. Remis du choc de la mort de son père, Cooler s'était à son tour transformé et se jeta sur Hakai. Ce dernier enfonça son poing dans le ventre de son adversaire qui cracha du sang. Le frère de Freezer donna un coup de pied dans l'estomac du saïyen puis un coup de pied latéral dans sa tête. Hakai recula un peu et donna un coup de poing dans le menton de Cooler qui se brisa. Freezer avait profité de ce répit pour rassembler ses forces et revint dans le combat à son meilleur niveau. Les deux frères attaquèrent Hakai chacun d'un côté. Ce dernier, pris dans un flou de coups de poings et de pieds, évitait tout avec vivacité. Il frappa Freezer d'un coup de coude sur le crâne. Celui-ci se retrouva plié en deux, les yeux exorbités. Le saïyen attrapa ensuite la tête de Cooler et l'écrasa dans le carrelage de la pièce.

Freezer s'envola, explosa plusieurs plafonds et se maintint au-dessus du palais. Il observa Hakai et sillonna l'espace sous lui de larges coups avec la tranche de sa main droite, frappant son palais de nombreux daïchi retsuzan. Hakai slaloma entre les fouets d'énergie avec une facilité déconcertante. Cooler apparut au côté de son frère. Ce dernier arrêta ses attaques et observa intensément le saïyen qui soutint son regard avec un air narquois. Alors le tyran envoya un autre daïchi retsuzan. Hakai mit son bras devant lui, comme s'il voulait regarder vers l'horizon par un temps de grand soleil. Et la vibration de l'attaque se heurta à ce bras, explosant les vêtements et laissant une faille dans le sol alentour. Mais le prince guerrier était indemne. Cooler prit le relais et rejoignit son adversaire. Il plaqua sa main grande ouverte sur le visage de Hakai et envoya la plus puissante décharge d’énergie qu'il pouvait. Celui-ci chuta en faisant des pirouettes jusqu'à terre ou il atterrit sur ses pieds. Il prit appui sur le sol et se jeta sur l’agresseur dans lequel il entra, tête la première. Freezer parvint à saisir les jambes du super saïyen. Il commença à le faire tournoyer mais deux rayons d'énergie vinrent le frapper en plein visage. Une fois dégagé, Hakai se mit au-dessus de son adversaire, une jambe levée. Il la rabattit, frappant le tyran à la nuque avec l'arrière de sa jambe. Ce dernier s'écrasa au sol où il resta étendu. Hakai fondit sur lui, mais Cooler s'interposa. Il le repoussa d'un kiaï, envoya deux salves d'énergie qui transpercèrent le corps du gêneur qui chuta, pour mort. Puis il reprit sa descente et tomba sur le monstre toujours couché, les bras tendus devant lui. Le choc enfonça Freezer dans le sol. Le saïyen posa un pied sur la tête de son ancien maître et appuya doucement.

-«Alors, sa majesté Freezer?! Vous vous laissez ainsi piétiner?! Vous êtes vraiment trop bon!» ricana Hakai.

-«Enfoiréééééééé! Je te tuerai à petit feu! Te le ferai payer au centuple!»

La pression sur la tête du tyran augmenta en même temps que s'élargit le sourire de Hakai.

-«Pourquoi attendre? Allez! Relève-toi! Montre-moi la puissance du numéro un de l'univers!»

-«Je ne suis pas en pleine possession de mes moyens! Je peux faire encore bien mieux que ça! Si j'avais tout de suite combattu de mon mieux, tu serais déjà en train de me supplier d'achever ta misérable vie de macaque!»

Le prétendu numéro un hurla tandis que la pression imposée par le pied de Hakai augmenta encore. Il reprit cependant à travers ses halètements de douleur:
-«Comment crois-tu que j'en suis arrivé là où je suis? Je représente l'élite de l'univers, que ce soit au niveau de la puissance ou de l'intellect! Toi, qui n'es qu'un barbare, tu ne peux pas prendre le contrôle de l'univers!»

-«Tu prétends mériter ta place, parce que tu es puissant?! Et crois-tu mériter cette puissance? A quand remonte ton dernier entraînement, Freezer?! T'es-tu seulement jamais entraîné?»

Hakia leva brusquement la main. Et il bloqua un coup de Cooler, qui tenait à peine debout. Il lui tordit le poignet et continua d'écraser la tête de Freezer au sol, agitant son pied comme s'il éteignait un mégot. Soudain, une attaque énergétique heurta Hakai qui relâcha la pression sur les deux frères qui s'échappèrent. Zabon, secoué de nombreux tremblements, était à l'origine de l'attaque. Hakai avança vers lui, lentement, puis se jeta soudainement dans la direction opposé où il attrapa à deux mains la tête de Cooler qu'il fracassa contre son genou. Ce dernier s'écroula, sans avoir pu réagir, et mourut dans un dernier râle.

Freezer ne s'en remettait pas. Il finit par articuler:

-«Ceci est un stupide rêve. Complètement irréaliste par ailleurs...»

Il envoya des rayons d'énergie concentrée en rafale du bout du doigt. Hakai esquiva les attaques du tyran tout en s'approchant de lui. Quand il fut suffisamment proche, il sectionna son bras d'un coup avec le tranchant de la main. Freezer tomba à genoux, appuyant avec sa seconde main sur son moignon sanglant. Ses yeux regardaient devant lui, dans le vide. Il marmonnait plus pour lui-même que pour Hakai mais cela restait audible pour le saïyen:

-«Non. Impossible. J'ai mis toutes mes forces pour construire mon univers! Rien ne m'a échappé. J'ai été attentif à éliminer toutes les menaces, dussent-elles provenir d'une vague légende. Ton peuple méprisable, Hakai, je l'ai supprimé. Oui, c'est moi qui ai détruit la planète Végéta, pas une comète. Toi, j'ai été très attentif à tes progrès, bien décidé à t'éliminer quand ta puissance serait plus gênante que tu ne me serais utile. J'ai mené un business impitoyable pour acquérir un nombre gigantesque de planètes sous mon contrôle. J'allais pouvoir prétendre à l'immortalité! Et tu arrives comme ça, avec une puissance venue de nulle part, et je suis sur le point de mourir. Ce n'est pas juste!»

Freezer termina en hurlant sur Hakai. Ce dernier foudroya du regard son adversaire défait, à genou devant lui.

-«Tu parles de justice?! Après ce que tu m'as fait, tu ne crois pas que ta souffrance actuelle n'est qu'un juste retour des choses? Ça, ce n'est que justice!!»

-«Ferme ta grande gueule, putain de singe! Tu ne peux pas saisir le dixième de ce que signifiait mon empire!»

Freezer tremblait de rage et de peur. Il aurait pleuré s'il en avait encore été capable. Végéta regarda avec un plaisir intense le mélange de souffrances physiques et morales de son maître déchu. Ce dernier souffla encore quelques mots:

-«Les saïyens n'ont aucun équivalent dans l'univers. Vous êtes des monstres et je vous hais.»

Il cracha du sang. C'est alors qu'il sembla pris d'un élan de vitalité. Il se redressa, produisit une minuscule boule d'énergie qu'il amplifia jusqu'à la rendre gigantesque. Les restes du palais disparurent dans la sphère.

-«C'est avec cette attaque que j'ai détruit la planète Végéta! Et elle va compter aujourd'hui un nouveau Hakai, parmi ses victimes.»

-«Ce qui t'arrive par ma main n'est pas causé par la destruction de ma planète, mais uniquement parce que tu m'as utilisé!»

Hakai se mit à hurler, libérant une rage anciennement enfouie.

-«Tu es fini, Freezer!!!»

Il recula par quelques bonds et fit les mouvements pour envoyer le canon garric, qui heurta l'attaque finale du tyran et la renvoya. Ce dernier s'exclama:

-«Je connais ton canon garric, Hakai!»

Freezer luttait pour retourner à nouveau les deux attaques.

-«Tu... ne m'auras pas... avec ça!»

Il ne put pas aller plus loin dans ses illusions, car il fut emporté par sa propre attaque dans laquelle il se désintégra. Hakai observa la scène toute une minute, apparemment plongé dans de nombreuses pensées, transporté par des émotions contradictoires de joie, de libération et d'amertume. Enfin, il se tourna vers Zabon. Celui-ci éclata d'un rire nerveux qui s'interrompit aussitôt.

-«Le seigneur Freezer n'est pas mort. Il va revenir car il ne peut pas mourir.»

Il parlait tout en reculant encore.

-«Est-ce que tu veux te transformer?» lui demanda Hakai d'un ton neutre.

Zabon sembla alors émerger d'une profonde rêverie, et mit un genou en terre, sans rien dire, craignant de relancer la colère du saïyen dont les cheveux étaient à nouveau noirs. Celui-ci s'approcha et toucha doucement son épaule. L'autre se releva, le regard plein de reconnaissance. Puis il s'inclina encore et déclara regretter ce qui était arrivé au peuple saïyen. Hakai lui parla à nouveau:

-«Tu n'es qu'une raclure opportuniste capable de trahir ton maître pour te mettre aux côtés de celui qui t'apportera la meilleure situation. Tu es fourbe et tes regrets et tes compliments sonnent tous faux. Tu sais quoi? Tu rentreras sous mes ordres après que je t'aurai frappé pour chaque fois que tu m'as lancé un regard méprisant.»

Il roua de coups Zabon jusqu'à ce qu'il meurt.

Retour au présent

- Voilà comment je m’imagine en finir avec la famille Cold, enfin voilà comment j’aurais aimé en finir.

Kusai resta sans voix tentant certainement d’imaginer la scène que lui avait décrit Hakai, mais ce dernier n’avait plus le temps d’attendre à présent. Il devait se rendre sur la planète The Mercenary car il avait reçu un ordre de mission bien particulier. Hakai sourit à son ami et s’éclipsa pour se diriger vers la baie du vaisseau. Il prit une petite navette alors que le vaisseau ce mettait en orbite autour de la planète en question. Teron se joignit à lui ainsi que Vicky, Kusai à présent capitaine de vaisseau était obligé de resté à bord du navire afin de commander les hommes à bord. Les trois sayens prirent place dans la navette et plusieurs soldats prirent place avec eux. Hakai ne s’y faisait toujours pas d’être le chef de plusieurs centaines d’hommes, il avait toujours commandé un petit groupe de soldats et non pas une armée au complet.

La navette quitta le hangar du vaisseau et se dirigea vers la planète. Bientôt les détecteurs de l’engin repérèrent la source de puissance émanent de la planète, et elle se posa a une dizaine de kilomètres de l’endroit. Les trois sayen partirent aussi rapidement que possible de la navette et Hakai arriva en premier face à un homme. Son pouvoir était immense rapport aux compagnons du sayen, mais le guerrier aux potalas était plus puissant que le guerrier. Le prince sayens s’approcha de l’homme en question et ce dernier engagea la conversation.

-Toi ! Affronte moi, je te payerais même si il le faut !

Hakai afficha un demi-sourire.

- Tu n’auras pas besoin de me payer …

Hakai devellopa sa puissance au maximum et des éclairs bleues entourèrent son aura blanc.

Spoiler:
 

Le sayen tendit la main devant lui les doigts légèrement écartés. Une boule d’énergie se forma dans sa main.

Big Bang Attack!

LA boule d’énergie se détacha de la main du sayen et percuta de plein fouet le guerrier en face de lui. Ce dernier plaça ses mains en croix pour se protégé mais l’attaque le blessa beaucoup plus que prévu, il tomba à genoux du sang coulant de sa main. Hakai leva un sourcil, il avait survécu à une de ses attaques les plus puissantes. Hakai laissa sa main gauche retomber contre son corps et une orbe de couleur verte se matérialisa dedans.

Spoiler:
 
.

-Final Shine Attack !

Une violente vague d’énergie verte balaya l’adversaire du sayen. Ce dernier déjà au trois quart épuisé fut littéralement incendié, brulé et transformé en poussière par l’attaque du guerrier de l’espace. Une fois la mission accomplie, Hakai se retourna et partit en direction de sa navette. Le petit vaisseau reprit sa route en direction de l’espace, avec les trois sayen à son bord.

_________________

I'm the Prince of All Saiyajin !
Transfo : Oozaru, SSJ1, USSJ, SSJ2, SSJ3, SSJ4, SSJ5, Mystic, Mystic SSJ1, Mystic SSJ2, Mystic SSJ3.
Technique maitrisés : Shukan Ido.
PNJ: Kusai, Vicky,Teron, NinaDenkyu.

Revenir en haut Aller en bas
Extraterrestre

avatar

Ashigaru
Extraterrestre

Nombre de messages : 305

Age : 22

Date d'inscription : 15/01/2012


Fiche du guerrier
Renommée:
Zénies: 154300
Niveau: Niveau 124



MessageSujet: Re: La volonté d'un mercenaire [Rang III]   Jeu 8 Nov - 19:23

Hakai 236 Lignes = 23.600 XP & 11.800 Zénies.

Mission validé.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
 

La volonté d'un mercenaire [Rang III]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG-Dragon Ball Z :: RPG :: The Mercenary :: Plaine désertique-